Au ski

27 février 2011 21:30; Act: 27.02.2011 21:42 Print

Les Suisses aiment porter un casque

Pour bon nombre de skieurs ou de surfeurs, le bouclier fait partie de l’équipement de base.

storybild

«Les têtes intelligentes se protègent»: le slogan a fait mouche. (Photo: AFP)

Une faute?

Les campagnes menées pour encourager le port du casque sur les pistes de ski portent leurs fruits. Le nombre de personnes à en porter un a fortement crû ces dernières années. Pour la saison 2009/2010, 76% des skieurs et snowboarders ont skié casqués. Et chez les moins de 17 ans, cette proportion atteint 95%. Avec ce chiffre, la Suisse se place en tête des «classements» européens, peut-on lire dans la «SonntagsZeitung».

Sondage
Portez-vous un casque sur les pistes de ski?
33 %
36 %
2 %
29 %
737 participants

Les adversaires sont surtout des adultes. Ils avancent les possibles accidents aux cervicales et un risque accru de chute dû au champ de vision restreint. Des études récentes viennent pourtant contredire ces arguments. Ainsi, il apparaît que le temps de réaction face à un objet survenant à la limite du champ de vision du casque n’est pas allongé. Avec des lunettes de ski, cependant, la réaction est plus lente. «Le potentiel d’optimisation se situe du côté des lunettes», confie un chercheur. Il conseille, lors de l’achat d’un casque, d’être attentif à ce que les lunettes ne diminuent pas le champ de vision.

Le poids du casque, le fait qu’il fasse transpirer ou aplatisse les cheveux sont autant d’autres arguments avancés par ses adversaires. Mais comme le dit Gerhard Ruedl, de l’Institut de sciences du sport à l’Université d’Innsbruck: «Mieux vaut transpirer et détruire sa coupe de cheveux que sa tête.»

(jbm)