Moutier

09 novembre 2018 16:11; Act: 10.11.2018 07:08 Print

Par milliers dans la rue pour la démocratie

Les autonomistes favorables au rattachement de Moutier (BE) au canton du Jura manifestent, vendredi, contre la récente invalidation du vote du 18 juin 2017.

Sur ce sujet
Une faute?

Les partisans du rattachement de Moutier (BE) au canton du Jura se mobilisent vendredi soir, quatre jours après l'invalidation du scrutin du 18 juin 2017 par la préfète du Jura bernois. Ils marcheront silencieusement aux flambeaux, en faveur de la démocratie.

Le cortège devrait réunir quelques centaines de personnes dans la cité prévôtoise, près de 17 mois après le succès engrangé par les autonomistes en votation populaire, à une majorité de 51,7%. Contacté par Keystone-ATS, Valentin Zuber, porte-parole de «Moutier, ville jurassienne», a décrit le rassemblement comme un appel à la démocratie.

Le mouvement autonomiste, qui organise la manifestation, va demander aux participants de défiler avec un autocollant rouge sur la bouche. «C'est un thème qui a bien fonctionné lundi sur les réseaux sociaux. Il montre que la démocratie n'a pas été respectée», a relevé Valentin Zuber.

A partir de 19h15

Le cortège s'ébranlera dès 19h15 depuis la gare de Moutier, la place Roland Béguelin précisément, pour ensuite se diriger vers l'hôtel de ville, traditionnel haut lieu de réunions historiques à Moutier. Sur la place, où les manifestants auront convergé, des discours sont prévus. Les organisateurs souhaitent emprunter le même parcours que lors de la marche du 18 juin 2017, date à laquelle l'adhésion au canton du Jura l'avait emporté dans les urnes, au terme d'un scrutin serré, réputé comme étant le plus sûr de l'histoire de la Suisse, selon la Confédération qui a supervisé alors les opérations. Tous les mouvements autonomistes sont invités à se rallier au cortège. La marche de vendredi constitue une première réaction concrète, après l'invalidation du vote de juin 2017 par la préfète Stéphanie Niederhauser, à la grande satisfaction des milieux pro-bernois, qui n'ont pour l'heure pas agendé d'action.

En attendant la suite Au-delà de la manifestation, tout le monde attend de voir maintenant ce qu'il va se passer sur le front des recours. Les intéressés, de la ville de Moutier au canton du Jura, notamment, évaluent la situation, en préférant ne pas confondre vitesse et précipitation dans un contexte empreint de la plus grande incertitude. Une chose est certaine, les discussions vont bon train. Il s'agit de voir la durée de la procédure, d'abord le Tribunal administratif bernois, puis le Tribunal fédéral, et ses chances d'aboutir. La question d'organiser une nouvelle votation est aussi une possibilité pour débloquer un dossier à même de relancer la question jurassienne.

(nxp/ats)