Conseil national

11 décembre 2008 12:03; Act: 11.12.2008 12:12 Print

Le congé paternité aux oubliettes

Le Conseil national a rejeté jeudi par 111 voix contre 69 une proposition de Franziska Teuscher (Verts/BE) demandant un congé de huit semaines payées pour les nouveaux pères.

Une faute?

Le 8 mars 2007, Journée des femmes, les conseillers nationaux avaient pourtant soutenu une motion en ce sens de Roger Nordmann (PS/VD). Mais le Conseil des États a enterré cette idée en décembre, la jugeant non prioritaire et trop coûteuse.

Revenant à la charge, Mme Teuscher demandait un congé paternité de huit semaines au moins et rémunéré à 80 % pour les pères qui, à la naissance de leur enfant, exercent une activité salariée ou indépendante et cotisent aux allocations pour perte de gain. Autre condition: qu'ils assument des tâches de garde.

«Le congé paternité est de plus en plus demandé, les futurs pères veulent s'investir», a plaidé en vain l'écologiste, soutenue par les socialistes. «Il est absolument essentiel que le père soit aussi présent que la mère.» De plus, les couples veulent un partage plus équitable des tâches, a affirmé Mme Teuscher.

Au nom de la commission, Dominique Baettig (UDC/JU) a rappelé que plusieurs employeurs, dont la Confédération, accordent déjà sur une base volontaire un congé paternité. Et d'ajouter que l'enfant a besoin de différencier les rôles. «Il ne s'agit pas de transformer le père en une mère factice qui biberonne.»

(ats)

Les commentaires les plus populaires

  • ouai le 11.12.2008 15:22 Report dénoncer ce commentaire

    la realité

    c est le moyen age ce pays.. ca devrait etre logique et pourtant

  • yogi le 11.12.2008 13:22 Report dénoncer ce commentaire

    Comment dire...

    Que le Conseil national ne vaut pas un clou, que dans beaucoup d'autres pays, les pères ont droit à plusieurs semaines voir plusieurs mois, qu'il devrait penser plus la famille qu'au fric. Bref, ce ne sont là que des piètres personnes sans coeur. Encore merci a Mme Teuscher

  • crowna le 11.12.2008 15:01 Report dénoncer ce commentaire

    triste

    Tout pour encourager les gens à avoir des enfants !! C'est patétique et triste en même temps. Pauvre père, obligé de travailler sans cesse... De nos jours, ils faut vraiement vouloir un enfant avec tout ce qu'il y a pour nous disuader :-(

Les derniers commentaires

  • Lex le 11.12.2008 16:14 Report dénoncer ce commentaire

    Ils n'en ont pas besoin

    Bah pourquoi avoir une politique familiale ? On a assez d'étranger qui vienne ici pour bosser, pas besoin de faire des gosses ! Ah et puis, l'homme il bosse et la femme reste au ménage ! Non mais c'est quoi ces politicards attardés ? Le pire c'est le commentaire de Dominique Baettig dans cet article

  • ouai le 11.12.2008 15:22 Report dénoncer ce commentaire

    la realité

    c est le moyen age ce pays.. ca devrait etre logique et pourtant

  • crowna le 11.12.2008 15:01 Report dénoncer ce commentaire

    triste

    Tout pour encourager les gens à avoir des enfants !! C'est patétique et triste en même temps. Pauvre père, obligé de travailler sans cesse... De nos jours, ils faut vraiement vouloir un enfant avec tout ce qu'il y a pour nous disuader :-(

  • Darth le 11.12.2008 13:59 Report dénoncer ce commentaire

    père banquier au foyer

    peut-être que si l'intitulé avait été "Congé paternité pour banquier appeuré" là ce serait passé tout seul !!!!!!

  • K.J le 11.12.2008 13:35 Report dénoncer ce commentaire

    dommage

    EN tant que femme venant de Suède, je trouve que c'est dommage! Car dans tous les cas dans ce pays c'est très agréable que le père puisse lui aussi passer plus de temps, pendant les premiers moments de la vie de son enfant! Et la femme peux aussi reprendre sa vie normale...