Suisse

21 février 2020 18:30; Act: 21.02.2020 18:46 Print

Le National va débattre des coûts de la santé

Le projet du Conseil fédéral visant à freiner la hausse de la facture médicale sera discuté en mars par une commission du Conseil national.

storybild

Le prix des médicaments sera notamment débattu en commission. (Photo d'illustration) (Photo: Keystone)

Une faute?

La commission de la santé publique du Conseil national est entrée en matière à l'unanimité sur le projet du Conseil fédéral visant à ralentir la hausse des coûts de la santé. Elle demande cependant des éclaircissements, notamment au sujet du prix de référence pour les médicaments.

Elle veut également en savoir plus sur la possibilité de mener des projets-pilotes qui exploreraient les pistes pour réduire les coûts même s'ils sortent de la loi sur l'assurance maladie. Le prix des médicaments génériques ou encore la création d'une organisation tarifaire nationale font également partie du paquet de neuf mesures pour freiner la hausse des coûts proposé par le Conseil fédéral.

Les prix des prestations médicales ne cessent d'augmenter, et cela se répercute sur les primes des assurés. La commission s'attellera à la discussion par article en mars, précisent les services du Parlement dans un communiqué vendredi.

Revoir le coût des médicaments

Elle s'est également prononcée par 18 voix contre 7 en faveur d'une motion du conseiller aux Etats Josef Dittli (PLR/UR) demandant de revoir la fixation des prix des médicaments lors de leur mise sur le marché. Le texte, adopté tacitement par les Etats en septembre, demande que le système prenne en compte le coût thérapeutique journalier ainsi que du coût pour l'ensemble du système de santé.

L'Office fédéral de la santé publique fixe actuellement les prix des médicaments en fonction d'une comparaison avec l'étranger et d'une comparaison thérapeutique.

Toutefois, ce modèle atteint ses limites. Les nouveaux développements dans le domaine de l'oncologie ou du traitement de l'hépatite C montrent qu'il ne tient pas assez compte de la fréquence d'une maladie au sein de la population et de ses conséquences sur les coûts.

Pour le Conseil fédéral, le recours à des modèles de prix restera à l'avenir un moyen efficace pour freiner la hausse des coûts des médicaments. Le gouvernement envisage de concrétiser de tels modèles dans le cadre du deuxième volet de mesures consacré à la maîtrise des coûts.

(nxp/ats)