Migrants à Côme

22 février 2017 01:22; Act: 22.02.2017 08:01 Print

Les contrôles au faciès des gardes-frontières fustigés

Amnesty International a publié son rapport sur les droits humains mercredi. L'ONG dénonce l'attitude de la Suisse.

Voir le diaporama en grand »
Un tribunal italien doit rendre son verdict sur un bénévole français contre lequel le parquet a requis 3 ans et 4 mois de prison pour avoir tenté de conduire une famille soudanaise en France. (Jeudi 27 avril 2017) Le pacte UE-Turquie a transformé ce pays en «un terrain d'essai des politiques européennes qui bafouent les droits» des réfugiés, ont dénoncé plusieurs ONG. (Jeudi 16 mars 2017) Nouveau drame sur une plage en Libye. Une vingtaine de clandestins ont été tués par des passeurs sur une plage en Libye après avoir refusé d'embarquer à bord d'un bateau pour rejoindre l'Europe. (8 mars 2017) Treize migrants sont morts asphyxiés dans le conteneur d'un camion qui les transportait vers une plage de l'ouest de la Libye afin de traverser la Méditerranée vers l'Europe. (Jeudi 23 février 2017) Un bus transporte 50 Afghans devant être expulsés depuis l'aéroport de Munich. Le gouvernement allemand a adopté un projet de loi visant à expulser les demandeurs d'asile déboutés. (Mercredi 22 février 2017) Beaucoup de migrants interrogés par Amnesty à Côme ont indiqué avoir sollicité en vain la protection des autorités suisses. (Mercredi 22 février 2017) Le Parlement slovène a adopté jeudi 26 janvier un projet de loi controversé, autorisant le pays à bloquer le cas échéant les migrants à sa frontière croate sans leur offrir la possibilité de déposer une demande d'asile. (Image d'archive - un camp slovène d'accueil de migrants - 2 mars 2016) Une journaliste de la télévision hongroise qui avait fait trébucher et frappé des migrants fuyant la police en 2015 a été reconnue coupable de vandalisme. (Jeudi 12 janvier 2017) Plus de 5000 migrants sont décédés en 2016 en tentant de rejoindre l'Europe par la Méditerranée, un record. (6 janvier 2017) Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a versé un record d'argent liquide en 2016 dans l'aide aux réfugiés et déplacés. Il a dit vendredi à Genève s'attendre à 430 millions de dollars au total. (Vendredi 16 décembre 2016) A Belgrade, en Serbie, des migrants ont installé un campement dans un ancien entrepôt, qui ne les met guère à l'abri des températures glaciales de l'hiver. (10 décembre 2016) Berlin va lancer un programme de 150 millions d'euros d'aide au retour pour des demandeurs d'asile qui n'ont pas de perspective de rester en Allemagne ou qui souhaitent rentrer dans leur pays d'origine. (Jeudi 8 décembre 2016) La police bulgare a utilisé des canons à eau et des balles à blanc pour repousser des centaines de migrants qui jetaient des pierres et réessayaient de quitter le camp dans lequel ils sont enfermés depuis trois jours. (Jeudi 24 novembre 2016) Des migrants ont mis le feu dans le camp de Moria, sur l'île grecque de Lesbos, après la mort d'une femme et son enfant dans l'incendie de leur tente. (Vendredi 25 novembre 2016) Le bilan de l'Australie en matière des droits de l'Homme est terni par la politique coercitive qu'elle mène envers les boat people, selon l'ONU, qui estime aussi que la xénophobie est en augmentation dans le pays. (Vendredi 18 novembre 2016) Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a annoncé la conclusion d'un accord avec les USA en vue d'y réinstaller des réfugiés détenus en Papouasie-Nouvelle-Guinée et sur l'île de Nauru. (Dimanche 13 novembre 2016) L'évacuation d'un campement de 3000 migrants a commencé à Paris. (Vendredi 4 novembre 2016) Des policiers