Suisse

15 novembre 2019 11:21; Act: 15.11.2019 11:41 Print

Le Parti pirate s'en prend au droit d'auteur

Le Parti pirate lance un référendum contre le nouveau droit d'auteur, craignant notamment que les coûts à la charge des pouvoirs publics prennent l'ascenseur.

storybild

Le Parti Pirate craint que le partage de photos dans un groupe Whatsapp ou sur Twitter puisse devenir illégal. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les seuls gagnants du nouveau droit d'auteur sont les GAFAM et quelques plateformes de streaming. Les citoyens, les consommateurs et les créateurs n'y trouvent pas leur compte. Le Parti pirate lance donc un référendum.

La réforme du droit d'auteur, adoptée par le Parlement en septembre dernier, est en réalité une «injustice du droit d'auteur» à l'égard des citoyens, des consommateurs et des créatifs, a déclaré Jorgo Ananiadis, co-président du Parti pirate, dans un communiqué publié vendredi. «Avec le référendum, nous voulons donner à la population la possibilité de corriger une 'mauvaise décision politique'».

Comme l'UE, la Suisse n'a pas encore complètement adapté son modèle économique au 21e siècle. Elle essaie maintenant de compenser son retard par la voie législative, estime le Parti pirate.

Changements problématiques

Or plusieurs changements adoptés dans la révision de la loi sur le droit d'auteur entraînent davantage de problèmes qu'ils n'en résolvent: puisque le partage de photos dans un groupe Whatsapp ou sur Twitter pourrait être illégal, des plaintes sont à prévoir. En outre, les coûts à la charge des pouvoirs publics vont prendre l'ascenseur avec les droits, même préférentiels, que les écoles et les bibliothèques vont devoir payer.

Le Parlement s'est accordé sur la modernisation du droit d'auteur après des années de délibération en automne dernier. Le but de la révision est d'adapter le droit d'auteur à l'âge d'internet. La réforme protège mieux les intérêts des artistes, sans criminaliser les utilisateurs d'internet, estime-t-il.

Le Parti pirate a jusqu'au 16 janvier 2020 pour réunir les 50'000 signatures nécessaires au référendum. Les Jeunes Verts le soutiennent également.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • jojo le 15.11.2019 12:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    en france l'état paie des milliards pour essayer d'attraper les gens qui télécharge. les seuls gagnants sont les entreprises audio visuel.

  • Lorenzo le 15.11.2019 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    Liberté d'expression

    Je vous suggère de lire un article très intéressant rédigé lors de l'acceptation de cette loi par l'EU, titré " L'EU enterre la liberté d'expression sous un tonnerre dapplaudissements". Encore une fois, a se demander qui fait la politique de ce pays : Berne ou Brussels ?

Les derniers commentaires

  • Lorenzo le 15.11.2019 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    Liberté d'expression

    Je vous suggère de lire un article très intéressant rédigé lors de l'acceptation de cette loi par l'EU, titré " L'EU enterre la liberté d'expression sous un tonnerre dapplaudissements". Encore une fois, a se demander qui fait la politique de ce pays : Berne ou Brussels ?

  • jojo le 15.11.2019 12:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    en france l'état paie des milliards pour essayer d'attraper les gens qui télécharge. les seuls gagnants sont les entreprises audio visuel.

    • L'oeuil du Léman le 15.11.2019 12:47 Report dénoncer ce commentaire

      2 côtés de la médaille

      Et les consommateurs ... les perdants sont l'industrie télévisuelle, les artistes et les créateurs.