Affaire Kadhafi

19 juin 2010 12:08; Act: 19.06.2010 12:21 Print

Le roi d'Espagne a téléphoné à Kadhafi

Le roi d'Espagne Juan Carlos s'est également engagé dans les efforts de médiation de son pays pour dénouer la crise des otages avec la libye.

Sur ce sujet
Une faute?

L'ambassadeur d'Espagne en Suisse Fernando Riquelme l'affirme dans une interview parue samedi dans la «Mittelland Zeitung».

Cela a fait partie des efforts de Madrid. La médiation espagnole remonte à une visite en Suisse du ministre des affaires étrangères Miguel Angel Moratinos, en octobre dernier. M. Moratinos a offert ses services parce que ses contacts lui permettent d'ouvrir des portes en Libye, explique le diplomate en poste à Berne.

L'ambassadeur nie cependant que l'Espagne, qui préside l'Union européenne, ait été mise sous pression par d'autres Etats membres en raison des restrictions de visas dans l'espace Schengen demandées par la Suisse. Ces restrictions visaient de hauts responsables libyens.

Ce fait n'était pas encore d'actualité au début des efforts de médiation. En octobre, Max Göldi et Rachid Hamdani avaient été enlevés et on n'avait plus de signe de vie de leur part.

La question des visas a certes joué un rôle dans le cadre de la présidence espagnole de l'UE. Les Etats membres ont souhaité une solution rapide. Mais la médiation espagnole a été un soutien bilatéral et pas un engagement de l'UE. L'aide n'a pas été le fruit d'un marchandage mais celui de l'amitié entre l'Espagne et la Suisse, précise M. Riquelme.

(ats)