italiens ont eu recours à des pratiques «assimilables à de la torture» pour obtenir les empreintes digitales de migrants, affirme Amnesty International, qui rend l'UE en partie responsable. (Jeudi 3 novembre 2016) Des conteneurs brûlent dans un camp de Lesbos suite à des protestations de quelques 70 migrants. (Lundi 24 octobre 2016) Les 28 ont appelé à «plus d'efforts» pour diminuer les arrivées et accélérer les renvois grâce à des «pactes» avec des pays africains. (Jeudi 20 octobre 2016) La justice française a estimé que le démantèlement de la Jungle de Calais pouvait se poursuivre. Des parents grecs ont protesté devant une école primaire à Profiti contre l'accueil de ces enfants. (Lundi 10 octobre 2016) Un nouveau corps européen de gardes-frontières entre en service pour mieux protéger les frontières de l'Union et offrir une image d'unité sur la complexe question migratoire. (Jeudi 6 octobre 2016) Environ 6055 migrants, l'un des chiffres les plus élevés de l'année, ont été secourus mais 9 ont trouvé la mort au large de la Libye. (Lundi 3 octobre 2016) Quelque 8,3 millions de Hongrois sont appelés à répondre à la question «Voulez-vous que l'Union européenne décrète une relocalisation obligatoire de citoyens non-hongrois en Hongrie sans l'approbation du Parlement hongrois?». (Dimanche 2 octobre 2016) Le président du Parlement européen Martin Schulz a mis en garde contre le «jeu dangereux» de la Hongrie, qui organise un référendum contre le plan de répartition de réfugiés au sein de l'UE. (Dimanche 2 octobre 2016) Les centres d'accueil en Italie débordent, et beaucoup n'ont plus touché un centime de l'Etat depuis des mois. (Jeudi 29 septembre 2016) Le bilan du naufrage d'un bateau de migrants, au large de l'Egypte, a encore été revu à la hausse. Désormais, 177 corps ont été dénombrés. (Mardi 27 septembre 2016) L'UE va distribuer des cartes de prépaiement à certains réfugiés en Turquie. (Lundi 26 septembre 2016) L'armée et les secours étaient venus en renfort pour récupérer les corps des migrants. Ce dimanche, un nouveau bilan a été établi. La catastrophe a coûté la vie à 168 personnes. (25 septembre 2016) L'Union européenne va fournir des caméras thermiques à la Serbie pour l'aider à bloquer l'afflux de migrants à ses frontières. (Mercredi 21 septembre 2016) Barack Obama s'adresse à l'Assemblée générale de l'ONU à New York le 20 septembre 2016. Il a annoncé qu'une cinquantaine de pays s'engagent à accueillir 360'000 réfugiés dans l'année à venir. Soit le double des chiffres actuels. (Mercredi 21 septembre 2016). Des ouvriers ont commencé à couler du béton pour construire un mur contre les migrants à Calais, en France. (Mardi 20 septembre 2016) La clôture sera érigée si l'Autriche décide d'activer des mesures draconiennes qui pourraient lui permettre de refouler rapidement la majeure partie des migrants. «Le nombre de réfugiés et migrants ayant atteint les côtes européennes a dépassé la barre des 300'000 aujourd'hui», a déclaré un porte-parole du Haut-Commissariat de l'ONU. (20 septembre 2016) Les entrées irrégulières continuent d'augmenter au Tessin. En septembre, près de 198 de plus. (19 septembre 2016) Des gilets de sauvetage récupérés sur des plages grecques sont disposés sur une berge à New York où une réunion de l'ONU sur les migrants doit se tenir. (Lundi 19 septembre 2016) Paris et Berlin ont appelé l'Union européenne à continuer de soutenir les pays par lesquels les migrants entrent en Europe, à savoir la Grèce et l'Italie. (Dimanche 18 septembre 2016) Près de 20'000 manifestant défilaient samedi après-midi à Londres pour réclamer une politique d'accueil des réfugiés plus