Initiative

18 octobre 2017 14:32; Act: 19.10.2017 09:38 Print

Le congé paternité serait trop cher, estime le CF

Le gouvernement propose au Parlement de rejeter l'initiative populaire sur le congé des jeunes papas, jugeant la mesure trop onéreuse.

storybild

L'initiative exige un congé paternité de 20 jours qui peut être pris de manière flexible dans l'année. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Conseil fédéral ne veut pas de l'initiative populaire pour un congé de paternité de 4 semaines. Estimant le projet trop cher, il recommande au Parlement de le rejeter et ne veut lui opposer aucun contre-projet.

L'initiative «Pour un congé de paternité raisonnable - en faveur de toute la famille» souhaite un congé paternité de 20 jours pouvant être pris de manière flexible dans l'année qui suit la naissance de l'enfant. Sur le modèle de l'assurance maternité, il serait financé via les allocations pour perte de gains (APG) et garantirait 80% du revenu, mais au plus 196 francs par jour.

Selon le gouvernement, les coûts de l'initiative mettraient en péril la compétitivité de l'économie. Un tel congé coûterait 420 millions de francs par an, soit 0,11% de cotisations APG.

Le Conseil fédéral s'oppose à un régime financé par le régime des APG. Cela entraînerait des charges supplémentaires pour les entreprises et affecterait l'organisation des entreprises. Un congé paternité doit rester du ressort des employeurs ou des partenaires sociaux, estime le gouvernement.

Cibler l'accueil extra-familial

Le gouvernement préfère mettre la priorité sur le développement d'une offre d'accueil extra-familial adaptée aux besoins. A la différence du congé paternité, ces offres aident les parents à concilier vie familiale et professionnelle non seulement juste après la naissance d'un enfant, mais également lorsque celui-ci entre à l'école.

Et le Conseil fédéral de rappeler deux nouveautés approuvées par le Parlement cet été. La Confédération pourra désormais soutenir financièrement les cantons et les communes qui augmentent leurs subventions à l'accueil extrafamilial des enfants de façon à réduire les coûts à la charge des parents.

Elle pourra également participer au financement de projets qui visent une meilleure adéquation de l'offre aux besoins des parents. Le tout grâce à une enveloppe plafonnée à 100 millions de francs pour une durée de cinq ans. Les nouvelles dispositions devraient entrer en vigueur au début du second semestre 2018.

Impatience des initiants

Les arguments du Conseil fédéral n'ont aucune chance de convaincre les promoteurs de l'initiative. Le texte qui a recueilli plus de 107'000 signatures valables a été lancé par des syndicats et des associations dont Travail.Suisse, Pro Familia Suisse, Alliance F et la faîtière d'hommes et de pères «männer.ch» en réaction au refus du Parlement de discuter du sujet.

Plusieurs élus fédéraux figurent dans le comité: Jacques-André Maire (PS/NE), Rebecca Ruiz (PS/VD), Anne Seydoux (PDC/JU), Laurent Wehrli (PLR/VD), Jonas Fricker (Verts/AG), Stefan Müller (PDC/SO) et Rosmarie Quadranti (PBD/ZH).

Un jour dans les PME

Actuellement, seules les grandes entreprises peuvent offrir un congé paternité rémunéré à leurs salariés, déplorent les initiants. Dans les petites entreprises, la plupart des pères doivent se contenter d'un seul jour, sacrifier des jours de vacances ou prendre un congé non payé.

Le modèle proposé par les initiants vise des conditions équitables pour toutes les entreprises. Il donne la possibilité aux salariés masculins de négocier avec leurs supérieurs hiérarchiques une solution qui convienne aux deux parties. Par exemple, un père peut rester chez lui deux semaines dès le jour de l'accouchement et prendre les jours restants durant la première année de l'enfant.

A la naissance d'un enfant, les deux parents se retrouvent dans une répartition des tâches traditionnelle. Selon les initiants, le congé paternité permettrait de casser ce schéma pour arriver à une vraie égalité homme-femme.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • De qui se moque-t-on? le 18.10.2017 14:54 Report dénoncer ce commentaire

    De qui se moque-t-on?

    Donner le droit aux pères d'avoir quelques jours pour s'occuper de leurs enfants coûte trop cher. Par contre souternir la candidature de Sion aux JO à hauteur d' 1 milliard, là ça va... De qui se moque-t-on?

  • Fritz Alterbauden le 18.10.2017 14:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pitoyable comme excuse

    Les salaires et les avantages des élus aussi coûtent trop cher aux contribuables. pitoyables excuses.

  • Panurgiscud le 18.10.2017 14:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Commissariat à lEgalité.

    Je suis « un »féministe. Je veux légalité entre femmes et hommes. Alors vu que je paie aussi pour le congé maternité, alors il faut un congé paternité. Au nom de « légalité », je répète.

Les derniers commentaires

  • manon le 19.10.2017 22:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    aveugles ou quoi?

    n'importe quoi?!si on n'adopte pas une politique plus sensible et encourageante à l'égard des familles, on court à notre perte!! qui payera nos caisses dans quelques années?!en plus, ça permettrait d'enlever le poid du dos des femmes qui craignent d'annoncer une grossesse voire même la repousse parce qu'elle craint le regars de son employeur! le papa aussi aurait 1 mois, ce qui equilibrerait un peu la balance! en plus c'est la moindre des choses!! vivons avec notre temps!!!!

  • Chalouve le 19.10.2017 20:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Argent

    Forcément, quand on est riche et qu'on peut se payer une femme de ménage et une nounou à domicile pour aider sa femme, pas besoin d'être à la maison. Pour toutes les autres familles, le père est essentiel. Voilà le clash de culture entre ceux qui font les lois et le reste de la population

  • Jules le 19.10.2017 19:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Déplorable

    Mais pour mettre 1 milliards pour les JO là ils rechignent pas le CF on voit leur priorité. Déplorable

  • roberto le 19.10.2017 18:12 Report dénoncer ce commentaire

    les partis de la famille ???

    Qui sont les parti politiques qui ne jouiraient pour la famille ? vous étés des tous des profiteurs et il n'y a pas un seul parti qui fait la différence .................................

  • idéaliste le 19.10.2017 12:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    égalité

    Il y a 15 ans, lorsque j'ai repris le travail après plusieurs années d'arrêt pour élever nos enfants, mon conjoint m'a prévenue que LUI ne pourrait prendre de congé pour enfant malade. Aujourd'hui rien ne change, les enfants restent un poids discriminant pour les femmes. Congé parental, meilleur accès au temps partiel pour les hommes amèneraient plus d'égalité. Aujourd'hui beaucoup moins d'hommes s'absentent pour l'armée (et moins longtemps) ça ne devrait pas mettre les entreprises dans des difficultés si insurmontables