Etude

19 août 2019 08:37; Act: 19.08.2019 09:44 Print

Les Suisses sont plutôt contents de leur job

La satisfaction au travail est néanmoins contrastée selon les secteurs économiques, avec un net recul dans le secteur des banques et des compagnies d'assurance.

storybild

La satisfaction dans le secteur pharmaceutique/biotech est restée inchangée à un niveau élevé. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le nombre de salariés en Suisse satisfaits par leur emploi s'est stabilisé à un niveau élevé (87%), ainsi que le révèle une étude du cabinet de conseils EY (ex-Ernst & Young). L'autonomie, la flexibilité, la variété, les relations interpersonnelles tout comme l'âge sont des facteurs déterminants.

La satisfaction est néanmoins contrastée selon les secteurs économiques, selon un communiqué publié lundi. Alors qu'elle a augmenté, en comparaison annuelle, dans le bâtiment (+9%) et la construction de machines/usines (+10%), elle s'est affichée en net recul (-9%) dans le secteur des banques et des compagnies d'assurance. EY précise toutefois que ce résultat est moins représentatif en raison du petit nombre de personnes interrogées. Le secteur pharmaceutique/biotech est resté inchangé, à un niveau élevé.

L'âge, un facteur déterminant

Les facteurs contribuant à la satisfaction professionnelle sont l'autonomie, la flexibilité, la variété et le contact avec les gens. Une lourde et longue charge de travail ainsi qu'une faible rémunération ont l'effet inverse. Une organisation inadéquate (7%) et de mauvaises conditions de travail (7%) ont plus souvent été critiquées lors du dernier sondage.

L'âge est un facteur déterminant de la satisfaction au travail: le groupe des 45-54 ans est celui qui en éprouve le moins (-6%), tandis que les employés plus jeunes ainsi que ceux plus âgés sont plus comblés. Les plus déçus ne prévoient toutefois pas de changer d'emploi au cours de l'année à venir puisque seul un quart des personnes interrogées l'envisagent, principalement de jeunes salariés urbains.

Selon l'enquête, les aspects les plus importants de la vie professionnelle sont de nature interpersonnelle. Les plus cités sont une bonne relation avec les collègues (66%), la reconnaissance des performances (65%) et une bonne relation avec les supérieurs (60%).

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • free le 19.08.2019 09:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais biensûr..

    croire cette étude c'est comme croire à la marmotte qui emballe du chocolat! étude conseil !? autour de moi tout le monde se plaint! les psy sont débordé! le décalage est énorme ça pue la manipulation comme tout ce qu'on nous raconte!

  • Lucas le 19.08.2019 08:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vraiment ?

    Perso, je n'aime pas mon travail et cherche à changer. Je pensais qu'on était beaucoup dans ce cas... Je me demande si elle est sérieuse cette étude

  • Blackwitch1 le 19.08.2019 09:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les suisses?

    Ou ceux qui viennent travailler en Suisse?

Les derniers commentaires

  • Geoffrey_ le 20.08.2019 11:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop

    tu parles.pression , ambiance délétère ; les arrêts de travail vont se multiplier

  • Almerik le 20.08.2019 08:44 Report dénoncer ce commentaire

    Intox!

    De l'intox pulvérisée par la société d'audit E & Y, qui est en générale spécialisée comme fossoyeur de l'emploi... En plus il sont été grassement payé pour ça. Les mandataires cherchent encore à aveugler les salariés et piétiner leurs droits.

  • salaire le 20.08.2019 06:04 Report dénoncer ce commentaire

    immigré - suisse

    Selon l'OFS (Office Fédéral de la Statistique/Neuchâtel), après les cotisation obligatoires, impôt et assurances un pauvre immigré gagne 46'592 fr. et un Suisse riche 53'745 par année, soit 15% de plus. Ils sont plutôt contents! Source: Teletext de la nuit. Haut perché sur mon arbre, j'estime que ces salaires de misère sont plutôt réservés aux retraités suisses à la plage d'Andalousie?

  • Albert et la gnôle le 19.08.2019 23:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    No human resources pls

    Certes les directeurs toxiques restent la personne qui arrive ne comprend pas le piège et se donne à fond quand la motivation est plus la ils le virent, car angager a 80% une de leurs stratégie ils font même des semineres c boîtes, a merde ou des managers qui s'expriment dans un français approximatif bavent légèrement.

  • Marmotte le 19.08.2019 21:04 Report dénoncer ce commentaire

    Heureux, c'est ça

    Oui oui , madame la contese, tout va bien....tu parles! Boulot de m....avec des salaires qui ne cesse pas de chuter et des assurances maladies qui vous rendent malades avec leurs prix explosif, des loyers de folie....mais oui , nous sommes tous heureux au travail...et la marmotte plie le chocolat!