Syrie

07 juillet 2015 06:48; Act: 07.07.2015 11:20 Print

Le jihadiste Valdet Gashi est mort

Le champion de boxe thaïe qui a entraîné trois Zurichois, tous partis faire le jihad, serait mort en Syrie la semaine dernière, selon la télévision alémanique.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

C'est le frère de Valdet Gashi qui a annoncé la nouvelle sur Facebook. Le jeune homme de 29 ans, qui avait rejoint les rangs du groupe Etat islamique en janvier dernier pour aider à la construction du califat, est décédé la semaine dernière en Syrie, selon la télévision alémanique SRF. Les circonstances de sa mort sont encore floues.

Samuel Althof, expert en extrémisme, était en contact régulier avec le double champion du monde de boxe thaïe sur WhatsApp jusqu'à ce que son portable ne soit plus joignable. Interrogé par SRF, il conseille de prendre l'annonce de la mort de Valdet Gashi avec des pincettes. «Nous ne savons pas réellement ce qu'il s'est passé. Il s'agit peut-être de propagande.»

«Nous espérons qu'il reviendra un jour à la maison»

Il y un mois, Valdet Gashi avait raconté à la télévision alémanique: «Si je meurs en faisant quelque chose de bien, alors ça ne me dérange pas de mourir.» Il avait par ailleurs justifié diverses exécutions menées par les jihadistes de l'EI. Egalement interrogés, ses parents s'étaient opposés aux choix de leur fils. «J'espère vraiment qu'il se contente d'aider les gens là-bas et qu'il ne se laisse pas entraîner dans d'autres conneries. Nous espérons tous qu'il reviendra un jour à la maison», avait ainsi expliqué son père, Enver Gashi.

Avant de partir en Syrie, l'Allemand Valdet Gashi avait notamment entraîné trois Zurichois de Winterthour. Ces derniers étaient ensuite partis faire le jihad en Syrie. Ce dimanche, «SonntagsBlick» avait récolté le témoignage de deux jeunes femmes affirmant avoir été contactées par le champion de boxe thaïe. Selon elles, il aurait tenté de les recruter pour le jihad. Nos efforts pour les contacter sont restés vains.

(bee/cga/ofu)