Affaire «Carlos»

19 octobre 2019 20:24; Act: 19.10.2019 22:26 Print

Le détenu qui a coûté plus d’un million de francs

Le coût de la détention de «Carlos», jeune Zurichois multirécidiviste, a été chiffré. Le seuil du million semble avoir été dépassé.

Voir le diaporama en grand »
«Carlos» (prénom fictif) n'est pas un prisonnier comme les autres. En 2013, le jeune Zurichois avait fait parler de lui pour avoir bénéficié d'un traitement de luxe en prison. Selon le journal «Schweiz am Wochenende», le coût total de ses incarcérations est désormais connu. Ses 1585 jours passés dans 16 institutions pénitentiaires auraient coûté à l'Etat plus de 800000 francs. À l'heure actuelle, le jeune homme est détenu à l'établissement pénitentiaire zurichois de Pöschwies, où les frais s'élèvent à 15'000 francs par mois. Carlos sera encore une fois jugé le 30 octobre. Il est accusé de 29 nouveaux délits, tous commis derrière les barreaux. Condamné à 18 mois de prison en 2017 pour avoir brisé la mâchoire dune connaissance, le délinquant multirécidiviste ne s'est pas calmé pour autant. Carlos fait toujours l'objet dun traitement particulièrement onéreux. À Pöschwies, par exemple, quatre cellules ont été aménagées pour lui, dont une ayant été peinte en rose. Le personnel a également été spécialement formé et a reçu un nouvel équipement de protection. En 2013, la télévision SRF avait fait connaître le «cas Carlos», un jeune délinquant pris en charge par l'Office de protection de la jeunesse du canton de Zurich pour avoir poignardé un jeune homme. Au lieu d'être placé dans un centre fermé, l'adolescent habitait un appartement de quatre pièces et demie à Bâle-Campagne et bénéficiait d'un professeur privé, d'un avocat et d'assistants sociaux.

Sur ce sujet
Une faute?

«Carlos» (prénom fictif) n’est pas un prisonnier comme les autres. En 2013, le jeune Zurichois avait fait parler de lui pour avoir bénéficié d’un traitement de luxe en prison. Selon le journal «Schweiz am Wochenende», le coût total de ses incarcérations est désormais connu. Ses 1585 jours passés dans 16 institutions pénitentiaires auraient coûté à l’Etat plus de 800’000 francs.

À l’heure actuelle, le jeune homme est détenu à l’établissement pénitentiaire zurichois de Pöschwies, où les frais s’élèvent à 15’000 francs par mois. Un séjour raté en juin 2019 dans le quartier de haute sécurité de la prison centrale de Lenzbourg avait coûté 20’000 francs à la collectivité.

29 délits commis en prison

Carlos sera encore une fois jugé le 30 octobre. Il est accusé de 29 nouveaux délits, tous commis derrière les barreaux. Condamné à 18 mois de prison en 2017 pour avoir brisé la mâchoire d’une connaissance, le délinquant multirécidiviste ne s’est pas calmé pour autant.

Traitement spécial toujours d'actualité

Selon le journal suisse alémanique, les 800'000 francs annoncés seraient même en deçà de la réalité. En effet, les tarifs reflètent les dépenses d’un prisonnier ordinaire. Or, Carlos fait toujours l’objet d’un traitement particulièrement onéreux. À Pöschwies, par exemple, quatre cellules ont été aménagées pour lui, dont une ayant été peinte en rose. Le personnel a également été spécialement formé et a reçu un nouvel équipement de protection. À cela s’ajoutent les dépenses de justice, les expertises et les dommages liés à ses divers dérapages. Les coûts devraient donc déjà avoir dépassé le seuil d’un million.

La «Schweiz am Wochenende» révèle également que Carlos avait été transféré en prison parce que sa détention en centre spécialisé coûtait trop cher. Pourtant, «la prison a de nouveau mis en place un régime spécial, encore plus cher à long terme et qui n’a surtout pas de date d’expiration.»

Le «cas Carlos»

En 2013, la télévision SRF avait fait connaître le «cas Carlos», un jeune délinquant pris en charge par l'Office de protection de la jeunesse du canton de Zurich pour avoir poignardé un jeune homme. Au lieu d'être placé dans un centre fermé, l’adolescent habitait un appartement de quatre pièces et demie à Bâle-Campagne et bénéficiait d'un professeur privé, d'un avocat et d'assistants sociaux. Un traitement de luxe qui avait suscité une grande controverse dans l’opinion publique. Les responsables politiques et les autorités chargées de l’application de la loi avaient décidé de mettre fin à son régime spécial.

Délinquant depuis ses 9 ans

Carlos, multirécidiviste de 17 ans, a écopé de plusieurs mesures pénales prononcées contre lui par la Justice des mineurs. Durant sa carrière précoce de délinquant entamée à l'âge de 9 ans, il s'est notamment rendu coupable de vol, violences et détention illégale d'arme.

En 2011, il avait poignardé grièvement un jeune homme. En 2013, il avait renversé un piéton qui s'était fait hospitaliser avec le crâne fracturé. En 2016, il avait frappé une connaissance, lui brisant la mâchoire. Le 30 octobre, il sera à nouveau jugé pour 29 délits commis durant sa détention.

(lhu)