Binational déchu

12 septembre 2019 09:57; Act: 12.09.2019 09:57 Print

Le Turco-Suisse recrutait des jihadistes au Tessin

Pour la première fois, un double national s'est vu retirer la nationalité suisse, a indiqué le Secrétariat d'État aux migrations (SEM) mercredi. On en sait plus sur son parcours.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Un homme condamné pour avoir fait de la propagande et recruté des combattants en faveur d'une organisation terroriste islamiste a été déchu de sa nationalité suisse, a-t-on appris mercredi. «Pour la première fois, le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) a retiré la nationalité suisse à un double national», a indiqué un communiqué.

Selon 20 Minuten, il s'agit d'un Turco-Suisse de 34 ans, Ümit Y. *, condamné à deux ans et demi de prison par le Tribunal pénal fédéral (TPF) de Bellinzone en 2018. On lui reprochait notamment d'avoir fait de la propagande et d'avoir endoctriné et tenté de radicaliser des combattants, entre 2014 et 2017, pour le compte du Front Al-Nosra, l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda. Il avait notamment recruté une dizaine de candidats au jihad à Lugano (TI), et en Italie, à Côme et Reggio Emilia.

Comme Ümit Y. * avait déjà effectué plusieurs années de détention préventive, il a été relâché rapidement après le verdict du TPF. quelques jours après son arrestation, les amis du trentenaire avaient fait part de leur surprise dans les médias suisses, décrivant le binational comme «très bien intégré». Il se rendait souvent à la mosquée Viganello à Lugano, parfois avec l'uniforme de la compagnie de sécurité pour laquelle il travaillait. Cependant, il n'avait jamais exprimé d'idées extrémistes avec eux: «Nous n'avons jamais pensé qu'il pouvait se radicaliser.»

En juin, le Conseil fédéral avait affirmé qu'une «bonne dizaine de binationaux soupçonnés d'avoir participé, à l'étranger, à des crimes dans le cadre d'activités terroristes» avaient été identifiés. Une procédure pénale a été ouverte contre la majorité d'entre eux.

*Nom connu de la rédaction

(P. Michel/cga)