généreuse. (Samedi 17 septembre 2016) Des gardes-frontière à la frontière entre la Bulgarie et la Turquie, le 14 septembre 2016. Sofia vient d'obtenir une aide de 108 millions d'euros de la part de l'UE pour faire face à l'afflux de migrants. (Samedi 17 septembre 2016). Un campement d'au moins 1500 migrants, dans le nord de Paris, a commencé à être évacué vendredi. (Vendredi 16 septembre 2016) Les personnes déplacées deviennent un défi majeur pour les pays en développement. Ces Etats accueillent 95% d'entre elles qui fuient une dizaine de conflits, quasiment les mêmes depuis 25 ans, selon la Banque mondiale. (Jeudi 15 septembre 2016) Le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, a déclaré qu'il fallait repousser les bateaux des migrants jusqu'aux côtes libyennes. (Jeudi 15 septembre 2016) Les autorités italiennes et européennes ont démantelé un réseau de passeurs qui a aidé au moins 200 migrants à quitter la Hongrie. (Mardi 6 août 2016) Les gardes-côtes italiens ont affirmé que 2700 migrants avaient été secourus ce jour, et 15 corps de migrants avaient été retrouvés. (Lundi 5 septembre 2016) Theresa May n'est pas favorable à un système à points pour régler le problème de l'immigration au Royaume-Uni, comme le proposait son ministre des Affaires étrangères Boris Johnson. (Dimanche 4 septembre 2016) Nicolas Sarkozy évoque l'idée d'un d'un «centre fermé» situé outre-Manche traitant des demandes d'asile de migrants souhaitant rejoindre la Grande-Bretagne. (Dimanche 4 septembre 2016) Quarante-quatre migrants ont été secourus par des garde-côtes espagnols. Quinze d'entre eux étaient des mineurs. (Dimanche 4 septembre 2016) Angela Merkel souhaite que le rythme des expulsions des demandeurs d'asile déboutés s'accélère. (Jeudi 1er septembre 2016) Quelque 14'000 migrants ont été secourus par des garde-côtes italiens au large de la Libye depuis dimanche 28 août. (Jeudi 1er septembre 2016) L'Allemagne et d'autres pays européens sont restés trop longtemps aveugles à la crise des réfugiés qui grandissait à leurs frontières, juge la chancelière allemande Angela Merkel dans une interview publiée mercredi. Elle y dresse un bilan inhabituellement critique de son action. (Mercredi 31 août 2016) Les gardes-côtes italiens ont annoncé lundi 29 août au soir avoir coordonné le secours d'environ 6500 migrants au large de la Libye. (Image - lundi 29 août 2016) 40 opérations de sauvetage ont été organisées dans la journée du 29 août, l'une des plus chargées de ces dernières années en Méditerranée pour les ONG et les garde-côtes italiens. (Image - lundi 29 août 2016) Environ 1100 migrants ont été secourus lors de 11 opérations distinctes dans le canal de Sicile dimanche 28 août, alors qu'ils tentaient de rejoindre l'Europe en bateau, selon les chiffres des gardes-côtes italiens. (Image - 28 août 2016) Le ministre de l'intérieur Thomas de Maizièree s'est exprimé à propos des migrants arrivés en Allemagne et qui sont passés par la Suisse. «La Suisse n'arrive pas à tous les identifier et à les arrêter, donc nous devons maintenir un haut niveau d'attention.» (23 août 2016) Le Conseil de l'Europe alerte sur les difficultés des Syriens vivant hors des camps de réfugiés en Turquie. De nombreux enfants vont travailler dans l'industrie textile et l'agriculture. Ici à Gaziantep, en juin. (Mardi 17 août 2016) Les gardes-frontière tessinois ont renvoyé près de 2500 migrants en Italie. Mais à Côme (photo) la situation de ces migrants bloqués dans la ville italienne devient de plus en plus difficile. (15 août 2016) Des personnes se préparent à passer la nuit dans un camp à Rome. Les arrivées de migrants ont augmenté de 12%, au