Formation du personnel

04 février 2011 17:28; Act: 04.02.2011 18:38 Print

Les «homes» doivent prévenir les abus sexuels

Les «homes »et les institutions sociales de Suisse doivent tirer les enseignements de l'affaire de cet éducateur qui a abusé de plus 120 enfants handicapés.

Une faute?

Les «homes »et les institutions sociales de Suisse doivent en particulier revoir les mesures préventives et porter un accent sur la formation du personnel.

Ces requêtes figurent dans un communiqué commun publié vendredi par l'association faîtière des homes et institutions sociales Curaviva et par l'association faîtière des institutions pour les personnes avec handicap Insos. Les abus commis par ce travailleur social ont profondément bouleversés les institutions sociales.

Certificat de travail

La prévention débute lors du recrutement du personnel, ont relevé les deux associations. Les directeurs des foyers ne doivent ainsi pas engager un collaborateur uniquement sur la base du certificat de travail. Ils doivent échanger des informations entre eux et se renseigner auprès de l'ancien employeur.

L'éducateur bernois qui a commis des abus sexuels durant près de trente ans avait fréquemment changé de lieu de travail. Il est soupçonné d'avoir abusé de personnes handicapées dans au moins neuf «homes». A deux reprises il a été licencié en raison de son comportement mais a bénéficié malgré tout d'un certificat positif de ses employeurs.

Cet homme avait même participé en 2003 à l'élaboration d'un concept de prévention alors qu'il était employé à la Fondation Nathalie où il a sévi. Il était présent aux séances et a participé de façon active aux travaux, a indiqué à la télévision alémanique SF Toni Matti, membre de la direction de cette fondation.

(ats)