Palais fédéral

19 septembre 2019 19:14; Act: 20.09.2019 10:47 Print

Comment les activistes ont piégé la sécurité

Une séance du National a été interrompue par des jeunes pro-climat qui ont déroulé une banderole depuis la tribune jeudi matin. Ils ont expliqué comment ils avaient déjoué le système de sécurité.

Sur ce sujet
Une faute?

Jeudi matin, une soixantaine de jeunes se sont introduits dans la tribune du Bundeshaus alors que le Conseil National tenait séance. Quelques minutes après leur entrée, les militants pro-climat ont déroulé une banderole portant l'inscription «Final Countdown» en référence à leur exigence d'adoption d'un plan climatique opérationnel de la part du Parlement d'ici fin 2020.

«L'action devrait secouer nos politiciens et les appeler à l'action, sinon il sera trop tard», a déclaré Paula Schmid (15 ans). La militante est également très impliquée dans les grèves pour le climat. Elle et ses camarades d'armes voulaient absolument porter les protestations contre le changement climatique devant la chambre du peuple. «Lorsque nous avons découvert, par hasard, la possibilité d'inscrire jusqu'à 99 personnes pour une visite de groupe à la tribune réservée au public, nous en avons naturellement profité», explique la jeune militante.

L'action a failli mal tourner

Comme les manifestations politiques au sein du Palais fédéral sont interdites, l'action a dû être planifiée avec soin. «Nous voulions d'abord enrouler des parties de la banderole autour de notre corps et les introduire clandestinement au Parlement, raconte Paula Schmid. Mais ensuite, nous avons divisé la banderole en plusieurs morceaux et les avons rangées dans des housses de sac de couchage, que nous avons emportées dans nos sacs à dos.»

Mais le coup d'éclat a failli tourner court: le groupe ne pouvait prendre que 20 sacs à dos à l'intérieur du bâtiment conformément aux instructions du service de sécurité à l'entrée. «Le dernier morceau de la banderole était dans ce 20e sac à dos: nous avons eu de la chance, assure la jeune manifestante. L'ambiance était géniale. Certains parlementaires ont même applaudi!» Lorsque les forces de sécurité ont demandé au groupe de quitter la tribune après quelques minutes, les militants sont restés respectueux et ont obéi. Les jeunes ne risquent cependant pas grand chose même s'ils ont contrevenu au règlement du Palais fédéral.

Pas de suite juridique pour les activistes du climat

(lom/dk)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • C.F. Ramuz le 19.09.2019 19:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honte à vous !

    Le véritable scandale est de dérouler une banderole en anglais dans l'enceinte du parlement d'un pays disposant de 4 langues nationales...(!). Honte à vous !

  • c est honteux le 19.09.2019 19:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j irai me cacher

    4 langues national en suisse et il manifeste en anglais,

  • Chris le 19.09.2019 19:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Respect?

    Et voilà comment les visites seront interdites un jour prochain...

Les derniers commentaires

  • Wapiti le 20.09.2019 23:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A quoi sert le service de sécurité

    Et le service de sécurité n'y a vu que du feu ! Pas de contrôle des sacs ? A se poser des questions sur leur manière de travailler. A virer de suite, car incompétent.

  • Virgilio le 20.09.2019 15:23 Report dénoncer ce commentaire

    Après moi le déluge.

    Ce que je remarque, depuis le laisser aller de nos institutions (trentaine d'années) ajoutée à l'inimaginable augmentation de l'immigration, bref tout ça, a bien foutu le bordel dans ce pays. Qui va d'ailleurs à la catastrophe, c'est inexorable . Dommage, c'était si bien avant.

    • Baloo Laloo le 20.09.2019 17:47 Report dénoncer ce commentaire

      Si vieillesse pouvait.....

      Réveillez vous, ce n'est pas tant la Suisse qui a changé mais le monde. Si vous pensez que la vie est devenue plus compliquée alors imaginez comment devront composer les jeunes générations avec le merdier que nous allons leur laisser. Les vieux ont reçu cette terre qui était un jardin de cocagne et eux, les jeunes, recevront un dépotoir.... comme disait un ami, si nous partons du principe que nous sommes les locataires de notre terre, on peut faire une croix sur la caution....

  • bourrage de crâne le 20.09.2019 10:52 Report dénoncer ce commentaire

    avenir

    Une petite visite à Lucerne ,obligée par tous ceux qui doutent sur notre terre et l'avenir de la terre,(au parc où il y a un grand lion sculpté dans la pierre à l'entrée) pour vous expliquer le passé de notre planète où calottes glacières et palmiers se sont succédés et qui expliquent très bien le climat,et à l'époque pas de plastic ou polluants.Ce que l'on peut constater c'est l'accélération du cycle de ces périodes à cause de....

  • Jean-Robert le 20.09.2019 10:52 Report dénoncer ce commentaire

    Jeune espoir

    Et ben moi j'applaudis, la jeunesse, l'avenir qui organise qqchose pour leur planète dans une langue internationale, des jeunes qui ont conscience que c'est des décisions politiques qui peuvent changer les choses. Ce n'est pas qu' en critiquant comme la plupart d'entre nous que ça va se passer. Ça fait plaisir de voir que nos jeunes on de l'espoir et ne sont pas que des lavettes comme disent la plupart!

  • Clara le 20.09.2019 10:41 Report dénoncer ce commentaire

    Yen à marre

    Bah dans le fond ils font plus pitié quautre chose ces jeunes. On leur a pas appris grand chose. Il faut leur dire que quand on nous enlèvera toutes ces taxes peut être à ce moment la on fera un petit effort pour moins polluer. Ils devraient passer leur journée à sinstruire à la place de rôder sous les ponts car si c est eux qui vont nous gouverner dans quelques années,,,!!!!!!!!oulaaaaaa on est pas sortit de l Auberge