Venezuela

04 février 2019 14:10; Act: 04.02.2019 14:30 Print

Berne ne reconnaîtra pas tout de suite Juan Guaido

par Pascal Schmuck - Si de nombreuses chancelleries européennes ont reconnu Juan Guaido comme président «par intérim» du Venezuela, ce n'est pas le cas de la Suisse.

Sur ce sujet
Une faute?

La Suisse ne compte pas reconnaître tout de suite le président du Parlement Juan Guaido comme président «par intérim» du Venezuela. «La Suisse ne reconnaît en principe que des États, pas des gouvernements», a déclaré à 20 minutes Pierre-Alain Eltschinger, porte-parole au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

La Suisse suit attentivement et avec inquiétude les événements au Venezuela, a-t-il ajouté, d'autant plus que le pays d'Amérique latine «accuse de sérieuses lacunes en matière de démocratie, d'Etat de droit, de séparation des pouvoirs et de droits de l'homme».

Appel également à Nicolas Maduro

Le DFAE appelle donc «les parties en présence à faire preuve de retenue et à résoudre la crise politique dans le respect de la Constitution», a déclaré Pierre-Alain Eltschinger. Un appel qui est également destiné au gouvernement de Nicolas Maduro face à un désir de répression.

Berne demande donc que «la sécurité des parlementaires et du président du Parlement Juan Guaidó soit assurée». Les compétences de l'assemblée nationale du Venezuela, qui a été élue démocratiquement en 2015, doivent être respectées, souligne le porte-parole.

Plusieurs Etats européens ont reconnu lundi l'opposant Juan Guaido comme président «par intérim» du Venezuela. Ils se sont exprimés après l'expiration d'un ultimatum lancé à Nicolas Maduro qui a refusé de convoquer une élection présidentielle.

(nxp)