Fédérales 2019

21 octobre 2019 03:25; Act: 21.10.2019 11:44 Print

Les Verts gagnent 6,1 points, un record depuis 1999

Les Verts, en hausse de 6,1 points selon les chiffres définitifs de l'OFS, ont réalisé dimanche la plus forte poussée d'un parti depuis les fédérales de 1999.

Sur ce sujet
Une faute?

Les chiffres définitifs de l'Office fédéral de la statistique (OFS) confirment le bond historique des Verts au Conseil national: ils progressent de 6,1 points par rapport à 2015 pour se tailler désormais 13,3% de la part du gâteau électoral.

C'est aujourd'hui la quatrième force politique à la Chambre du peuple. Il s'agit de la plus forte poussée d'un parti, en pourcentage, depuis les élections fédérales de 1999: l'UDC avait fait un bond encore plus important, passant de 14,9 à 22,5% ( 7,6 points).

L'autre formation gagnante de ces élections fédérales de dimanche est celle des Vert'libéraux. Avec une progression de 3,2 points, ils grimpent à 7,8% des voix au Conseil national, enregistrant ainsi, eux aussi, le meilleur score de leur histoire. C'est la sixième force politique au National.

Establishment perdant

L'autre seul parti qui progresse, bien que très légèrement, est le Parti évangélique (PEV): de 0,2 point pour atteindre 2,1% des voix.

Sinon, tous les autres partis, dont les quatre formations gouvernementales, ont perdu une part plus ou moins importante des électeurs. Si l'UDC reste largement le premier parti de Suisse, il perd néanmoins 3,4 points pour réunir 25,6% des votants. Le PS conserve sa deuxième position au Conseil national, mais perd 2 points pour obtenir 16,8% des voix.

La troisième place revient toujours au PLR avec 15,1% (-1,3 point). Le PDC cède, lui, définitivement sa quatrième place aux Verts à la Chambre du peuple, perdant 0,2 point pour s'établir à 11,4% des votants. Enfin, le PBD est en septième position avec 2,4% des voix (-1,7 point), juste devant le PEV et ses 2,1%.

UDC mise à mal

L'UDC a subi des défaites dans plusieurs cantons. À Fribourg, le sortant Jean-François Rime a vu son siège ravi par le candidat des Verts Gerhard Andrey. À Neuchâtel, Yvan Perrin n'a pas réussi à conserver le siège du parti, à la faveur des Verts là aussi.

L'UDC perd aussi un siège dans le canton de Vaud, deux à Zurich, 1 aux Grisons et 1 en Argovie. Dans le canton de Berne, elle perd deux sièges, dont celui du Jura bernois. Les Verts décrochent deux mandats supplémentaires pour en totaliser trois à Genève. Ils prennent un siège au PDC en Valais. Dans le canton de Vaud, Adèle Thorens et Daniel Brélaz seront épaulés par deux nouveaux venus.

À Zurich, les Verts gagnent 3 mandats pour un total de 5 sièges aux dépens du PS, qui n'en garde plus que 7 (-2). Ils décrochent leur premier siège au Tessin, au détriment de la Lega, qui ne comptera plus qu'un représentant à Berne.

PVL en poupe

Les Vert'libéraux obtiennent un siège à Genève. Ils seront désormais deux dans le canton de Vaud. Le PVL a doublé sa députation à Zurich avec 6 sièges. Cette poussée s'est faite aux dépens de l'UDC et du PBD. Les deux partis écologistes ont également fait un tabac dans les cantons de Lucerne, de Saint-Gall, de Soleure, de Thurgovie et de Zoug.

La gauche de la gauche se renforce: à Genève, Ensemble à Gauche a pris un siège au PS et le POP garde le sien dans le canton de Neuchâtel. Le PEV conquiert un siège pour en totaliser 3 au total. L'UDF retrouve un siège dans le canton de Berne.

Seconds tours aux États

La donne est différente au Conseil des États. Malgré le renforcement des Verts, la Chambre des cantons restera un bastion du centre-droit. Vingt-quatre, soit un peu plus de la moitié des 46 conseillers aux États, ont déjà décroché leur place dans la Chambre des cantons.

Les Verts, qui ne détenaient qu'un seul siège, sont d'ores et déjà assurés d'en avoir deux. À la surprise générale, Céline Vara, à Neuchâtel, a pris le siège du PS. Autre surprise à Glaris avec Mathias Zopfi, qui a évincé le ténor UDC Werner Hösli.

Ces deux fauteuils pourraient être rejoints par d'autres lors du second tour, à Genève avec Lisa Mazzone et sur Vaud avec Adèle Thorens. Les deux candidates sont sorties en tête au premier tour, suivies par leurs colistiers socialistes. À Bâle-Campagne, Maya Graf pourrait aussi l'emporter au deuxième tour, le candidat du PS ayant annoncé son retrait et son soutien.

Pertes au PS

Le PS doit défendre 12 sièges au niveau national. Avec les résultats de Neuchâtel et Bâle-Campagne, il en a déjà perdu deux. L'UDC, qui a déjà perdu le siège de Werner Hösli à Glaris, pourrait laisser des plumes au terme des seconds tours. Mais en Argovie Hansjörg Knecht pourrait ravir au second tour le siège socialiste laissé vacant par Pascale Bruderer et défendu par Cédric Wermuth.

