Assurance maladie

08 décembre 2019 13:56; Act: 08.12.2019 14:56 Print

Les Suisses paient deux fois plus qu'en 2000

La charge des primes d'assurance maladie continue d'augmenter. Certains ménages y consacrent 14 % de leur salaire.

storybild

(Photo: Keystone/Keystone/Gaetan Bally)

Sur ce sujet
Une faute?

Les primes d'assurance maladie suisses ont augmenté nettement plus vite que les salaires et les réductions de primes depuis le début du millénaire.

En se basant sur les chiffres de l'Union syndicale suisse, la Sonntags Zeitung constate que les primes d'assurances maladie de base ont en moyenne augmenté de 120%, alors que les réductions s'élèvent à environ 40%.

Jusqu'à un cinquième du salaire

Pour de nombreuses familles, cette charge est devenue difficilement gérable: les couples avec enfants dont le revenu se situe entre 60'000 et 90'000 francs consacrent en moyenne 14 % de leur salaire aux primes d'assurance maladie. C'est deux fois plus qu'en 2000. Dans certains cantons - dont Zurich et Berne - la charge pesant sur certains ménages atteint même plus d'un cinquième du salaire net, malgré une baisse des primes. Cela n'inclut pas les franchises et les dépenses pour les traitements et remèdes qui ne sont pas couverts par les fonds.

Classe moyenne durement touchée

Les ménages à haut salaire sont beaucoup moins accablés, dans la mesure où les primes d'assurance maladie sont les mêmes pour tous. Pour un couple avec deux enfants et un revenu de 200'000 francs, les primes constituent 7% du salaire net. Les personnes aux revenus les plus faibles sont, elles, entièrement soulagées par la réduction des primes individuelles. Ce sont les groupes à revenu intermédiaire et la classe moyenne inférieure qui sont durement touchés. En effet, ces derniers ont peu ou pas droit aux réductions de primes.

Deuxième préoccupation des Suisses

Les réclamations en matière de santé et d'assurance maladie ont pris la deuxième place dans le baromètre des préoccupations des Suisses publié cette semaine par le Crédit Suisse. C'est la prévoyance vieillesse qui arrive en première position.

Le piège de la dette

De plus en plus de personnes peinent à payer leurs primes et finissent par s'endetter. Selon Noémie Zurn-Vulliamoz, co-directrice de l'association Dettes Conseil Suisse de Berne, il y a 20 ans, 36% des ménages qui les ont consulté avaient des dettes d'assurance maladie d'une moyenne de 3'979 francs. Au cours de l'année 2019, 59% de leurs clients avaient des primes en retard s'élevant à 10 300 francs en moyenne.

«Nous constatons une charge élevée pour les familles avec enfants scolarisés dont les primes d'assurance maladie sont dans le tarif adulte dès l'âge de 18 ans», confie Noémie Zurn-Vulliamoz.

(sda)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tyrion Lannister le 08.12.2019 14:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Assurances = voleurs

    Les primes augmentent de manière incontrôlée et incohérente. Il faudrait une caisse unique avec des primes différenciées en fonction des salaires des gens. Et un plafond à ne pas dépasser pour alléger les dépenses des ménages. Avec les millions de bénéfices que font ces assurances, ces tarifs sont honteux. Il s'agit de vol légal.

  • Bill Lobbying le 08.12.2019 14:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lobby

    Super bien gérée les caisses et le système !! Merci les incapables du conseil fédéral Le lobby des caisses est à berne en force ! Une honte Le peuple n'a pas vu son salaire doubler depuis 2000 bien au contraire

  • curchod le 08.12.2019 14:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    assurance

    oui ils attendent quoi pour faire qu'elle que chose vraiment inadmissible

Les derniers commentaires

  • Steven le 10.12.2019 11:46 Report dénoncer ce commentaire

    Primes

    Les décideurs des lois ne sont pas dans la classe moyenne. Cqfd

  • Phil le 09.12.2019 17:58 Report dénoncer ce commentaire

    Un peu de courage

    Pourquoi ne faire écrouler le système en s affiliant tous à la caisse la moins chère ?

    • Primes sur compte bloqué le 09.12.2019 18:47 Report dénoncer ce commentaire

      @ Phil

      Simplement parce que les complémentaires ne suivent pas le mouvement à la même cadence ...

    • Phil le 09.12.2019 23:46 Report dénoncer ce commentaire

      Ah

      À priori, on peut changer de caisse pour l assurance de base et conserver ses complémentaires

  • esteban le 09.12.2019 09:54 Report dénoncer ce commentaire

    bonus/malus

    le jour oÙ mes concitoyens cesseront d'aller chez le médecin comme chez l'épicier, il faudrait imposer le bonus/malus, tu vas beaucoup chez le médecin ta prime augmente, tu vas peu chez le médecin la prime diminue, il faudrait enfin responsabiliser les assurés dans ce sens

    • Ouai le 09.12.2019 10:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @esteban

      En attendant votre éventuel cancer, vous continuerez de payer vos petites primes, quand il sera diagnostiqué on augmentera votre prime, pas grave, trop malade vous ne pouvez plus travailler, les autres qui continuent de travailler payeront les subsides auxquels vous avez droit.

    • esteban le 09.12.2019 10:46 Report dénoncer ce commentaire

      malade imaginaire

      le problème c'est pas le cancer Monsieur, c'est d'aller chez le médecin pour son petit rhume, sa petite grippe, le petit contrôle, récemment une bonne mère de famille est allée avec son fils, il n'y avait rien à part la peur de maman

    • Melany le 09.12.2019 10:54 Report dénoncer ce commentaire

      @esteban

      Ah oui ? Va falloir que vous m'expliquiez pourquoi les assurances exigent moultes examens avant de faire celui qui depuis le départ était nécessaire ? Ex. épaule gelée; mon médecin m'adresse au radiologue pour un radio et une échographie. Explication de ce dernier : ces 2 examens ne sont pas pertinents, seul un IRM avec produit de contraste permet de voir la capsulite...J'ai posé la question à mon médecin, pourquoi n'a-t-on pas directement fait un IRM réponse : Les assurances n'acceptent pas ! Alors avant d'accuser vos concitoyens, regardez du côté des assurances, ils aime payer dans le vide..

    • esteban le 09.12.2019 13:05 Report dénoncer ce commentaire

      c'est ce que je disais

      @melany, j'ai eu une épaule gelée et je suis pas allé chez le médecin, je me suis soigné moi-même, c'est que je disais, les concitoyen vont chez le médecin pour la moindre affection, on oublie bien vite que le corps se guérit seul mais ça prend du temps.

  • Janos le 09.12.2019 08:45 Report dénoncer ce commentaire

    La majorité ne veut pas daugmentation..

    des primes, ... mais une majorité a voté pour une augmentation des prestations (homéopathie- scientifiquement prouvée inefficace sauf placebo). La majorité semble croire que largent pousse sur les arbres.

  • Calimero le 09.12.2019 08:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le train passe, les veaux regardent

    la LAMAL est une loi scélérate qui intrinsèquement engraisse le secteur de la santé. Elle doit impérativement être abrogée et remplacée par une loi qui permet de contrôler les coûts de la santé. Vu que nos politiciens de tous bords se comportent comme les veaux devant le train qui passe, mieux vaut se faire une raison.

    • Silvia Durussel le 09.12.2019 10:14 Report dénoncer ce commentaire

      Madame

      Les salaires des patrons d assurance poussent sur les arbres eux.. en moyenne 600 000 chf pat année