Assurance maladie

12 décembre 2011 22:41; Act: 12.12.2011 22:20 Print

Le Parlement veut revoir le financement

Le Parlement veut davantage de transparence dans l'assurance maladie de base.

Une faute?

Par 103 voix contre 50, le Conseil national a transmis lundi une motion de la Chambre des cantons demandant au gouvernement de proposer un nouveau système de financement.

Le texte déposé par l'ex-conseiller aux Etats Christoffel Brändli (UDC/GR) propose de fixer un pourcentage des coûts financé par le biais des primes et un autre par les impôts cantonaux et fédéraux. En plus de clarifier le partage des coûts, ce nouveau mode de financement permettrait de créer la transparence et d'éliminer les fausses incitations entre secteurs ambulatoire et stationnaire.

Cette motion s'en prend clairement au nouveau financement moniste du calcul du forfait par cas qui avait justement pour but de créer plus de transparence, a dit en vain Silvia Schenker (PS/BS). Selon elle, il faut attendre de disposer de données mesurant les incidences du nouveau financement hospitalier, qui entre en vigueur en janvier.

On peut difficilement refuser un tel objectif, a dit Didier Burkhalter, favorable à la motion sur le fond, car il faut viser un système de financement cohérent sur l'ensemble, en particulier pour éviter les mauvaises incitations. Le ministre de la santé entend par là le fait de choisir de soigner un patient en fonction du système de financement plutôt que de considérations thérapeutiques.

(ats)