Suisse

07 novembre 2017 14:16; Act: 08.11.2017 06:29 Print

Le franc dévisse, les hôteliers se réjouissent

La baisse du franc fait souffler un vent d'optimisme sur la saison hivernale en Suisse.

Sur ce sujet
Une faute?

Une carte journalière valable dès la veille à 15 heures dans 30 domaines skiables, une offre renforcée de pistes de ski de fond, de luge et de randonnées: Suisse Tourisme lance sa campagne d'hiver. L'organisation aborde la saison avec confiance, le franc s'étant affaibli.

Les prévisions de l'institut KOF, publiées il y a deux semaines, augurent d'une progression du tourisme de 3,7% dans les Alpes suisses. La courbe ascendante amorcée l'hiver dernier (+2%) se renforce donc. «Nous abordons l'hiver 2017/18 avec une grande confiance», a déclaré mardi le directeur de Suisse Tourisme Jürg Schmid face aux médias réunis à Zurich.

Retour partiel des Européens

Ce vent d'optimisme n'est pas seulement dû à la baisse du prix des abonnements et la mise en réseau de domaines skiables. Il est surtout lié à un renforcement de l'euro depuis l'été dernier et à un affaiblissement du franc. Après deux hivers en dessous de 1,10 franc pour un euro, ce dernier se situe actuellement à 1,16 franc.

En comparaison avec l'hiver dernier, la carte journalière coûtera 6,5% moins cher à un hôte européen, compte tenu de l'affaiblissement du franc, estime le directeur de Suisse Tourisme. La situation est donc prometteuse après trois hivers poussifs à mitigés.

«Nous avons besoin des hôtes européens: ils viennent plus souvent que les autres et ne se rendent pas seulement dans les grandes stations», explique Jürg Schmid. Leur nombre n'affichera plus, avant longtemps, les niveaux enregistrés avant la crise de l'euro, mais la Suisse devrait récupérer, ces prochaines années, jusqu'à 15% de la clientèle européenne perdue, estime-t-il.

Montagnes suisses indétrônables

La campagne d'hiver de Suisse Tourisme, «Upgrade your winter» («Surclasse ton hiver») et son film promotionnel insistent notamment sur l'altitude élevée des montagnes suisses et de leurs domaines skiables.

Pendant ce temps, le tourisme indigène, qui avait déjà soutenu la progression des nuitées de l'an dernier, devrait renforcer la tendance cet hiver. Il devrait même atteindre un record, selon les prévisions.

Offres spéciales

Pour accompagner l'évolution favorable, Suisse Tourisme lance «Upgrade your ski day» («Surclasse ta journée à ski»), une action valable dans une trentaine de domaines skiables. Elle permet de se rendre gratuitement sur les sommets la veille de la validité de sa carte journalière, dès 15 heures.

Les écoles suisses de ski proposent en outre cet hiver d'apprendre à skier sur une piste bleue en trois jours. En cas de progrès insuffisants, elles s'engagent à renouveler la même offre gratuitement.

Autre innovation: Suisse Tourisme et le réseau pour la mobilité douce Suisse Mobile proposent plus de 3000 km balisés de chemins de randonnées pédestres d'hiver, de parcours en raquettes, ainsi que de pistes de ski de fond et de luge. Cette offre sera mise en ligne en décembre. Une appli sera disponible dès janvier.

Le défi du réchauffement

Malgré la confiance retrouvée, les défis du tourisme hivernal en Suisse, liés aux changements climatiques, restent importants, admet Jürg Schmid, qui quitte l'organisation dans un mois et demi. Ces trois dernières années, la couche de neige au-dessus de 900 m n'a atteint que la moitié de la norme saisonnière (30 cm).

Par rapport à 1970, l'hiver commence aujourd'hui 12 jours plus tard et s'arrête 25 jours plus tôt. Le nombre de skieurs stagne en raison du vieillissement de la population et de la multiplication des offres d'activités. De plus, la durée de leurs séjours diminue. Suisse Tourisme continuera donc à miser sur une diversification des offres d'activités.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Meyer M le 07.11.2017 14:56 Report dénoncer ce commentaire

    Ca sera toujours plus cher

    qu'en Autriche, et moins souriant...

  • Xelamir le 07.11.2017 16:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aussi un bon accueil ..

    A part les prix, déjà améliorer l'accueil et pas croire qu'on est le centre du monde pour le ski !

  • Geronimo Cohen le 07.11.2017 15:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ski lisse

    Il faut pas se réjouir trop tôt! Attendons qu'il neige d'abord ! Il n'y a que les riches qui peuvent se permettre de skier de nos jours Ce sport n'est plus un sport populaire mais un sport d'élites Ca revient moins cher de passer une semaine de ski en Ukraine qu'un week-end dans une station Suisse !

Les derniers commentaires

  • Lolo le 08.11.2017 14:53 Report dénoncer ce commentaire

    Honteux

    Vous allez au bain d'ovronnaz et vous verrez comment vous êtes reçu ,le franc n'a rien voir, ont les fait (C)

  • Sophie Daprès le 08.11.2017 10:45 Report dénoncer ce commentaire

    Tout le monde y gagne

    Vous vous rendez compte que les frontaliers ont subit une baisse de salaire ??

    • Shadock le 08.11.2017 12:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Sophie Daprès

      l'Euro dévisse aussi ! le change était meilleur ce mois ci que le mois dernier... Documentez vous avant de balancer des pics ;) lol

  • Duhaut Temba le 08.11.2017 08:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    import export

    le franc dévisse soit mais cela ne fait pas que des heureux.... toute l'industrie d'importation..... le conseil fédéral prendra-t-il les même mesures que lorsque l'industrie d'exportation pleurait à cause du franc fort ??? À mon avis un poids 2 mesures....

  • aurore le 08.11.2017 08:22 Report dénoncer ce commentaire

    merci BNS... ou pas...

    merci la BNS d'avoir acheté des devises ;) jusqu'à ce que...

  • La Glisse le 08.11.2017 06:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonhomme de neige

    Franc fort ou faible y aura toujours du monde sur les pistes Certaines stations ce sont endormies sur leur lauriers pendant les années daffluence de neige et détrangers plein de fric. Pendant la crise moins de neige Et maintenant dautre lieu à la mode qui ont sus sadapter à cette clientèle font le plein chaque hiver! Parfois des lieux à la mer!pour calmer les jeux il faudrait peut-être arrêter les constructions de luxe à la montagne et revenir à des valeurs plus essentielles ! Fondue /raclette / ski et ski bar Bonne saison à tous