Conférence de Bilderberg

12 juin 2011 19:32; Act: 12.06.2011 19:41 Print

Le sommet «secret» s'achève dans le calme

La conférence de Bilderberg s'est achevée dans le calme dimanche à St-Moritz (GR), après une série d'incidents survenus lors des premiers jours du sommet.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le sommet «secret» de quatre jours a réuni à huis clos quelque 130 personnalités politiques, économiques et autres. Seul incident notable: l'interpellation du député européen de la Ligue du nord Mario Borghezio.

L'Italien a tenté jeudi d'entrer sans invitation dans l'hôtel où se tient la conférence. Il a utilisé l'entrée officielle, où il été retenu par des agents de la société privée chargée de la sécurité. Il a ensuite passé plusieurs heures au poste de police de la station grisonne.

La police cantonale lui a signifié une expulsion du territoire cantonal jusqu'à la fin de la conférence. L'ambassade d'Italie à Berne a demandé des éclaircissements. La Suisse est notamment invitée à identifier d'éventuels responsables de l'incident.

Thèmes discutés publiés

Vendredi soir, la conseillère fédérale Doris Leuthard était présente à la conférence. Elle a en particulier expliqué aux participants les positions prises par la Suisse dans la crise financière ou en matière énergétique.

La liste des participants et les thèmes discutés ont été publiés dimanche sur le site internet de la conférence. Il s'agit notamment des défis auxquels est confrontée l'Union européenne, des réseaux sociaux, ou encore du Moyen-Orient ou de la Chine.

Opposants pacifiques

Une manifestation lancée par les Jeunes socialistes a rassemblé une petite centaine de personnes samedi après-midi à St-Moritz. Elles ont protesté contre «l'élite autoproclamée» du Bilderberg, critiquant le huis clos de cette conférence et réclamant une «démocratie transparente».

Quelque 150 opposants, selon la police, ont séjourné sur une prairie devant l'hôtel «Suvretta House» durant ces quatre jours afin de manifester leur désaccord avec l'évènement qui s'y tenait. Selon le porte-parole de la police grisonne Thomas Hobi, interrogé par l'ATS, les protestataires «ont fait part de leur opinion de manière pacifique».

Promenade pour l'ex-ministre

Samedi, quelques participants à la conférence, parmi lesquels l'ancien ministre des finances allemand Peer Steinbrück, ont d'ailleurs effectué une promenade en dehors de l'espace sécurisé autour de l'hôtel. Une nouveauté dans le cadre de cette rencontre.

La conférence de Bilderberg rassemble depuis 1954 d'importantes personnalités de l'économie, de la politique, de l'armée, des médias et de l'aristocratie. L'ancien secrétaire d'Etat américain Henry Kissinger, l'ex-président américain Bill Clinton ou l'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder y ont participé à plusieurs reprises. Côté suisse, Christoph Blocher a fait partie des invités.

(ats)