Armée suisse

21 mai 2014 18:40; Act: 21.05.2014 18:47 Print

Le test de dépistage VIH très demandé

Depuis mars dernier, le test de dépistage du sida est proposé gratuitement aux recrues de l'armée. Sur l'ensemble des conscrits qui ont donné leur sang, 85% ont demandé à se faire tester pour le VIH.

Une faute?

L'armée propose depuis environ 10 ans des examens sanguins facultatifs. Le but est de dépister des maladies contagieuses comme l'hépatite B et C ou le sida. Jusqu'à présent, environ 60% des conscrits ont demandé ce test chaque année.

Depuis l'introduction du test VIH, la tendance est à la hausse: en mars, 62% des militaires ont demandé un examen sanguin et en avril, ils étaient 70%. Sur l'ensemble de ces volontaires, 85% ont demandé d'y inclure le test de dépistage du sida en mars et 86% en avril, a indiqué mercredi une porte-parole de l'armée Gabriel Zimmer, confirmant une information de la «Neue Zürcher Zeitung». Jusqu'à présent aucune recrue n'a été testée positif.

L'introduction de ce dépistage a suscité la polémique il y a quelques mois. Il avait été annoncé dans un premier temps que ce test serait obligatoire pour les futurs soldats sanitaires. Mais Ueli Maurer avait dû corriger le tir en réitérant que cet examen VIH était facultatif pour tout le monde.

(ats)