Suisse

05 juin 2011 14:31; Act: 05.06.2011 14:37 Print

Les Allemands squattent les ex-régies

Depuis l’introduction de la libre circulation des personnes en 2002, 140 000 Allemands sont venus travailler en Suisse. Ils sont de plus en plus nombreux dans le secteur public.

storybild

Depuis l'introduction de la libre circulation des personnes, 100 mécaniciens allemands sont aux commandes des locomotives de CFF-Cargo, (Photo: Keystone)

Une faute?

La libre circulation des personnes a également des effets non négligeables sur le secteur public de l’emploi. Le nombre d’Allemands qui y travaillent a presque quadruplé, selon une enquête de «Der Sonntag».

A la Poste, les citoyens d’outre-Rhin a passà de 237 à 683 au cours des cinq dernières années, ce qui correspond à une augmentation de 188%. On compte 248 facteurs et 44 chauffeurs de car postaux allemands.

Chez les CFF, 27 citoyens allemands conduisent des trains de passagers. 100 autres sont aux commandes de trains de CFF Cargo. Parmi les contrôleurs, on dénombre 113 agents. Ils n’étaient que 28 avant l’ouverture des frontières aux citoyens de l’UE.

Dans le reste de l’administration fédérale, le nombre d’Allemands a passé de 198 à 476 personnes, ce qui correspond à une augmentation de 140%. Pour être employé dans un service de l’administration fédérale ,nul besoin d’être citoyen suisse. Seules exceptions à cette règle: être membre de la police fédérale ou employé de certains services du Département de la défense.

(rga)