Zoug

22 novembre 2018 18:48; Act: 22.11.2018 18:48 Print

Le fabricant amateur de meth avait une assistante

Un homme a produit de la méthamphétamine chez lui. A des fins scientifiques, dit-il. Il avait une assistante qui fait aussi l'objet d'une enquête.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les images du laboratoire artisanal découvert en mai dernier à Oberägeri ont tout de suite fait penser à un remake de la série à succès «Breaking Bad». Le banquier d'affaires norvégien Carl Velve avait expérimenté chez lui diverses substances, dont de la crystal meth. Il l'avait fait à des fins scientifiques, avait-il avoué à l'époque. Pour l'heure, il croupit en prison.

Maintenant, on en sait davantage. L'homme était aidé dans ses «expériences» par une femme. «Elle a vécu avec moi un certain temps, lors d'une période difficile, et a été mon assistante de laboratoire», a-t-il déclaré à la «Zuger Zeitung.»

«C'était l'idée de l'assistante»

La production de crystal meth aurait été l'idée de cette femme. «Quand j'ai produit une substance semblable à la crystal meth, en petites quantités, en 2016, c'était en fait de son initiative. Elle voulait in fine vraiment produire de la méthamphétamine» déclare Carl Velve. Il a lui-même agi en toute bonne foi et ne croyait pas qu'il commettait un crime s'il produisait de petites quantités, sans mauvaise intention.

L'enquête judiciaire est à bout touchant. «Le Parquet de Zoug devrait boucler l'enquête pénale encore ce mois», déclare le porte-parole de la justice Frank Kleiner. Dans la foulée, l'assistante de laboratoire a été incarcérée à Zurich. Le chimiste amateur n'a pas voulu expliquer les détails de la relation qu'il entretenait avec cette femme.

(gwa/jbm)