Succession de Samuel Schmid

04 décembre 2008 13:54; Act: 04.12.2008 15:35 Print

Le PDC a des doutes sur Ueli Maurer

La gauche et les Verts ne sont pas les seuls à exprimer leur scepticisme face au candidat UDC Ueli Maurer pour succéder à Samuel Schmid au Conseil fédéral.

Sur ce sujet
Une faute?

Le conseiller aux Etats Bruno Frick (PDC/SZ) a notamment fait part de ses doutes dans la presse jeudi.

Dans le groupe PDC aux Chambres fédérales, des questions et des réserves se font jour face à M. Maurer, a dit M. Frick dans une interview publiée dans la Neue Luzerner Zeitung. Le groupe auditionnera l'ex-président de l'UDC mardi prochain.

Outre M. Frick, plusieurs parlementaires PDC, dont le conseiller national Jacques Neyrinck (VD), ont déjà exprimé leur retenue. Le Vaudois fait d'ailleurs partie du Groupe 13, formé d'une vingtaine de politiciens de tous bords, qui milite contre l'élection du Zurichois au Conseil fédéral la semaine prochaine.

Tension

A l'inverse, la direction du parti a très rapidement lâché du lest sur les conditions posées au candidat après l'annonce de l'UDC du double ticket. Elle se limite désormais à rejeter Christoph Blocher.

Au groupe PDC, les réserves sont de deux ordres. «Nous nous demandons si nous avons avec M. Maurer une base de confiance suffisante», a dit le conseiller aux Etats schwyzois. Au cours des ans, M. Maurer s'et montré irrespectueux face aux personnes qui ne pensaient pas comme lui, «souvent méprisant».

Outre son style, M. Maurer a défendu la ligne politique de son parti avant tout, même «au détriment de la Suisse». M. Frick voudrait qu'un politicien parle franchement, mais «entre franchise, grossièreté et mépris, il y a une différence».

Capacité de changer de rôle

La question centrale reste de savoir si M. Maurer est capable de troquer sa casquette d'ex-président de parti pour celle de conseiller fédéral. A titre personnel, M. Frick n'a pas encore tranché.

Le Schwyzois et le groupe attendent des réponses objectives de M. Maurer mardi prochain. Il devra par exemple expliquer dans quels domaines précis l'armée est dans un état catastrophique, comme il le prétend, et dévoiler son programme pour y remédier. Quant à une alternative à M. Maurer, le PDC ne prendra pas position avant son audition.

Chez les socialistes, le conseiller national zurichois Andreas Gross, animateur du Groupe 13, revient à la charge contre M. Maurer dans les colonnes de la Weltwoche. Il le qualifie de «clone de Christoph Blocher, sans en avoir ses qualités».

L'élection au Conseil fédéral ne doit pas résulter d'une simple concordance arithmétique: le candidat devrait en revanche adhérer à certaines valeurs comme le «respect de la séparation des pouvoirs, celui des droits de l'homme, de la constitution et avant tout celui de la liberté de penser», selon M. Gross.

Dans Le Temps, le politologue Pascal Sciarini abonde dans ce sens. «Les autres partis ne devraient pas faire de cadeau à l'UDC», estime-t-il, quitte à ce que l'UDC reste dans l'opposition, renchérit en substance Alain Jeannet, rédacteur en chef de L'Hebdo.

Mobilisation citoyenne

Les citoyens sont aussi invités à se mobiliser contre une élection d'Ueli Maurer. Pas moins de trois pétitions en ligne circulent sur internet, lancées par Ada Marra, conseillère nationale (PS/VD), les Verts et un groupe de citoyens.

Vers 15 h jeudi, on comptait 226 signatures sur le manifeste féministe d'Ada Marra, 315 sur la pétition des Verts qui appellent à voter Luc Recordon et 357 sur la dernière pétition.

En avril dernier, l'organisation féminine Alliance F avait rassemblé plus de 126 000 paraphes en deux semaines. Une partie de la population avait apporté son soutien à la ministre Eveline Widmer-Schlumpf, soumise alors à la pression de l'UDC pour quitter le Conseil fédéral ou le parti.

(ats)

Les commentaires les plus populaires

  • ABE le 04.12.2008 15:53 Report dénoncer ce commentaire

    Magouilles et Cie

    Pas de panique... entre MM. Levrat, Darbellay et Leuenberger, ils vont bien arriver à nous sortir une spécialité comme en 2007, on peut leurs faire confiance; y'a pas de raison que ça change cette fois !

  • Waltch Caspi le 05.12.2008 15:18 Report dénoncer ce commentaire

    Electeur fribourgeois

    Le PDC déclarait avant la désignation de Ueli Maurer comme candidat que celui-ci était parfaitement éligible. Alors maintenant Messieurs du PDC, soyez conséquents et ne tournez pas la veste (une fois de plus).

  • Tschann Silvia le 04.12.2008 17:21 Report dénoncer ce commentaire

    conseil fédéral

    Il faut que tous les partis se mettent ensemble pour ne pas voter un UDC au conseil fédéral en remplacement deM. Schmid

Les derniers commentaires

  • Jerry le 07.12.2008 15:27 Report dénoncer ce commentaire

    UDC ET PRD MÊME COMBAT

    POUR QUAND PS PDC VERTS POP MÊME COMBATS ? Le PRD avec 2 sièges c`est proportionnellement 1 de trop ! Formule maqique 2 PS 2 UDC 1 PRD 1 VERT 1 PDC

  • Waltch Caspi le 05.12.2008 15:18 Report dénoncer ce commentaire

    Electeur fribourgeois

    Le PDC déclarait avant la désignation de Ueli Maurer comme candidat que celui-ci était parfaitement éligible. Alors maintenant Messieurs du PDC, soyez conséquents et ne tournez pas la veste (une fois de plus).

  • JACOT Denise le 05.12.2008 08:32 Report dénoncer ce commentaire

    électrice genevoise

    Les moutons noirs qui ont couvert la Suisse de honte, c'est lui. Le rejet des accords bilatéraux pour nuire à la Suisse, c'est encore lui. Non et non pas de fachisme en Suisse!

  • Valaisan le 05.12.2008 07:35 Report dénoncer ce commentaire

    Même en Valais...

    le peuple ne veut plus des PDC à Sion et à Sierre; c'est quand même significatif !!! Et voilà que M. Darbellay et ses petits copains veulent à nouveau dicter leur loi personnelle à Berne. PDC+PS+Verts = magouilleurs

  • Etienne le 04.12.2008 20:09 Report dénoncer ce commentaire

    Montecristo

    Et voilà de nouveau le parti des vieux-cathos qui trahi la droite! Qu'ils forment leur gouvernement avec les marxistes qui ont tant persécutés les curés. Ils sont vraiment bêtes ces gens ! Mais un Suisse sur trois ne sera pas représenté et se sentira trahi ! La-men-table!