Lucerne

28 avril 2019 07:19; Act: 28.04.2019 07:19 Print

Les Verts en passe d'entrer au gouvernement

La députée écologiste Korintha Bärtsch, qui a créé la sensation au premier tour, affronte le 19 mai deux sortants soutenus par la droite. A St-Gall, le PDC pourrait ravir un siège PLR.

storybild

Korintha Bärtsch a créé la sensation au premier tour le 31 mars. (Photo: Keystone)

Une faute?

La candidate écologiste Korintha Bärtsch va tenter de «verdir» le gouvernement lucernois, lors du deuxième tour des élections au Conseil d'Etat qui aura lieu le 19 mai. La députée au parlement de la ville de Lucerne, qui a créé la sensation au premier tour le 31 mars, fait face à deux sortants soutenus par la droite.

Il reste deux sièges sur cinq à attribuer à l'exécutif lucernois. Deux actuels conseillers d'Etat ont été reconduits au premier tour, à savoir les démocrates-chrétiens Guido Graf et Reto Wyss. Arrivé en troisième position, Fabian Peter a quant à lui pu maintenir le siège libéral-radical laissé vacant.

Les directeurs de la sécurité, Paul Winiker (UDC), et des finances, Marcel Schwerzmann (indépendant), n'ont de leur côté pas obtenu la majorité absolue. Le premier est passé juste en dessous. Sanctionné pour la politique d'austérité menée ces dernières années, le second a lui été devancé de près de 3500 voix par Korintha Bärtsch, ainsi que par le socialiste Jörg Meyer, qui s'est classé à 400 voix de la Verte.

Union sacrée de la gauche

Jörg Meyer avait pour mission de récupérer le siège perdu par son parti en 2015. Le PS avait alors été éjecté du gouvernement pour la première fois en 56 ans. Il s'est désisté pour le deuxième tour au profit de l'écologiste, tout comme l'ancien conseiller national Vert'libéral Roland Fischer. Les deux partis se sont officiellement rangés derrière Korintha Bärtsch.

En face, l'UDC et le PLR entendent bien conserver un gouvernement à 100% bourgeois. Ils soutiennent Paul Winiker et Marcel Schwerzmann. Le PDC a préféré ne pas prendre position.

(nxp/ats)