Piratage

12 novembre 2010 17:22; Act: 12.11.2010 17:25 Print

Le PDC à son tour victime de cyberattaques

Après le Parti socialiste (PS), c'est le Parti démocrate-chrétien (PDC) qui a été victime d'attaques de pirates informatiques.

Sur ce sujet
Une faute?

L'offensive, lancée jeudi (hier) soir depuis 120 ordinateurs, persistait vendredi en fin d'après-midi. Une réaction immédiate a permis d'éviter que le site du PDC ne cesse de fonctionner pendant une durée prolongée.

Le PDC condamne cette attaque de même que celle contre le site du PS: «la démocratie est une mise en concurrence d'idées». Celui qui empêche les partis de transmettre leurs idées, «agit de manière peu démocratique». Le parti met tout en oeuvre pour déceler les auteurs et envisage une poursuite judiciaire.

Jeudi, le PS annonçait que son site faisait l'objet de cyberattaques depuis lundi dernier. Jusqu'à 200 ordinateurs dont la majeure partie situés en Allemagne, aux Pays-Bas et aux Etats-Unis se connectaient plus de 10.000 fois par seconde à l'adresse sp-ps.ch, surchargeant le site et entraînant des problèmes d'affichage voire son inaccessibilité. Vendredi en fin de matinée, le PS précisait que son serveur était de nouveau en ligne depuis environ 24 heures, les mesures de sécurité ayant porté leurs fruits.

(ap)