CFF

25 août 2019 12:52; Act: 25.08.2019 12:57 Print

Les conducteurs grillent souvent les feux rouges

En tout 363 feux rouges n'ont pas été respectés par les conducteurs de locomotive l'année dernière. Un record qui inquiète.

storybild

Les dégâts matériels causés par le non-respect des feux rouges se montent à plus de 56 millions de francs en neuf ans. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les conducteurs de locomotive passent de plus en plus les feux au rouge, s'inquiète la «SonntagsZeitung». L'an dernier, ils n'ont pas vu ou ignoré 363 feux rouges, soit presque un feu rouge grillé par jour, un record, selon les données de l'Office fédéral des transports.

En 2010, cette proportion était de 224. Ces incidents ont fait 108 blessés, dont quinze graves. Une personne est en outre décédée dans l'accident de train à Granges-Marnand (VD) en 2013.

Les dégâts matériels causés par le non-respect des feux rouges se montent à plus de 56 millions de francs en neuf ans. La distraction des conducteurs de locomotive est souvent en cause.

«La pression au travail a augmenté pour les conducteurs de locomotive: il y a plus de signaux, les vitesses sont plus élevées et les accélérations sont plus grandes», explique dans le journal Hubert Giger, président du syndicat suisse des mécaniciens de locomotive et aspirants. Selon les CFF, ce sont surtout les jeunes conducteurs qui ne respectent pas les signaux.

Moins d'incidents ont été enregistrés cette année par rapport à 2018, affirment les CFF, qui ont mis sur pied des cours de remise à niveau et des conduites accompagnées par des experts.

(Eto/nxp)