mois de juillet. (Vendredi 12 août 2016) Un membre de la Croix Rouge réconforte une migrante secourue au large de la Libye. (Mercredi 10 août 2016) Des réfugiés à la gare de Chiasso. (Juillet 2016) Des migrants secourus par les gardes-côtes espagnols. Cinq migrants sont morts ce jour là, au large de la Libye. (Dimanche 31 juillet 2016) Une maman secourue par un navire de la marine irlandaise, et transférée sur un bateau de la marine italienne, a donné naissance à son bébé en mer. Plus de 3400 migrants ont été secourus vendredi. (30 juillet 2016) Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, ici le 20 juillet à Bruxelles, a estimé que l'accord entre l'UE et la Turquie pour freiner l'afflux de réfugiés en Europe de l'Ouest risquait de capoter. (Samedi 30 juillet 2016) Plus de 250'000 personnes ont rallié l'Europe depuis début janvier, surtout en Grèce. Environ 3400 personnes ont été secourues au large des côtes libyennes, vendredi. (Vendredi 29 juillet 2016) Sous pression après les attentats, Angela Merkel a réaffirmé dans un discours sa politique d'accueil des migrants. (Jeudi 28 juillet 2016) Le gouvernement hongrois a lancé mercredi une nouvelle salve de messages hostiles aux migrants, notamment sur le thème du terrorisme et des violences envers les femmes. Elle entre dans le cadre de sa campagne autour du référendum d'octobre sur la répartition des réfugiés dans l'UE. (Mercredi 20 juillet 2016) L'ONG Human Rights Watch dénonce des violences répétées de la part des forces de l'ordre hongroises à la frontière avec la Serbie. Ici, une femme a un coup de chaleur dans le camp de réfugiés de Horgos, en Serbie, à la frontière avec la Hongrie (jeudi 14 juillet 2016). Les restes de plus de 200 personnes ont été retirés à ce jour du chalutier récupéré par la Marine italienne. Dans la nuit du 18 au 19 avril 2015, le bateau avait sombré après coulé avec 700 personnes à bord. La Marine militaire italienne a découvert l'épave du plus grave naufrage de migrants en mer méditerranée depuis le début de la crise. Nouveau drame de l'immigration au large de la Libye. Les gardes-côtes italiens ont annoncé jeudi avoir secouru 107 personnes et récupéré les cadavres de 10 femmes à bord d'un canot pneumatique. (30 juin 2016) La police danoise a annoncé jeudi avoir saisi environ 79'600 couronnes (11'600 francs) en liquide en vertu de la loi lui permettant de saisir les biens de valeur des migrants entrant dans le pays. C'est la première fois qu'elle recourt à cette loi depuis son entrée en vigueur en février. (Jeudi 30 juin 2016) La Suède a voté mardi 21 juin pour restreindre le condition d'octroi de l'asile et du regroupement familial, afin de tarir le nombre de réfugiés arrivant sur son sol, après l'accueil l'an dernier de plus de 160'000 demandeurs. (Image d'archive - une famille syrienne à Stockholm, janvier 2016) Le premier ministre grec, Alexis Tsipras, a offert un gilet de sauvetage symbolique au secrétaire général des Nations Unies en visite à Athènes. (Samedi 18 juin 2016) Le Saint-Siège annonce l'arrivée à Rome de demandeurs d'asile syriens, dont deux chrétiens. Photo d'illustration. (vendredi 17 juin 2016) Neuf enfants sur dix arrivés en Europe cette année par l'Italie avec les réfugiés et les migrants ne sont pas accompagnés, a révélé l'Unicef. Le Fonds des Nations unies pour l'enfance souligne que leur nombre a doublé par rapport à l'an dernier. (Mardi 14 juin 2016) La police a évacué un campement près de Polykastro, à la frontière avec la Macédoine. Ce camp s'était constitué après le démantèlement de celui d'Idomeni. (Lundi 13 juin 2016) Les garde-côtes italiens ont indiqué que plus de 3000 