Suisse

30 juin 2014 15:36; Act: 30.06.2014 15:47 Print

Le questionnaire Gulliver à la sauce 2014

Le duo alémanique Com & Com invite à participer à une enquête nationale. Les 25 questions s'inspirent du fameux questionnaire Gulliver d'Expo 64, censuré par Berne.

storybild

Le duo d'artistes Com&Com (les deux de gauche) posent devant une de leur affiche. (Photo: www.pointdesuisse.ch)

Une faute?

«Que faire pour supprimer le Röstigraben?», «Quelles régions limitrophes aimeriez-vous voir rattachées à la Suisse?» ou encore «Si vous pouviez supprimer des événements de l'histoire suisse, lesquels choisiriez-vous?»: les 25 questions abordent des thèmes divers comme la patrie, la politique, le travail, la famille ou encore les peurs et les valeurs fondamentales.

Le projet cherche à cerner «l'état d'esprit actuel en Suisse», expliquent lundi ses auteurs. Organisé sur mandat du Festival de la Cité à Lausanne, il s'inscrit dans le cadre des festivités liées aux 50 ans de l'Exposition nationale (Expo 64), organisée à Lausanne.

Censure

En 1964, le questionnaire Gulliver avait amené les visiteurs à s'interroger sur l'avenir du pays. Mais au vu des réponses critiques, le Conseil fédéral était intervenu en censurant les questions et en interdisant la publication des résultats.

Le questionnaire de 2014 comporte deux volets: une enquête représentative, réalisée en juin par un institut de sondage auprès d'un millier de personnes de toute la Suisse, et une enquête non représentative qui est ouverte en juillet à tous ceux qui veulent bien y participer.

Les résultats du sondage de juin sont connus: ils montrent que, pour les personnes interrogées, l'armée suisse doit être affectée en priorité à la gestion de catastrophe (77%), devant la défense nationale (62,6%). Le «grounding de Swissair» arrive en tête des événements à rayer de l'histoire suisse, devant la fermeture des frontières aux réfugiés pendant la guerre ou le sauvetage d'UBS.

La population répond

Pour compléter ce premier portrait, la population est invitée à répondre aux 25 questions sur un site Internet en trois langues (www.pointdesuisse.ch), entre le 1er et le 31 juillet. Des scientifiques analyseront ensuite les résultats.

Les conclusions seront présentées sur le site Internet et discutées lors d'un événement de clôture qui aura lieu le 25 septembre au Théâtre de Vidy à Lausanne, puis en octobre à Zurich. Une publication suivra.

(ats)