Logement

25 avril 2017 17:31; Act: 25.04.2017 17:39 Print

Les Suisses n'ont jamais autant déménagé

Rapporté à la population, les gens déménagent le plus à Genève, Vaud et Bâle-Ville selon un rapport.

storybild

Un déménageur à Zoug. (Photo: Keystone)

Une faute?

En Suisse, plus d'un million de personnes ont changé de logement en 2015, ce qui correspond à 12,1% de la population. Ce chiffre n'avait jamais été aussi élevé, révèle le rapport Immo-Monitoring publié par Wüest Partner.

Ce groupe s'est réparti sur près de 490'000 logements, précise le cabinet de conseils zurichois. Si un tiers des personnes (344'000) est resté dans la même commune, près des deux tiers (659'000) ont au contraire changé de municipalité. Un quart des déménagements recensés concernait des personnes venant de l'étranger.

Selon le rapport, quatre facteurs principaux permettent d'expliquer cette évolution. Tout d'abord, une offre de logements attractive a été générée ces dernières années. Ensuite, l'infrastructure en matière de transports a été améliorée, rendant plus facilement accessibles certaines communes.

Troisièmement, la recherche d'un nouveau chez-soi a été facilitée par la hausse de l'offre de logements. Enfin, depuis 2015, les loyers de logements mis en location ont baissé et à bien des endroits, les prix de la propriété aussi.

Motivations inchangées

Si la fréquence des déménagements évolue, les motivations ne changent que très peu, relève Wüest Partner. Les raisons invoquées sont souvent la volonté de fonder une famille ou l'insatisfaction par rapport au logement actuel. Environ 15% des locataires ne sont pas contents de leur propriétaire ou de leur gérance.

La plupart des changements de logements se font dans les cantons de Zurich, Berne et de Vaud. Rapporté à la population, les gens déménagent le plus à Genève (taux de déménagement de 14,3%), Vaud (12,9%) et Bâle-Ville (12,8%).

Ce constat étonne particulièrement pour Genève, où le nombre de logements mis en location est exceptionnellement faible depuis des années. Selon Wüest Partner, cela montre qu'une importante part des personnes à la recherche d'une habitation arrive à trouver un objet adéquat notamment grâce à leur réseau personnel.

Les soldes migratoires les plus élevés à l'intérieur de la Suisse s'observent dans les cantons d'Argovie, de Fribourg et de Thurgovie. Une partie des personnes déménageant dans ces trois régions doivent se rendre pour le travail dans des centres à proximité, note encore le rapport.

(nxp/ats)