personnes avaient été secourues en mer, entre mercredi et jeudi. (9 juin 2016) 117 migrants ont été interceptés au large des côtes libyennes ce 7 juin 2016. Parmi eux, 6 femmes enceintes. (7 juin 2016) Environ 2000 migrants ont été évacués lundi d'un campement dans le nord de Paris. (6 juin 2016) Environ 2000 migrants ont été évacués lundi d'un campement dans le nord de Paris. (6 juin 2016) Un Turc qui était chargé du ménage dans les sanitaires au camp de Nizip, près de la frontière syrienne, a été reconnu coupable d'avoir abusé de huit enfants dans les toilettes du camp, après les avoir payé de 1,5 à 5 livres turques (O,5 à 1,7 dollar). Il a été condamné à 108 ans de prison. Ici sur la photo, l'on peut voir Angela Merkel qui avait rencontré des enfants syriens dans le camp de «Nizip» en avril dernier. (4 juin 2016) La marine libyenne a annoncé vendredi qu'au moins 117 corps de migrants ont été retrouvés sur les plages de Zouara, une ville de l'ouest de la Libye. (Vendredi 3 juin 2016) Près de 700 migrants, dont une quarantaine d'enfants, qui tentaient de gagner l'Italie auraient trouvé la mort, au cours de la semaine écoulée dans trois naufrages au large de la Libye, d'après l'ONU et des témoignages de survivants. (Vendredi 3 juin 2016) Image d'un précédent sauvetage. Ce vendredi 3 juin 2016, une opération de sauvetage est en cours car un bateau chargé d'environ 700 migrants en difficulté au large des côtes grecques a été repéré. (vendredi 3 juin 2016) Le 2 juin, c'est dans le camp de l'île grecque de Samos que des affrontements ont eu lieu. Deux baraquement ont été incendiés, et six migrants hospitalisés. Les autorités notent une recrudescence des bagarres. Près de 8500 migrants et réfugiés arrivés après le 20 mars sont bloqués sur les îles, notamment Lesbos et Chios, depuis l'accord UE-Turquie. (Image prétexte, le camp de Samos - mars 2016) Des migrants dorment après une nuit d'affrontements entre Afghans et Pakistanais survenus dans leur camp de Moria, sur l'île grecque de Lesbos. (jeudi 2 juin 2016) Dans la nuit du 1er au 2 juin 2016, des tentes ont pris feu lors d'affrontements survenus entre migrants afghans et pakistanais qui ont fait 3 blessés graves. (jeudi 2 juin 2016) Le mardi 31 mai 2016, l'Organisation internationale pour les migrations annonçait qu'environ 200'000 migrants étaient parvenus par la mer sur les côtes européennes depuis le seul mois de janvier 2016 (mardi 31 mai 2016) Un employé de l'ONG allemande Sea-Watch porte un bébé mort noyé après que l'embarcation dans laquelle il était a chaviré, faisant de nombreux noyés le 27 mai dernier. (mardi 31 mai 2016) La Hongrie a annoncé qu'elle s'apprêtait à renforcer sa clôture à sa frontière serbe, après l'évacuation du camp d'Idomeni en Grèce. (lundi 30 mai 2016) Les données officielles font état de trois bateaux ayant coulé cette semaine, comme celui-ci. Selon des survivants, un quatrième bateau aurait coulé avec quelques 400 personnes à bord. La semaine a été meurtrière, et on dénombre déjà des centaines de disparus. (Image prétexte- STR / MARINA MILITARE / AFP - 26 mai 2016) Le pape François a reçu samedi au Vatican de petits orphelins dont les parents sont morts en Méditerranée dans des naufrages de migrants. Il a montré aux enfants un gilet de sauvetage, ayant appartenu à une petite fille qu'un secouriste lui a donné en pleurs parce qu'il n'avait pas réussi à la sauver. Le souverain pontife recevait aussi des élèves de Calabre qui lui ont donné une lettre dans laquelle ils ont promis «d'accueillir tous ceux qui viendront dans notre pays» et «de ne jamais considérer ceux qui sont différents de nous comme de dangereux