Suisse

14 juin 2018 11:05; Act: 14.06.2018 16:09 Print

Le rapport sur CarPostal fait grincer des dents

Le vice-président de La Poste, Adriano Vassalli, est accusé de «manquement considérable». Il se dit prêt à aller en justice pour défendre son honneur.

storybild

Adriano Vassalli affronte de vives critiques en tant que président du comité chargé de la conformité des pratiques à La Poste. (Photo: La Poste)

Sur ce sujet
Une faute?

Le rapport d'enquête sur le scandale de CarPostal continue de faire des vagues. Il met nommément en cause certains responsables, comme Adriano Vassalli, le vice-président du Conseil d'administration de La Poste, à la tête du comité Audit, Risk & Compliance. Celui chargé d'assurer la conformité des pratiques à La Poste et de découvrir les irrégularités, comme le résume la Luzerner Zeitung dans son édition du 14 juin 2018.

Les conclusions du rapport établi par le cabinet d'avocats Kellerhals Carrard à l'attention du Conseil d'administration de La Poste et du Conseil fédéral n'ont pas été publiées dans leur entier. Mais selon une de ces parties occultées, Adriano Vassalli serait accusé de «manquement considérable».

Prêt à aller en justice

Le principal intéressé se défend vigoureusement. Le rapport publié et l'expertise juridique ont dressé un tableau incomplet et contenaient même de fausses déclarations, affirme-t-il. Il s'en est ouvert dans une lettre adressée au président Urs Schwaller et il rejette toutes les accusations. Il se dit prêt à intenter une action en justice et fera tout son possible pour restaurer sa réputation.

Le vice-président se bat autour d'une note de service du 21 août 2013. Le document affirme que «les flux de valeurs ne correspondent pas à certains endroits, ce qui conduit dans certains cas à des subventions croisées au détriment des activités financées par des fonds publics». Soit des transferts de coûts envers les secteurs subventionnés.

Adriano Vassalli affirme n'avoir jamais reçu ce document, alors qu'il est sur la liste des destinataires. Le rapport d'enquête ne tranche pas sur ce point alors que le vice-président a bel et bien confirmé avoir reçu la plupart des rapports de La Poste Suisse sous forme papier.

Sous le feu des critiques

Dans son rapport d'enquête, Kellerhals Carrard affirme que tous ceux qui figuraient sur la liste d'envoi ont reçu la note de service. Le cabinet souligne même que le mémo a été envoyé avec le rapport de révision des bus régionaux. Mais comme le précise la lettre qui accompagne le rapport, il s'agit du seul document envoyé. Elle ne fait pas mention de la note de service.

Adriano Vassalli compte mener à terme son mandat et rester à son poste jusqu'au printemps 2019, même si plusieurs politiciens ont déjà réclamé sa tête. Il n'est pas le seul à se retrouver sous le feu des critiques. La représentante du personnel au sein du Conseil d'administration, Susanne Blank, fait également l'objet de vifs reproches.

Soutien de Doris Leuthard

Les deux administrateurs ne sont plus en odeur de sainteté auprès de leurs collègues, qui se sont penchés sur le rapport d'enquête en leur absence. «Ils n'ont pas été impliqués dans les discussions et les décisions sur les conséquences opérationnelles et personnelles», a confirmé la porte-parole de la Poste, Léa Wertheimer.

Le sort d'Adriano Vassalli est entre les mains de Doris Leuthard, qui l'a assuré de son soutien. «Il a pu prouver qu'il n'a jamais reçu ce mémo», a-t-elle dit lundi dernier. «Après avoir examiné tous les documents, nous sommes arrivés à la conclusion qu'il n'est pas coupable d'un manquement grave.»

(smk/nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vero1974 le 14.06.2018 13:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et ça continue

    Il nest pas coupable dun manquement grave... mais coupable quand même. En tant quemployés de La Poste, on nous colle des avertissements pour bien moins que ça. Et on a pas le salaire qui va avec... cest écurant ces gens qui samusent avec le pognon dune main et vire du monde de lautre. En allumant lauréole au passage. MOI ! Manquement !? JA-mais.

  • Giovanni le 14.06.2018 13:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honte...

    Impensable. La pourriture. Tous innocents les pauvres et on les paye en plus....

  • O. Courant le 14.06.2018 13:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans la même barque

    Le fusible pour protéger M Schwaller et les autres membres du CA ? Perso G de la peine à croire que le CA est "innocent" et ne savait rien .... pourquoi licencier toute la direction et pas le CA ??? Responsables mais pas coupables ... on a déjà lu ça dans d'autres scandales !

Les derniers commentaires

  • Lolo2 le 14.06.2018 22:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Marre

    Et voila la Doris qui soutient de nouveau un petit copain ,on doit la virer tout de suite une honte .que des mensonges

  • un ex le 14.06.2018 20:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    honte

    C'est une HONTE que ces personnes soient encore à la tête de cette entreprise. J'ai 54 ans et la RH de ma région m'a licencié parce que je coûte trop cher... Sois disant, à mon âge, on est pas productif selon ces dires et alors même qu'on a rien fait de mal

  • Aloïs Foutriquet le 14.06.2018 19:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En suisse pas de mafia?

    Et si nous allions voir du coté de la grande muette ? Et ces entreprises appartenant pour moitié à la confédérations et pour l'autre à des politiciens des officiers et j'en passe? RUAG ARMASUISSE pour ne pas les nommer. Surprenant qu'aucun journaliste n'a osé jusqu'à maintenand lever les énormes lièvres qui si promaine! Serait ce que tous soit lié? Une belle démocratie, un exemple pour les autres nations dites vous? Oui c'est vrai en suisse au moin nous n'avons pas de mafia, hem! hem!

  • gege le 14.06.2018 18:18 Report dénoncer ce commentaire

    un coup de balai

    Schwaller toujours la mais madame Leuthard, faite votre travail, svp

    • nc le 14.06.2018 21:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @gege

      faut pas rêver ils sont tous cul et chemise cette équipe là

    • Perret le 18.06.2018 14:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @gege

      Tout à fait daccord. Dr J.-B. Perret Membre du CA dune grande caisse-maladie. Morges

  • un lecteur le 14.06.2018 17:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pathétique

    quand les technocrates en perdent leur latin.... c"est le contribuable qui casque. pathétique tout ça, faite le ménage une fois pour toute, car c'est sûr, il y'a d'autres cadavres dans les placards.