Berne

31 octobre 2014 11:39; Act: 31.10.2014 15:49 Print

Le projet pilote des «cannabis club» démarre

Le Conseil municipal a adopté la création d'un groupe de travail chargé d'élaborer un projet de consommation régulée de cannabis dans la ville fédérale.

Sur ce sujet
Une faute?

En ville de Berne, il pourrait bientôt être possible de fumer un joint en toute légalité, dans des lieux baptisés «cannabis clubs». Venu d'Espagne, ce concept séduit de nombreuses villes en Suisse. A l'image de la capitale, Zurich, Bâle, Genève ou encore Winterthour (ZH) souhaitent le tester. Jeudi, Berne a donc fait un pas dans cette direction, avec l'annonce de la création d'un groupe de travail, chargé d'élaborer un projet-pilote.

«Pour moi, le but n'est clairement pas d'inciter à la consommation. Mais les chiffres sont clairs. En Suisse, environ 400'000 personnes fument des joints», déclare la conseillère municipale Franziska Teuscher (Les Verts), directrice des affaires sociales de la ville, qui surveillera l'avancée des discussions.

Contrôler la qualité du produit

Pour la politicienne, une chose est sûre: «Il faudra faire de la prévention aussi à l'intérieur de ces clubs. Je suis certaine que ces lieux permettront une meilleure protection de la jeunesse et que la qualité des produits pourra être contrôlée.» Les mineurs en seront exclus et le groupe de travail étudiera la possibilité de mettre en place un service de conseil spécialisé.

Franziska Teuscher imagine une phase concrète du projet d'ici à fin 2015. Et Berne ne travaille pas seule: «Nous sommes en contact avec Bâle, Zurich et Genève. Il est important que nous fassions bloc face à la Confédération.

L'OFSP critique

Les villes se heurtent en effet à une farouche résistance de l'administration fédérale. Dans sa prise de position en août dernier, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a clairement fait savoir que, selon lui, les cannabis clubs ne sont pas compatibles avec la Loi fédérale sur les stupéfiants. Le Conseil fédéral préfère, lui, attendre que la Commission fédérale pour les questions liées aux drogues rédige son rapport. Sur ce sujet, la Conseillère municipale reste évasive: «Il est vrai que la loi nous laisse peu de marge de manœuvre. Nous étudions comment nous pouvons faire pour ne pas être en porte-à-faux», affirme-t-elle.

«Extrêmement naïf»

«Je suis étonné que la ville passe outre l'avis de l'OFSP», s'insurge pour sa part le député cantonal et directeur de la division prévention de la Croix-Bleue Ruedi Löffel (PEV). «Elle parle de protection de la jeunesse, mais ne dit pas comment elle compte s'y prendre.» En outre, il estime que l'idée que les cannabis clubs vont faire reculer le marché noir est une illusion: «C'est naïf de croire cela», conclut-il.

(dmz/nc)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean-Paul le 31.10.2014 12:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin

    Mais enfin, très fière que la suisse fasse parti des pionnés en matière de légalisation de la consommation de cannabis ! Et ne plus suivre cette tendance prohibitionnisme complètement irrationnel ! C'est un grand pas en avant !

  • Chris le 31.10.2014 12:31 Report dénoncer ce commentaire

    Cannabis = rentrées fiscales

    Je suis pour ce genre de café/clubs. Comme pour le tabac, on y apposerait une taxe élevée pour assurer de confortables rentrées fiscales tout en étant moins cher que le marché noir. On gagnerait sur tous les plans.

  • JC le 31.10.2014 12:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi pas

    Si ça peut permettre à la police de se concentrer sur la délinquance, permettre de faire de la vraie prévention, remplir un peu les caisses, pourquoi pas. Après il ne faut pas que ça se transforme en ville du cannabis. Il faudra limiter le nombre de licences tout en créant une concurrence suffisante pour les consommateurs. En Espagne cela existe depuis 12 ans.

Les derniers commentaires

  • Marleyshow le 01.11.2014 21:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Relax

    Merci à vous les partis d'avoir pris conscience que le canna n'est pas plus nocif que l'alcool à quand Genève on est impatient...

  • Henri Durand le 01.11.2014 18:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Boulot

    Ben moi si le cannabis vient légal ça me donnera certainement d énorme possibilités professionnelles ! Après je ne fume pas mais connais pleins de gens qui fument. Chacun se gratte dans le sens ou il l'entend !!

  • Diego le 01.11.2014 15:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dan

    Bonjour, aujourd'hui je suis un jeune âgé de 17 ans et fumer du canabis est un choix. Ce n'est pas parce que je suis plus stupide que les non fumeurs, moi et mes amis nous fumons pour nous relaxer, ce n'est pas parce qu'on fument que nous allons forcément être violent, de mon point de vu la consommation de canabis ou d'alcool n'engendre pas forcément la violence! Tous cela ne sont des préjugés.

  • la difference le 01.11.2014 15:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la meme chose ? non

    J'écris a tout ceux qui mettent dans le même sac le cannabis et l'alcool. L'alcool tue ,rend aggresif ,détruit des familles ,ne soignent pas et nest pas naturel etc ... Le cannabis est utilisée pour soignerl'asthme , les rhumatismes et donnent faim aux personnes atteinte de cancer en dernier stade et plein d'autre choses maintenant si vous ne savez pas quoi dire a par critiquer lisez et cultivez vous .sachant que mon Français nest pas parfait j écris .

    • J'approuve le 01.11.2014 16:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      la différence

      Bien dis, pour aussi l'alcool est plus dangereux que le canabis.

  • Vanpersie le 01.11.2014 11:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faut rien faire apres en tout cas

    Je suis pour les libertes individuelle. Qu en est il s il reprenne le volant apres ou vont au travail tellement detendu qu il ne voyent plus le danger ou n en font plus une de l apres midi. Certains sont plus solides mais d autres sont out un bon moment. Je sais puisque je fume quelquefois et apres je ne suis capable de plus rien malgre que je suis bien... :)

    • dede le 01.11.2014 13:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Vivement que ca change..

      Tu as raison, comme par hazard c'est le meme probleme avec l'alcool ou les medocs...bref dans tous ces cas, on ne conduit pas!! Je pense que les dealers ont de beaux jours devant eux, avec des bheu couper a la poudre de verre ou du hash qui fini par s'appeller par son vrai nom du shit! Tous ca rappelle la prohibition des annees 30 aux states, avec consequences et resultats, en Suisse 350000 fumeurs de plus en 50ans, si ca ce n'est ce tirer une balles dans le pied! Bref le cannabis c'est banaliser et maintenant c'est le moment de regarder vers l'avenir..