Suisse

08 mai 2018 11:10; Act: 08.05.2018 12:41 Print

Le 2e pilier nécessite une réforme urgente

La Commission de surveillance tire la sonnette d'alarme. Le déficit de financement du 2e pilier persiste, malgré une hausse des rendements.

Pierre Triponez préside la Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle.
Sur ce sujet
Une faute?

Après le rejet de la Prévoyance vieillesse 2020, il est d'autant plus urgent de réformer le 2e pilier, estime la Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle. Le déficit de financement persiste, malgré une hausse des rendements des placements.

«Il est grand temps que le législateur agisse», a dit mardi Pierre Triponez, président de l'organe de haute surveillance, devant les médias à Berne. Si les caisses de pension ont réduit ces dernières années les promesses d'intérêts à 2,75% en moyenne, elles dépassent encore nettement le niveau moyen du taux d'intérêt technique, qui est de 2,2%.

Il résulte de ce déficit de financement de 0,5% une importante redistribution non voulue de fonds des assurés actifs vers les rentiers. Cela porte préjudice aux actifs et aux employeurs, a souligné M. Triponez. Ces dernières années, cette redistribution s'est chiffrée à près de 1% du capital de prévoyance global, soit à environ 7 milliards de francs par an.

Forte hausse du rendement

Ce transfert atteint un niveau critique, estime la Commission de haute surveillance, qui présentait son rapport annuel. «Ce qui est particulièrement inquiétant, c'est que la redistribution la plus importante est le fait des institutions de prévoyance qui offrent une couverture d'assurance limitée au minimum obligatoire», a renchéri Vera Kupper Staub, vice-présidente de la commission.

Bol d'air toutefois pour les caisses de pension: elles ont bénéficié en 2017 d'une forte hausse du rendement net moyen des capitaux, grâce à une performance exceptionnelle du marché des actions (6,9% contre 3,6% l'année précédente). Par conséquent, les taux de couverture moyens affichés se sont améliorés, passant de 107,1% en 2016 à 110,8% l?an dernier.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • compli le 08.05.2018 11:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cherchez les priorités

    Raison de plus pour ne pas financer le ou les milliards pour des JO au Valais si on a pas les moyens de financer la retraite.

  • freemoto le 08.05.2018 11:36 Report dénoncer ce commentaire

    Injustice

    Pas de problème, on a vu une génération gâtée partir avec la caisse à 58 ans avec des pont AVS et des revenus à vie dépassant souvent largement ceux des nouveaux jeunes actifs. En attendant, de jeunes familles vivotent avec des salaires misérables, et des futures retraites misérables. Merci la solidarité.

  • Inferno Dante le 08.05.2018 11:34 Report dénoncer ce commentaire

    Banksters

    Bosse, paie, crève.

Les derniers commentaires

  • Deniz Öztürk le 12.05.2018 07:57 Report dénoncer ce commentaire

    Mr

    Les autorités devraient trouver une solution pour inciter davantage les travailleurs à se tourner vers le 3 eme pilier afin de transférer une plus grande part de revenus lors de la retraite. Ce qui mécaniquement baisserait la pression sur le 2 eme pilier et de fait permettrait une baisse du taux technique afin de rééquilibrer la balance. Ou encore une idée plus osée, pourquoi ne pas mettre en place un 4 eme pilier?!?

  • Ced le 10.05.2018 21:57 Report dénoncer ce commentaire

    Évidemment

    Et les caisses qui doivent capitaliser les prestations futures avec un taux technique de 2%, c'est une hérésie à mon sens..

  • Ced le 10.05.2018 21:55 Report dénoncer ce commentaire

    Évidemment

    C'est toujours aussi étonnant de lire les commentaires des gens qui n'ont aucune idée du fonctionnement du deuxième pilier et qui s'insurgent sur des on dit et autre légendes populaires, qui mélangent tout et n'importe quoi. C'est pourtant pas difficile de s'informer de nos jours. C'est évident qu'il y a un soucis avec le 2ème avec un taux de conversion de 6.8% ( part obligatoire ). Avec notre espérance de vie actuelle. Une personne qui vit 14.7 ans après l'âge de la retraite commence à coûter à la caisse et vu les tx actuels c'est clairement compliqué.

  • Vase Line le 10.05.2018 08:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bla-bla-bla

    Eh les poches pleines dirigeantes! Noubliez pas de faire baisser les rentes!

  • Forca le 09.05.2018 10:06 Report dénoncer ce commentaire

    Braquage du siècle

    Tout les gangsters ne sont pas en prison particulièrement ceux de la finance!!!!