Université de Bâle

10 décembre 2019 18:28; Act: 10.12.2019 18:32 Print

Le biocentre coûtera plus cher que prévu

Les travaux ont pris du retard en raison de recours et de difficultés liées à la complexité du projet. La facture finale sera de 70 à 110 millions de francs plus élevée.

storybild

En raison des retards pris dans la construction du nouveau biocentre de l'Université de Bâle, d'autres projets ont dû être repoussés. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le nouveau biocentre de l'Université de Bâle coûtera entre 21 et 33% plus cher que prévu. Le bâtiment devrait être mis à disposition de l'université à la fin de l'année prochaine.

L'inauguration du nouveau bâtiment était prévue pour l'automne 2017. Les travaux ont pris du retard en raison de recours et de difficultés liées à la complexité du projet. Les coûts de construction étaient estimés à 338 millions de francs. La facture finale sera de 70 à 110 millions de francs plus élevée.

Les entreprises mandatées pour les travaux ont partiellement sous-estimé la complexité du projet. Elles n'ont pas toujours réagi de façon adéquate lorsque des problèmes se sont présentés, ont indiqué mardi les gouvernements de Bâle-Ville et Bâle-Campagne au cours d'une conférence de presse.

Recours et dégâts d'eau

Le chef du département des constructions de Bâle-Ville Hans-Peter Wessels a aussi évoqué des événements extraordinaires qui ont eu un impact direct sur le projet: une entreprise de construction a fait recours contre l'attribution des travaux et il y a eu des dégâts d'eau, des défauts dans les travaux liés à la protection contre les incendies et finalement des actes de vandalisme.

En raison des retards pris dans la construction du nouveau bâtiment, d'autres projets ont dû être repoussés, a indiqué Ulrich Vischer, président du conseil de l'Université de Bâle. Il espère que les deux parlements cantonaux ne mettront pas à la charge de l'université une partie des surcoûts du biocentre.

Eviter de nouveaux retards

Il faut maintenant éviter de nouveaux retards. La mise en service du nouveau biocentre d'ici la fin de 2020 est prioritaire, soulignent les deux exécutifs. Les départements des finances de deux cantons demanderont ensuite une expertise externe afin de ne pas répéter les mêmes erreurs lors de la réalisation de futurs projets d'une ampleur et d'une complexité similaires.

La première pierre du nouveau biocentre a été posée en mai 2014 en présence du conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. Le bâtiment de 73 mètres de haut remplacera celui construit en 1971 lors de la création du biocentre de l'Université de Bâle. Il pourra accueillir 600 collaborateurs et 800 étudiants.

(nxp/ats)