Zurich

30 juillet 2014 11:58; Act: 30.07.2014 12:09 Print

Lancé de poissons morts: un «affront contre la vie»

La tradition de la fête du Sechseläuten veut que la corporation des marins jette des poissons morts dans le public. La pratique déplaît à l'association zurichoise de protection des animaux.

storybild

L'association zurichoise de protection des animaux réclame l'abandon de cette pratique. (Photo: Sophie Stieger)

Sur ce sujet
Une faute?

La corporation doit trouver «une solution de remplacement éthiquement irréprochable», écrivent les protecteurs des animaux dans une lettre ouverte publiée mercredi. Cette façon de traiter des êtres vivants, même morts, est «inacceptable, indigne et irrespectueuse. C'est un affront contre la vie», dénoncent-ils.

L'association ne s'en prend pas qu'à la corporation. Elle en veut également à la Ville de Zurich, coupable d'autoriser «le lancé de cadavres». Elle exige donc que les autorités communales interdisent le lancé de poissons morts et de dépouilles d'animaux dès 2015.

La police de la Ville a indiqué qu'elle allait étudier la question. La corporation n'a elle pas pu être atteinte mercredi pour une prise de position.

Rituel de près de 100 ans

Le lancé de poissons morts a près de 100 ans. Ce rituel a pour fonction de rappeler la vente d'aliments.

Les jeunes membres de la corporation visent les balcons et fenêtres, sans épargner les spectateurs qui assistent au défilé. Ils jettent des poissons blancs et autres gardons, des espèces qui ne sont aujourd'hui plus consommées et servent à la confection de farine.

Le Sechseläuten, organisé par les corporations de métier, est célébré chaque printemps à Zurich. Cette fête marque l'arrivée de la belle saison en brûlant et faisant exploser le bonhomme hiver sur son bûcher après le cortège des corporations dans la Bahnhofstrasse et sur le Limmatquai.

(ats)