Le PDC devrait conserver sa place de premier parti avec ses 14 sièges. Deux sortants sont encore sur le balan, mais ils devraient être réélus sans difficulté: le valaisan Beat Rieder et le fribourgeois Beat Vonlanthen.

Le PLR a d'ailleurs déjà confirmé plusieurs de ses 12 sièges. En Suisse romande, Philippe Bauer a repris sans peine la place laissée vacante par Raphaël Comte. A Zurich, Ruedi Noser est en ballotage favorable. En Argovie, Thierry Burkart est lui aussi en bonne voie.

Le parti bourgeois démocratique n'est pas encore assuré de conserver son unique siège bernois, Beatrice Simon étant arrivée quatrième.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Jennylove le 21.10.2019 08:06 Report dénoncer ce commentaire

    pas bon ca!!!

    A quand le droit de vote uniquement à ceux qui payent les impôts!??!

  • La Suisse le 21.10.2019 07:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    influençables par médias pensée unique

    Le système politique mondialiste s'est emparé depuis Davos ( effet Greta) de la question environnementale pour bloquer les populismes montant et la gauche(Mara la honte) tout autant en délicatesse s'est engouffrée sur ce sujet en jouant les vases communiquant entre le Parti socialiste et les Verts en gonflant ainsi le résultat de ces derniers ! L'immigration de masse/ surdensité/ surpopulation/ pollution/CO2 n'a pas interpellé les Suisses et pourtant il est évident que ce ne sont pas les Verts immigrationnistes et bétonneurs qui vont régler ce problème et vont au contraire l'aggraver sans parlé des taxes et autres contraintes que les écolo vont nous imposer touchant à notre pouvoir d'achat (les verts l'ont dit : taxes redistribuées, entendez aux assistés et réfugiés) L'exemple de Genève ville défigurée par le béton frénétique et bûcheronnée par les Verts Hodgers (Buenos A.)en tête ! L'écologie, mais pas seuls au monde sinon ça sert à rien; et avec du protectionnisme puisque nous aurons davantage de contraintes. De plus quelle engeance, la surpopulation est un problème principal de pollution et de surexploitation(nature, animaux), donc faut arrêter aussi d'agrandir la population Suisse et l'immigration à charge de la classe moyenne (qui sera aussi taxée en plus). Voter sans réflexion avec les médias de pensée unique et dirigée. La désobéissance civile de Extinction Rébellion ira dans les 2 sens...

  • Greta le 21.10.2019 08:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bonjour les taxes inutiles

    On va nous ajouter des taxes qui seront supposées développer l'écologie... Et c'est qui qui va douiller ? Bibi... Alors que les vrais pollueurs sont les usa, Inde, Chine etc.

Les derniers commentaires

  • Employé syndiqué obèse et oppresseur le 21.10.2019 16:49 Report dénoncer ce commentaire

    Les verts arnaqueurs

    Nous félicitons nos amis les verts et nous allons nous réunir pour rendre le travail du samedi et dimanche obligatoire et augmenter les cotisations de 50 %...

  • Djé65 le 21.10.2019 16:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Verts brouteurs d'herbe

    il ne faut pas oublier que les verts dans un débat radiophonique il y a quelques semaines ont suggéré que tout le monde utilise une voiture électrique initiative complètement débile. qui peut se payer à l'heure actuelle une voiture électrique digne de ce nom et en matière écologique qui peut dire quels seront les effets négatifs dans 30 ans avec l'évacuation des batteries très polluantes. Vous les verts vous êtes marrants maintenant vous avez gagné les élections vous n'allez rien faire du tout comme d'habitude ou peut-être si brouter de l'herbe dans les prés

  • Robin Telli le 21.10.2019 15:17 Report dénoncer ce commentaire

    Merci les médias

    Aux Etats-Unis, il y a eu le scandale Cambridge Analytica qui a influencé les votes des électeurs. En Europe et notamment en Suisse, ce sont les médias ont très bien joué ce rôle en surfant sur la vague climatophobes et autres Greta en herbe, et tout le monde est encore persuadé de son libre arbitre et de navoir en rien été influencé

  • ohdi pahda le 21.10.2019 15:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    auto flagellation

    taxes taxes taxes en vue merciii

    • Leo le 21.10.2019 16:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @ohdi pahda

      C'est mieux d'avoir des taxes, que de payer des impôts pour ne rien avoir en retour, juste pour payer les infrastructures pour les riches et entreprises n'en payant pas. La droite utilisent les impôts des plus pauvres pour financer les besoins des plus riches. C'est plus cher que des taxes, beaucoup plus cher.

    • Scorpio le 21.10.2019 17:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Leo

      Voilà qui est très bien dit! Je suis fier de mon pays et de sa prise de conscience!!!

  • Noel Monpère le 21.10.2019 15:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo

    Les jeux sont faits, les verts ont gagné, bravo à eux. Au boulot maintenant, il vous faut de la créativité et pas seulement taxer à tout va, car ça, c'est très facile.