Suisse

22 septembre 2019 07:58; Act: 22.09.2019 08:22 Print

Le bilan de Michael Lauber serait médiocre

La presse dominicale revient sur l'affaire Michael Lauber, à la tête du ministère public de la Confédération.

storybild

Michael Lauber est dans la tourmente en raison d'enquêtes sur la corruption à la FIFA. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le bilan de Michael Lauber à la tête du ministère public de la Confédération (MPC) depuis 2012 est médiocre, estime «Le Matin Dimanche», qui a analysé 46 affaires, les plus graves, s'étalant de 2013 à 2019 et amenées devant les tribunaux. Selon le journal, les peines prononcées sont restées légères, avec moins de 4 ans de prison en moyenne. Les enquêtes dans le domaine économique sont, quant à elles, souvent très longues, durant en moyenne plus de 6 ans.

Le MPC a en outre obtenu peu de résultats dans les affaires qui attirent l'attention du public, notamment dans les enquêtes sur la corruption à la FIFA. Le journal reconnaît toutefois que son analyse est partielle, car elle ne prend pas en compte les 4000 ordonnances pénales rendues ou la centaine de mises en accusation.

Le MPC estime que le bilan du journal ne reflète pas correctement l'ampleur du travail accompli. «Les classements ou les non-entrées en matière ne peuvent nullement être vus comme des échecs», souligne-t-il. Michael Lauber, sur la sellette pour la gestion de plusieurs dossiers, saura mercredi s'il est réélu par l'Assemblée fédérale pour un troisième mandat au poste de procureur général de la Confédération.

Deux juges sur la sellette

Deux présidents de chambres judiciaires du Tribunal pénal fédéral (TPF), impliqués dans plusieurs décisions controversées sur le procureur général de la Confédération Michael Lauber, ont perdu leur fonction dirigeante lors d'élections internes, rapporte la «SonntagsZeitung». Ils ne siègent désormais plus que comme juges ordinaires à Bellinzone (TI).

D'après le journal, des manquements dans la gestion seraient à la base d'une des décisions. L'un des juges rétrogradés explique dans le journal que la mesure n'a rien à voir avec l'affaire Lauber. Selon lui, il avait critiqué le tribunal pour ne pas avoir pris en compte la diversité politique lors de la nomination de la commission administrative du TPF.

L'autre magistrat, une femme, affirme qu'elle a été démise de ses fonctions de présidente en raison de son engagement pour l'indépendance de la chambre d'appel, indépendance qui avait été rendue plus difficile par la direction du TPF.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • jean moulin le 22.09.2019 08:22 Report dénoncer ce commentaire

    belle suisse

    On comprend donc quen suisse la justice est politisee et que le juges ne sint pas lubre de leur propos car sous la menaces des parlementaires qui eux ne pensent qua leur interet personnel

  • Amateur le 22.09.2019 09:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La vraie justice !!

    Une réforme complète de cette vieille justice !! Élections de ceux-ci par le peuple !! Après leurs élections, réélections sur résultats obtenus !! Et enfin, un barreau des avocats surveillants les agissements frauduleux de cette corporation et interdiction de ceux-ci de faire de la politique !! Le peuple suisse en sera le grand gagnant !! Oui, mais là je rêve au pays des Bisounours !! Un Suisse désabusé !!

  • Âne Onyme le 22.09.2019 08:40 Report dénoncer ce commentaire

    Très complexe

    Peu de transparence de la part de ce ministère. Mais le sentiment d'une justice lente, caduque. Un ajout d'arrêtés et autres qui va rendre la justice encore plus chère, avec un pouvoir plus opaque et lourd. Il semble que chaque cas passe du cas particulier à un cas général et en conséquence il n'y a que des cas particuliers ce qui permet une justice adapté à chacun sans règle.

