Agriculture

03 octobre 2011 10:28; Act: 03.10.2011 11:25 Print

Le revenu des paysans en hausse en 2011

Après avoir enregistré des reculs consécutifs en 2009 et 2010, les revenus de l'agriculture suisse devraient augmenter en 2011, a indiqué lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Une faute?

La baisse des amortissements a allégé le poids des coûts de production agricole.

Selon les premières estimations de l'OFS, le revenu du secteur agricole, qui provient principalement du travail et du capital des familles paysannes, est estimé pour 2011 à plus de 2,7 milliards de francs. La progression est de près de 75 millions, ou de 2,8%, par rapport à l'an dernier.

L'augmentation des volumes produits et des paiements directs a été neutralisée par la poursuite de la chute des prix agricole, note l'OFS. La valeur de production totale est estimée à 10,3 milliards de francs, soit -0,4% de moins qu'en 2010.

Les contributions publiques (paiements directs) versés au secteur agricole ont augmenté de 1,4% (ou 39 millions). Les coûts de production ont diminué de 0,7% (-76 millions), confirmant une tendance observée depuis 2009.

Dans l'ensemble, de bons rendements en production végétale sont attendus en 2011, compensant en grande partie le recul estimé de la valeur des herbages. En production animale, la chute du prix des porcins (-6,7%) a annulé la progression des volumes produits.

Nuits sur la paille

En production laitière, l'érosion des prix observée depuis 2009 a été freinée en 2011 mais le volume produit s'est maintenu, note l'OFS. Par contre, la production de volailles et d'oeufs a continué sa progression ( 1,3%) et atteint presque 10% de la valeur de la production animale.

Les services agricoles ( 0,6%) et les activités secondaires ( 6,9%) ont poursuivi leur essor en 2011. Les diversifications des sources de revenus prennent la forme par exemple de transformation de produits agricoles à la ferme, de pension de chevaux ou encore de nuitées sur la paille.

Les amortissements des bâtiments, équipements, plantations, ont reculé de 4,6% en 2011. Cela s'explique notamment par le fait que les investissements en constructions rurales ont baissé depuis les années 1980 en raison de l'évolution structurelle et de la rationalisation à l'oeuvre dans le secteur agricole suisse, observe l'OFS.

Moins d'emplois

La tendance à la diminution du nombre d'exploitations et d'emplois dans l'agriculture suisse devrait se poursuivre en 2011. Selon les premières estimations, la réduction du volume de travail agricole serait d'environ 0,8% en 2011, ce qui est comparable à celle enregistrée en 2010.

Si l'ensemble des revenus dégagés par le secteur agricole pour rémunérer les personnes salariées et indépendantes progresse de 2,1%, cette hausse est de 2,9% par unité de travail, après les chutes de revenu consécutives enregistrées en 2009 (-4,4%) et 2010 (- 1,0%).

(ats)