Berne

17 novembre 2019 21:28; Act: 18.11.2019 14:19 Print

Les textes du Parlement traduits par un logiciel

​​​​​​​Interventions et documents officiels pourraient passer par un traducteur en ligne. Le test suscite des inquiétudes.

storybild

Les interventions des élus doivent être traduites en trois langues, tout comme les textes de loi et les documents officiels. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans un Parlement qui fonctionne en trois langues, la masse des documents à adapter est immense. Pour alléger le système, les sept départements fédéraux se sont lancés il y a un an dans la traduction en ligne, au moins le temps d’un test, au moyen du logiciel DeepL. Ce sont d’abord les interventions parlementaires, rapports officiels et nouvelles réglementations qui passent à la moulinette virtuelle.

Les professionnels se sentent menacés

Selon la «SonntagsZeitung», l’évaluation sera terminée prochainement et pourrait permettre d’importantes économies. En effet, quelque 370 000 pages sont traduites chaque année par 450 traducteurs permanents, sans oublier des mandats privés pour environ 10 millions de francs.

Ce sont ces professionnels qui tremblent maintenant pour leur emploi, même si une partie d’entre eux serait toujours nécessaire pour vérifier les textes traduits en ligne. La Chancellerie refuse toutefois de spéculer sur d’éventuelles coupes. L’Association suisse des traducteurs et interprètes ajoute que la technologie est insidieuse, proposant parfois des textes cohérents et fluides cachant un contre-sens.

Sécurité de stockage en question

La sécurité du système est aussi en cause. En effet, tous les textes introduits sur la plateforme sont stockés sur des serveurs et la confidentialité n’est pas garantie, même pas dans la version payante. Swisscom, qui avait envisagé cette solution à l’interne, avait d’ailleurs abandonné l’idée pour cette raison.

(rmf)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Meyer M le 17.11.2019 22:25 Report dénoncer ce commentaire

    Monde de machines

    Plus de profs (les cours à distance sont tellement mieux), plus de juges (le jugement rendus par ordinateurs sont plus impartiaux), plus de médecins (les prg de détection du cancer de Google sont plus efficaces). Tous aux socios, c'est l'avenir

  • ça vous rassure un peu? le 17.11.2019 22:41 Report dénoncer ce commentaire

    ça vous rassure un peu?

    Certes, il y aura moins de travail pour les traducteurs, car une première mouture du texte sera déjà écrite. Mais il faudra toujours une conscience humaine pour éviter les fautes de logique et les erreurs de compréhension commises par le logiciel. De plus, deepl passe toujours par l'anglais avant de restituer le texte dans telle ou telle langue, et cela se sent lorsque l'on traduit de l'allemand vers le français. Autre bon point pour les traducteurs suisses: Deepl puise largement dans la législation européenne (et non suisse). Ainsi, "Volksabstimmung" est souvent traduit par "référendum"...

  • Hue Li le 18.11.2019 00:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fouais !

    Il traduit en français fétéral ?

Les derniers commentaires

  • regex le 18.11.2019 15:27 Report dénoncer ce commentaire

    Évolution des métiers

    Cette phobie des robots n'est pas nouvelle. Avant on avait même une hantise infondée du syndrôme de Frankenstein. Mais ça reste néanmoins ridicule. Il n'y a aucun risque que les humains soient remplacés. Le seul réel changement sera au niveau des métiers. Il faudra s'adapter à l'évolution des professions et accepter que ce qu'on faisait avant pourra disparaître.

  • Maxime le 18.11.2019 12:54 Report dénoncer ce commentaire

    Parfait pour les PME

    On utilise de même ce logiciel pour l anglais et pour de petits travaux de traduction ( e-mail, petits documents) il est très bien et jugé bien mieux que Google trad. De plus nous pouvons directement l incorporer sur Mac et nous n'avons plus besoin d aller sur leur page Internet. D autre connaissance d entreprise l utilise de même. Je vous le conseil vivement

  • Sans Job 55ans le 18.11.2019 11:42 Report dénoncer ce commentaire

    On peut commenter le grand mensonge?

    Plus de deux ans et demi sans emploi et on continue à me dire trop cher, trop vieux. Et j'ai beau discuter avec des gens dans la même situation, on ne trouve pas les 55 % qui retrouvent du job. Ils comptent comme pour les gens au chômage, on sort des statistiques les GI, les ET, les stages pourris qu'on essaie de nous fourguer au lieu d'engager des gens qui n'ont plus de job? Payés moins cher et en moins bonne santé, donc au final coûte plus cher à la société. Ras-le-bol que l'OFS traduise les chiffres comme ça l'arrange pour ne pas apeurer les citoyens.

  • Liberland le 18.11.2019 10:28 Report dénoncer ce commentaire

    Copiez vite

    Par un logiciel Chinois pas ou sino-russe pas !

  • Jean-Phil Desperl le 18.11.2019 07:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dur dur

    Mer.e! Moi qui ait choisi une planque à l'uni pour justifier ma bourse et qui voulais me faire un max de pognon avec. Finalement, j'aurais dû prendre mes premiers choix, sociologie des dictatures sud-américaines ou histoire du cinéma.