Suisse

20 août 2019 11:57; Act: 20.08.2019 12:55 Print

Les Etats n'ont rien à dire sur les sites de la SSR

Le Parlement n'a pas à intervenir dans les décisions stratégiques de la SSR, estime une commission du Conseil des Etats.

storybild

La SSR a renoncé à déménager sa rédaction radio de Berne à Zurich. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Une commission du Conseil des États a refusé mardi de donner suite à cinq initiatives parlementaires du National visant à ancrer la répartition des sites de production.

La Commission des télécommunications du Conseil des États s'était déjà prononcée sur le transfert programmé d'une partie du studio radio de Berne à Zurich en avril. Elle n'avait pas donné suite à une initiative parlementaire de Beat Vonlanthen (PDC/FR) qui voulait garantir des sites de production décentralisés. Le Conseil des États en avait ensuite débattu, mais n'avait pas tranché, le Fribourgeois ayant finalement retiré le texte.

Production décentralisée

Par onze voix contre une, la commission propose désormais à son conseil de ne pas soutenir les initiatives parlementaires à la même teneur déposées par Regula Rytz (Verts/BE), Albert Rösti (UDC/BE), Gerhard Pfister (PDC/SZ), Martin Landolt (PBD/GL) et Beat Jans (PS/BS). Le Conseil national leur a donné suite en juin par 120 voix contre 54 contre l'avis de sa commission, rappellent mardi les services du parlement.

Ces textes visent à garantir une production décentralisée de programmes. Ils veulent préciser dans la loi qu'en Suisse romande, la majeure partie des offres audiovisuelles devrait être développée à Genève et l'offre audio à Lausanne. Dans le domaine de l'information en Suisse alémanique, la SSR devrait produire la majeure partie de ses offres audiovisuelles à Zurich et la majeure partie de ses offres audio à Berne.

Projet rectifié

La SSR a entre-temps fait savoir qu'elle renonçait à déménager sa rédaction radio de Berne à Zurich et qu'elle maintiendrait certaines émissions dans la capitale fédérale. Le plan initial de la radio-télévision alémanique a été remplacé par une stratégie audio prévoyant un transfert moins important. Le site bernois de la SRF devra malgré tout économiser 3 millions de francs, comme prévu initialement.

La commission n'a pas non plus donné suite à une initiative du canton de Genève pour le maintien à Genève de l'actualité télévisuelle. Les projets de centralisation à Lausanne et Zurich avaient été rendus publics après le rejet de l'initiative No Billag en mars 2018. L'entreprise avait alors annoncé un plan d'économies d'environ 100 millions de francs, ainsi que des suppressions de postes.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Vouzaittenull le 20.08.2019 12:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore merci.

    Que ceux qui ont refusé une certaine initiative relisent les deux dernières phrases- c'est marrant que les informations importantes soient toujours reléguées en fin d'article. Ce qui est fait est fait. Mais pourriez-vous arrêter de vous flageller et d'être si dociles aux prochaines votations? Merci d'avance.

  • giof le 20.08.2019 13:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    taisez vous et payez

    De toute façon après la fameuse votation "no Billag" la télé d'État se sent légitime de faire ce qu'elle veut. Les citoyens et les élus peuvent raconter ce qu'ils veulent, mais la seule chose qui leur reste c'est de payer la redevance. Nous leur avons donné l'exclusivité. Et ils en profitent avec raison.

  • Etienne le 20.08.2019 13:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre SSR

    C'est la preuve qu'il ne regarde pas souvent la tv. Bien sûr ce sont les socialistes qui font le règlement.

Les derniers commentaires

  • Pierre Durand le 20.08.2019 14:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    reste leman bleu.

    la SSR est nulle, la preuve elle a abandonné la TNT car personne ne la regarde.

  • Jacko le 20.08.2019 14:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    RTS FTW

    Allez le peuple a rejeté No Billag. C'est la démocratie comme les partisans de l'UDC le crient si bien! Ah ça quand ça ne vote pas dans votre sens la démocratie devient la dictature. Hypocrisie de ceux qui veulent que nos médias soient aux mains de milliardaires étrangers! Moi quand je vois la TV française je suis bien content de la RTS.

  • D.Geulé le 20.08.2019 14:09 Report dénoncer ce commentaire

    À vomir.

    La Suisse, ou lorsque la classe politique dans son entier est unie dans le mensonge et la manipulation.

  • jean le 20.08.2019 13:54 Report dénoncer ce commentaire

    Ne les regardez plus

    Plus d'audience, plus de ssr-rts pas compliqué !

  • Jean-Louis le 20.08.2019 13:45 Report dénoncer ce commentaire

    Voeux du conseil national

    La rts doit programmer plus de Mickey.