Berne

02 décembre 2008 22:45; Act: 02.12.2008 21:40 Print

Les autorités mettent un vendeur d’alcool au sec

Dans la gare de la Ville fédérale, un supermarché vendait trop facilement de l’alcool aux mineurs.

Une faute?

Dans les vitrines frigorifiques du supermarché Aperto de la gare de Berne, des jus de fruits multicolores ont remplacé les bières et autres alcools. Depuis début novembre et jusqu’à la fin de l’année, aucun produit alcoolisé ne pourra s’y vendre. Et pour cause: cela fait des années que le magasin ferme les yeux sur la vente d’alcool aux mineurs. La préfète, de guerre lasse, a infligé à Aperto une interdiction temporaire de vente.

Comme l’a récemment rapporté la Berner Zeitung, le commerce en question a reçu de nombreux avertissements qu’il a ignorés. L’ISPA (Institut suisse de prévention de l’acoolisme et autres toxicomanies, à Lausanne), qui a révélé la nouvelle, admet que le personnel aux caisses n’a pas la tâche aisée et que les jeunes clients peuvent se montrer obstinés et rusés quand il s’agit d’obtenir de l’alcool. Mais, toujours selon l’ISPA, la décision des autorités devrait justement donner au personnel le sentiment d’être enfin appuyé. Cette sanction a des répercussions directes importantes sur les bénéfices de l’entreprise, pour qui cela représente un important manque à gagner.

(elf)