Finances publiques

14 décembre 2019 02:10; Act: 14.12.2019 02:26 Print

Le budget 2020 approuvé par le parlement à Zurich

Un excédent de 27 millions de francs est prévu, alors que la municipalité tablait sur un excédent de 35,2 millions.

storybild

A l'approche de Noël, le parlement de la ville de Zurich était d'humeur généreuse et a accordé une prime unique de trois millions au personnel. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le budget 2020 de la ville de Zurich prévoit un excédent de 27 millions de francs. Le parlement de la ville l'a approuvé tard vendredi soir. Le coefficient d'impôts reste à 119%.

Les investissements se montent à 1,13 milliard tandis que les fonds propres à la fin de l'année 2020 s'élèvent à environ 1,5 milliard de francs. Après les modifications apportées par le parlement, le budget présente encore un excédent de 27,1 millions. Prévoyant des dépenses de 8,942 milliards et des recettes de 8,977 milliards, la proposition de la municipalité tablait sur un excédent de 35,2 millions de francs. Au cours d'un débat de deux jours, le parlement a revu ce dernier à la baisse de 8,1 millions.

Le PS, les Verts, l'AL (gauche alternative) et les Vert'libéraux ont approuvé le budget. Le PLR et l'UDC l'ont rejeté tandis que le PEV s'est abstenu. La majorité des 125 élus peut donc vivre avec la proposition de la ville. Le PS l'a même qualifié de réussite.

Le PLR et l'UDC ont au contraire fortement critiqué l'augmentation du nombre de postes dans l'administration. De plus, ils ont demandé une baisse d'impôts de respectivement six (PLR) et trois (UDC) points de pourcentage. Les deux propositions n'ont eu aucune chance lors du vote final, seul le PEV (4 voix) a soutenu l'UDC.

Parlement généreux

A l'approche de Noël, le parlement de la ville de Zurich était d'humeur généreuse. Il a par exemple accordé une prime unique de trois millions au personnel. Il a également accordé environ deux millions supplémentaires aux investissements dans le photovoltaïque ainsi qu'une rallonge de deux millions pour les devoirs surveillés.

Les critiques du PLR, de l'UDC, des Vert'libéraux et du PEV contre la «croissance incontrôlée du nombre de postes» n'ont pas eu d'effets sur les plus de 500 postes demandés par la municipalité.

Au contraire, afin que Zurich soit vraiment une ville du vélo, six postes supplémentaires ont même été approuvés pour un centre de compétence. Les experts devront étudier au préalable la compatibilité des projets routiers avec la pratique du vélo.

(nxp/ats)