Les derniers commentaires

  • M. Meylan le 23.09.2019 12:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le M.P.C

    Pour noircir leur baveux les journal eux écrivent n'importe quoi, pourvu que l'on remplisse des pages de peur qu'ils ce fassent virer..... À désespérer

  • Daniel le 23.09.2019 07:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive Le Matin

    Comme toujours les journalistes super spécialistes de tout ceux qui savent tout donnent leur opinion et influencent le peuple qui n'en sait rien mais ainsi la polémique est créée, surtout comme chacun le sait, Le Matin est un journal très sérieux et impartial

    • Maïs le 23.09.2019 07:40 Report dénoncer ce commentaire

      Miroir

      En somme un peu comme toi!

  • Belphegor le 23.09.2019 06:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Calmos

    Au-delà du fait , effectivement, qu'il y a de gros problème avec notre justice, j'ai juste une seconde pensé à cet homme, qui voit toute sa vie professionnelle voir privée étalée et jugée (!) sur le parterre dès vomissure médiatiques sans vraiment de certitudes. Le peuple a soif on lui donne du sang frais ! Et vous votre bilan à vous tous il est comment ?? Vous êtes tous des stars du travail irréprochable ? Allez, bonne semaine à tous

    • Marie le 23.09.2019 07:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Belphegor

      Lynchage médiatique, c'est une mode depuis quelques années. Et en plus il correspond en tout point à l'homme à abattre, blanc, plus de 50ans, puissant et riche. Les féministes jubilent. Et pour peu qu'il soit de droite alors là c'est la vindicte populaire. Maintenant que penser de l'opinion d'un journal de gauche qui a fait faillite comme le matin ?

    • Marie aime la corruption le 23.09.2019 08:26 Report dénoncer ce commentaire

      @Marie

      Lauber a avoue avoir rencontre un prevenu pour parler de son proces!!!!!!Il te faut quoi de plus????Dans n'importe quel autre pays,il aurait ete immediatement arrete.Tu le defends uniquement parce qu'il est de droite,et qu'il a ete elu pour cacher la merde au chat des combinards de droite,voila la verite.

    • Tata le 23.09.2019 09:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Marie aime la corruption

      Qu'il soit de droite ou de gauche m'importe, mais comment savez vous que la personne qu'il a rencontrer était un prévenu?

  • Spirou le 22.09.2019 20:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La vrai question ...

    La première question n'est pas de savoir si Lauber a fait juste ou faux ... mais Lauber est de quel parti politique ! En fonction de la réponse vous aurez le mode d'emploi du progressisme....

    • Marie le 23.09.2019 07:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Spirou

      Pourtant la presse n'est pas revenue sur le bilan désastreux de maillard à la santé, pas même non plus sur le retour en politique de la corrompue savary alors qu'elle avait démissionné et encore moins sur les 100% d'échecs de notre cf socialiste à berne. Et après ils osent dire que la presse n'est pas partisane...

  • Heidi le 22.09.2019 18:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'espère qu'il va devoir vider son bureau

    Malgré tous ces critiques il sera sûrement réélu

    • Rappel le 22.09.2019 19:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Heidi

      C'est les vrais Suisses qui décident.

    • Marie le 23.09.2019 07:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Heidi

      Seulement s'il est socialiste, la ruiz malgré ses faux dans les titres, ce qui est punissable par la loi a été largement soutenue par ses congénères et la presse. Comme quoi, l'honnêteté à gauche n'est pas une condition principale pour faire de la politique

    • Les yeux aussi,ca se lave.... le 23.09.2019 08:34 Report dénoncer ce commentaire

      @Marie

      Des qu'un bourgeois se fait prendre,Marie envoie ses rafales de comerages et de fake news pour detourner l'attention du vrai sujet,a savoir :Le principal procureur helvetique protege des criminels qu'il est cense poursuivre.Que Lauber soit de droite ou de gauche,je m'en fous,sa place est en prison.

    • Tata le 23.09.2019 09:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Les yeux aussi,ca se lave....

      La uber applique les lois, si les lois ne vous convienne pas vous de vous engager en politique et de les faire changer.

    • Les yeux aussi,ca se lave... le 23.09.2019 10:06 Report dénoncer ce commentaire

      @Tata

      Lauber n'applique pas les lois,et c'est justement ca,le probleme.Il fait trainer les proces jusqu'a la prescription,pour proteger ses copains.