Transport

23 octobre 2017 14:31; Act: 23.10.2017 14:38 Print

Les bus Domo veulent quatre lignes nationales

Le Zurichois Domo Reisen souhaite que ses bus circulent notamment sur la lignes St-Gall - Zurich - Genève Aéroport. Elle est la seule firme à avoir déposé une demande à Berne.

storybild

Les bus Domo vont-ils bientôt rouler entre l'aéroport de Genève et St-Gall? (Photo: Domo Reisen)

Sur ce sujet
Une faute?

L'entreprise de bus zurichoise Domo Reisen veut offrir, dès décembre, quatre lignes nationales d'autocar longue distance. Elle est pour l'instant la seule entreprise à avoir demandé une concession à l'Office fédéral des transports (OFT). D'autres ont toutefois fait part de leur intérêt.

«Nous avons reçu des demandes d'informations d'autres entreprises, mais pour l'instant Domo Reisen est la seule à avoir déposé une demande de concession», a indiqué lundi à l'ats un porte-parole de l'OFT, confirmant une information du journal dominical alémanique NZZ am Sonntag. Si elle l'obtient, elle sera la première entreprise helvétique du genre à rouler sur les routes du pays.

Les entreprises intéressées peuvent déposer une demande en tout temps. Pour ce genre de concession, il n'y a pas de délai, explique l'OFT. Ce dernier se prononcera sur la demande de Domo Reisen d'ici le changement d'horaire, le 10 décembre prochain.

Quatre lignes

Domo Reisen souhaite que ses bus circulent, dès le changement d'horaire, sur les lignes St-Gall - Zurich - Genève Aéroport, Bâle Aéroport - Lucerne - Lugano, Coire - Zurich - Sion ainsi qu'entre les aéroports de Bâle et de Zurich. Ces lignes couvrent une quarantaine d'arrêts en tout, a précisé lundi Patrick Angehrn, directeur de Domo Reisen.

Un horaire a été mis en place. Dans un premier temps, les bus feront un aller-retour par jour. Dès juin 2018, la cadence passera à deux, ajoute M. Angehrn. Les bus disposent de toilettes, d'un wi-fi, et d'un service de boissons et snacks. Première et deuxième classes sont également prévues. En tout, l'entreprise proposera 828 places par jour. Dans un rapport présenté jeudi dernier par l'OFT, le Conseil fédéral propose d'intégrer les entreprises de bus au système de transports publics existant. Des lignes d'autocar nationales longue distance pourraient être autorisées à condition de ne pas concurrencer de manière essentielle les offres existantes, avait précisé Pierre-André Meyrat, directeur suppléant de l'OFT.

Pas de concurrence pour les CFF Selon M. Meyrat, des sociétés comme Domo Reisen ne mettent pas en danger l'offre existante. Un avis partagé par le directeur de l'entreprise. M. Angehrn cite une étude du Ministère des transports allemand pour étayer ses propos: «Seul un tiers des utilisateurs de bus longue distance viennent du rail. Les deux autres tiers sont des personnes qui utilisaient leur propre voiture ou ne voyageaient pas avant». Par rapport à l'offre de trains, les temps de trajet sont, de manière générale, deux fois plus longs. En revanche, le prix d'un billet est deux fois moins cher. L'offre de Domo Reisen est destinée plutôt aux voyageurs occasionnels, a souligné son directeur dans le journal dominical.

Validité des abonnements En obtenant une concession, l'entreprise devrait reconnaître la validité de l'abonnement demi-tarif et de l'abonnement général sur les trajets qu'elle effectue. Elle serait aussi tenue de publier des horaires et de s'y tenir. Elle devrait respecter le droit social, avait rappelé M. Meyrat. La concession serait également liée à une obligation de réservation préalable des billets afin que les passagers ne restent pas sur le carreau.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Albert E. le 23.10.2017 19:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Libre choix de chacun

    Il faut permettre aux compagnies de bus de faire ces trajets, surtout si le prix est moins cher. Les trains sont souvent pleins et chers. Un peu de concurrence et de liberté commerciale permettrait de répondre aux choix des consommateurs et de la population, selon le choix et le budget de chacun. Cela augmente aussi la souplesse et l'offre pour la population.

  • S.W le 23.10.2017 15:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Privilège local?

    Les entreprises Françaises font bien des lignes à Genève comme les TPG. Pourquoi pas cette entreprise et Suisse en plus?

  • roberto le 24.10.2017 23:33 Report dénoncer ce commentaire

    pour les riches c'est bien le train !!!

    Et la ligne Lausanne Bellinzona existe t'elle ? le Tessin est dans vos tètes ? non ? alors il faut vous i mettre, en train c'est une catastrophe 218 frs. aller et retour et en voiture c'est 50 frs. ou est le bon prix ?

Les derniers commentaires

  • roberto le 24.10.2017 23:33 Report dénoncer ce commentaire

    pour les riches c'est bien le train !!!

    Et la ligne Lausanne Bellinzona existe t'elle ? le Tessin est dans vos tètes ? non ? alors il faut vous i mettre, en train c'est une catastrophe 218 frs. aller et retour et en voiture c'est 50 frs. ou est le bon prix ?

  • Fabla le 24.10.2017 02:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop chère trop polluant

    Le train c'est pour les riches. Arrêtez de dire que le train est écologique alors qu'il utilise de l'électricité produit au charbon en Allemagne. En plus je vous parle pas des rejets de poussière de frein dans l'atmosphère . Et la construction d'une rame de train à un bilan carbone catastrophique, la vie d'une rame tout entière ne suffit pas à niveler le rejet de co2 qu'il a fallut pour la construire. Rien de tout ça n'est écologiques. Seul moyen pour inciter les gens à prendre les transport publiques est leur gratuité, et plus il y en a mieux c'est que ce soit sur la route que sur le rail. Et un car postale ne pollue pas plus qu'un train renseignez vous.

    • Albert le 24.10.2017 06:52 Report dénoncer ce commentaire

      Fabulation

      Vous racontez n'importes quoi, rarement lu autant de conneries en si peu de lignes, bravo!

    • Fabla le 24.10.2017 08:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Albert

      Quel argument incroyable, le court commentaire suffit à démontré que vous y connaissez rien .

    • Fabla le 24.10.2017 09:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @jenefaisquepasser

      Commentaire stérile

  • Albert E. le 23.10.2017 19:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Libre choix de chacun

    Il faut permettre aux compagnies de bus de faire ces trajets, surtout si le prix est moins cher. Les trains sont souvent pleins et chers. Un peu de concurrence et de liberté commerciale permettrait de répondre aux choix des consommateurs et de la population, selon le choix et le budget de chacun. Cela augmente aussi la souplesse et l'offre pour la population.

    • glok le 23.10.2017 22:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Albert E.

      il y à trop de bouchon

    • Marc Decaphet le 24.10.2017 13:43 Report dénoncer ce commentaire

      @Albert E.

      Chaque passager: une voiture de moins ou une place assise en plus dans le train. Je suis pour.

  • Noe B le 23.10.2017 15:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Inutile

    Le train va très bien et est bien plus écologique. Inutile

  • S.W le 23.10.2017 15:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Privilège local?

    Les entreprises Françaises font bien des lignes à Genève comme les TPG. Pourquoi pas cette entreprise et Suisse en plus?