Brève disparition à Zoug

15 février 2011 12:01; Act: 15.02.2011 12:07 Print

Le père zougois n'aura aucun frais

Le père zougois égaré pendant deux jours avec ses deux fils ne devra pas payer pour les importantes opérations de recherches qui avaient été lancées.

storybild

Le père n'a commis aucun délit pénal. Le canton et la Confédération vont donc passer à la caisse. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La disparition ayant été causée par un problème médical, c'est le canton et la Confédération qui passeront à la caisse.

On ne peut pas reprocher à cet homme son odyssée vers l'Italie alors qu'il était sensé emmener ses deux fils au centre commercial, a indiqué mardi à l'ATS le porte-parole de la police zougoise, confirmant une information de la «Zuger Zeitung». De plus, il n'a commis aucun délit pénal.

Canton et confédération à la caisse

Le canton payera donc pour l'intervention de la police et la Confédération pour celle de l'armée. Un hélicoptère militaire Super Puma, équipé d'une caméra thermique, avait survolé la région.

Le père et les deux enfants de 7 et 10 ans étaient partis le 7 février en fin de journée pour aller faire des courses mais n'étaient pas rentrés. Ils avaient été retrouvés sains et saufs deux jours plus tard sur une aire d'autoroute au sud de Milan.

Un sérieux problème médical a été diagnostiqué chez le père. Les enfants ne se sont rendu compte de rien. Ils se sont «réjouis» du voyage surprise en Italie.

(ats)