Elections fédérales

24 mai 2019 12:55; Act: 24.05.2019 13:21 Print

Le PLR prend un virage écologique

Les libéraux-radicaux veulent placer la responsabilité individuelle au centre de leur politique environnementale.

Sur ce sujet
Une faute?

Après le tournant écologique de sa présidente Petra Gössi en février, le PLR a lancé un sondage auprès de ses membres. Plus de 14'000 personnes y ont répondu. Et les résultats sont nets, a souligné vendredi la conseillère nationale schwyzoise lors de la présentation d'un papier de position à Langenthal. «Il y a un clair souhait pour plus d'engagement».

Le texte, qui sera présenté le 22 juin aux délégués du parti, «décline les politiques climatique et environnementale en termes libéraux-radicaux», explique Petra Gössi. «Il est ainsi clair que nous ne nous associerons ni avec les Verts ni avec les syndicats, qui veulent tout interdire». A la place, la députée prône la dérégulation, le principe du pollueur-payeur ou encore des taxes d'incitation.

Cascade de mesures

Concrètement, la direction du PLR propose une série de mesures rangées sous quatre thématiques, à savoir la nature, l'habitat, le travail et la formation, ainsi que le transport. Avec à chaque fois, la même cascade de mesures est envisagée, précise le vice-président Andrea Caroni. «D'abord la responsabilité individuelle, ensuite les mesures incitatives, et enfin - en dernier recours - des restrictions plus poussées».

Sous la thématique de la nature, le parti propose dans un premier temps de réformer la production des denrées alimentaires, limiter le mitage du territoire et améliorer la protection des eaux. Des mesures de pilotage, comme l'instauration de valeurs-limites pour les produits phytosanitaires ou l'assainissement de l'énergie hydraulique, viendraient ensuite. L'interdiction de pesticides ou de matériaux nocifs pour l'environnement seraient d'ultimes recours.

Dans le domaine de l'habitat, le PLR veut accélérer la rénovation des bâtiments et réduire la consommation d'électricité, voire optimiser la taxe d'incitation sur les combustibles ou introduire des valeurs-limites pour les systèmes de chauffage. Comme mesure plus stricte, le parti propose le remplacement des chauffages électriques.

Flexibilisation du travail

Le parti suggère encore de flexibiliser les modèles et les lieux de travail, notamment grâce à la numérisation, d'encourager la recherche et le développement ou encore d'accélérer l'économie circulaire. L'échange de quotas d'émission et le développement de conventions d'objectifs seraient des mesures de pilotage envisageables.

Pour ce qui est des transports, les libéraux-radicaux veulent améliorer le trafic, encourager une mobilité générant peu d'émissions de CO2 et atteindre plus de transparence dans le trafic aérien. Le parti n'est pas non plus contre l'introduction de valeurs cibles de CO2 pour les moyens de transport à énergies fossiles.

Le transport aérien ne serait pas épargné. Il doit être englobé dans le système européen d'échange de quotas d'émissions ou dans l'instrument international de compensation CORSIA.

Réfutant toute tactique politicienne, Mme Gössi a nié un retournement de veste à l'approche des élections fédérales de cet automne. «Nous ne nous éloignons pas de nos principes et de nos valeurs, mais nous les maintenons».

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pluche le 24.05.2019 16:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "Programme énorme"

    Quel "énorme programme" le PLR ne devrait-il pas prendre les "problèmes" les un après les autres, plutôt que "d'envoyer" cette "panoplie" astronomique qui ne sera jamais honorée, ou peut-être que partiellement... ??

  • Le pire des partis le 24.05.2019 14:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    scandale

    Non, le plr préconise des taxes pour diminuer encore plus notre pouvoir d'achat et ainsi augmenter le capital des banques pour satisfaire leurs actionnaires !

  • Oto Mobil le 24.05.2019 14:01 Report dénoncer ce commentaire

    Bande d'opportunistes...

    Effet de mode purement électoraliste !...il manque encore qu'ils soient pro-immigration afin d'avoir les voix des fraîchement naturalisé....

Les derniers commentaires

  • Albert le 01.06.2019 14:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    jeunes face à leur futur

    aux jeunes de prendre en main le futur dans lequel vont vivre, a eux de moins gaspiller polluer

  • Nougat le 26.05.2019 14:47 Report dénoncer ce commentaire

    Beurk!

    Bizness et pognon, sont l'anti-écolo par essence...

  • Liberland le 25.05.2019 10:49 Report dénoncer ce commentaire

    De groen Lib

    Verts lib c est bien mieux moins de corporatifs il faut du local mais Global c est mieux voir l économie Batave internationale ça cartonne plein de Jobs aware

  • Wicky le 25.05.2019 10:44 Report dénoncer ce commentaire

    Antisocial, irresponsable .....

    PLR, taxe, taxez, taxons, aucune avancée pour le climat, le néant, parce que les riches peuvent payer et les plus démunis crachent leurs poumons et meurent dans l'anonymat.

    • Claude le 26.05.2019 12:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Wicky

      Si les gens montraient un peu plus de bonne volonté, il n'y aurait pas de taxes. De toute façon si on ne fait rien ça se paiera et pas seulement en argent et les excuses bidons ou de mauvaise foi ne sauveront pas les prochaines générations qui pourront nous maudire et nous traiter d'égoïstes. Cela suffit les commentaires comme le vôtre pour justifier votre inaction.

    • albert le 02.06.2019 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Claude

      Ok nais on taxe trop ,trop vite avec legerté et SANS nécessité .. n'ont que faire pub continue visuelle et sonore toutes les sociétés au lieux de nous bassiner avec de pub stupides devraient pour chaque pub commerciale faire une pub educative écolo.. ainsi le message passera ET sans taxes .. et déductibles par les annonceurs .au contraire les taxes ne sont pas DISSUASIVES les gens énervés se disent «  vu que je paye je pollue « 

  • polymnie le 25.05.2019 08:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    facile

    Le PLR serait capable de bouffe du cirage pour briller en société