ennemis». La petite Favour, neuf mois, arrivée orpheline mercredi sur l'île italienne de Lampedusa, est devenue le nouveau symbole du drame vécu par les candidats à l'immigration, rapporte jeudi la presse italienne. Ses parents sont décédés lorsque leur bateau s'est retourné. (26 mai 2016) L'évacuation du camp d'Idomeni a repris mercredi matin à 6h. Beaucoup de réfugiés, dont de nombreuses familles avec enfants, avaient entassé leurs affaires dans des sacs poubelles, d'autres dans des poussettes. (25 mai 2016) L'évacuation du camp de migrants d'Idomeni se poursuit, mercredi. Mardi, 2000 personnes en ont déjà été évacuées. (24 mai 2016) La police grecque évacue le camp sordide d'Idomeni à la frontière avec la Macédoine, qui compte des milliers de migrants, dont plus de 1'500 ont déjà été transférés dans des centres d'accueil proches. (Mardi 24 mai 2016) Près de 700 policiers assistés par un hélicoptère ont participé à l'opération qui vise, à terme, l'évacuation totale des quelque 8.400 personnes (Mardi 24 mai 2016) Selon la police, les premiers partants ont été transférés dans un centre d'accueil situé dans une zone industrielle de Thessalonique, la métropole du nord du pays. (Mardi 24 mai 2016) Beaucoup des partants, dont nombre de familles avec enfants, ont entassé leurs affaires dans des sacs poubelles, d'autres dans des poussettes. Un groupe d'enfants patientait devant une tente, d'autres, dont un jeune garçon valide dans un fauteuil roulant, jouaient. Quelque 550 migrants qui tentaient de rejoindre l'Europe par la mer sur des canots pneumatiques ont été arrêtés mardi au large des côtes libyennes. Parmi les clandestins se trouvaient 30 femmes dont huit enceintes et trois enfants. (24 mai 2016) Les forces de l'ordre incitaient les migrants, surtout des familles à sortir de leurs tentes et à monter à bord de cars pour être transférés dans des centres d'accueil avoisinants. (Mardi 23 mai 2016) La Grèce transfère les réfugiés du camp d'Idomeni dans d'autres centres d'accueil. (Mardi 23 mai 2016) Filippo Grandi, Haut Commissaire aux réfugiés: «Aucun réfugié ne devrait être exclu». Le HCR lance une campagne auprès du secteur privé pour récolter des fonds. Il manque actuellement 500 milions de dollars pour les réfugiés. (18 mai 2016) Le gouvernement autrichien a annoncé vendredi renoncer à son projet controversé de contrôles frontaliers au col du Brenner. (Vendredi 13 mai 2016) Dix réfugiés en provenance d'Italie ont été accueilli en Suisse. Une opération qui s'est déroulée dans le cadre du programme européen de répartition des réfugiés. (Vendredi 13 mai 2016) Un camion en Macédoine a été intercepté en route pour l'UE. Il avait 69 migrants afghans, pakistanais, irakiens, syriens cachés à son bord. Ici, une photo d'illustration. (mardi 10 mai 2016) Dans un document rendu public le 10 mai, le Conseil de l'Europe appelle ses Etats membres à ne pas criminaliser l'aide sociale et humanitaire aux migrants irréguliers. Quel que soit leur statut, les migrants ont des droits, en particulier celui d'accéder aux soins, rappelle l'institution. (Image - camp d'Idomeni, 9 mai 2016) Le secrétaire général de l'ONU a plaidé ce jour pour un pacte mondial pour les migrants. (lundi 9 mai 2016). L'ONU à Genève pointe la Grèce et lui demande d'améliorer les conditions d'accueil et de détention des réfugiés et des migrants. (Lundi 9 mai 2016) Un des sauvetages qui a eu lieu ces 24 dernières heures au large de la Sicile. La marine italienne dit avoir sauvé quelque 1800 migrants ces dernières 24 heures. (vendredi 6 mai 2016) La chancelière allemande Angela Merkel a appelé jeudi à Rome ses homologues européens à «défendre les frontières externes de l'Union européenne». Cela afin d'éviter un «retour aux nationalismes». (Jeudi 5 mai 2016) Le Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU (HCR) a nommé la comédienne oscarisée Cate Blanchett comme toute nouvelle ambassadrice de bonne volonté, un rôle tenu depuis de nombreuses années notamment par l'actrice américaine Angelina Jolie (lundi 2 mai 2016). Barack Obama a confirmé l'arrivée de 10'000 Syriens aux Etats-Unis avant le 30 septembre. (Jeudi 28 avril 2016) L'Autriche a adopté un projet de loi controversé restreignant le droit d'asile. (Mercredi 27 avril 2016) Des centaines d'Italiens manifestent contre l'intention de Vienne de réintroduire des contrôles anti-migrants au col du Brenner. (Dimanche 24 avril 2016) Un photographe de l'AFP est tombé par hasard sur un groupe de plusieurs dizaines de réfugiés syriens traversant la frontière gréco-macédonienne près de Gevgelija, fermée depuis des mois, le 23 avril. (Dimanche 24 avril 2016). Le groupe de plusieurs dizaines de réfugiés syriens se cache avant de tenter la traversée de la frontière gréco-macédonienne près de Gevgelija, fermée depuis des mois, le 23 avril. (Dimanche 24 avril 2016). La visite de Angela Merkel en Turquie intervient sur fond de tensions entre Ankara et Berlin (Samedi 23 avril 2016). Ces migrants ont été secourus en Méditerranée et débarqués à Kalamata (Grèce). Ils ont raconté avoir assisté à un naufrage ayant fait jusqu'à 500 morts, selon le HCR. (Mercredi 20 avril 2016) Ces 41 personnes originaires de Somalie, du Soudan et d'Ethiopie - 37 hommes, 3 femmes et un enfant de 3 ans voyageant avec sa famille - décrivent «un grand naufrage». (Mercredi 20 avril 2016) Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, a expliqué mardi que l'UE respectera ses engagements vis-à-vis de la Turquie. (Mardi 19 avril 2016) Un patrouilleur des douanes françaises a secouru 214 migrants au large des côtes de la Sicile dans la nuit de dimanche à lundi 18 avril 2016. (mardi 19 avril 2016, photo d'illustration) Les migrants syriens que le pape ramène dans ses valises au Vatican après sa visite à Lesbos, sont douze. Il s'agit de trois familles syriennes musulmanes. (samedi 16 avril 2016) Un groupe de Syriens accompagne le pape dans l'avion qui le ramène au Vatican depuis Lesbos. (samedi 16 avril 2016) Le pape a décidé de rentrer de sa visite sur l'île grecque de Lesbos avec 12 migrants syriens dans l'avion qui le ramène au Vatican. (samedi 16 avril 2016) Le pape François a son arrivée sur l'île de Lesbos. Il a été accueilli par le patriarche de Constantinople Bartholomée et le premier ministre grec Alexis Tsipras. (Samedi 16 avril 2016). Un homme enroulé dans une couverture sur l'île de Lesbos, en Grèce, le 15 avril 2015. Le pape François et le patriarche de Constantinople Bartholomée doivent se rendre sur l'île le 16. (Vendredi 15 avril 2016). Alertée, la police française découvre une vingtaine de migrants, dont six enfants, entassés dans un camion frigorifique. (15 avril 2016) L'armée de l'air grecque a lancé jeudi un exercice dit «de réactivité» aux frontières avec la Macédoine et la Turquie. Le survol des appareils a suscité une certaine émotion parmi les migrants dans le camp de fortune d'Idomeni, où ils sont près de 10'000 à s'entasser. (14 avril 2016) L'armée de l'air grecque a lancé jeudi un exercice dit «de réactivité» aux frontières avec la Macédoine et la Turquie. Le survol des appareils a suscité une certaine émotion parmi les migrants dans le camp de fortune d'Idomeni, où ils sont près de 10'000 à s'entasser. (14 avril 2016) Les migrants affluent en grand nombre en Libye pour tenter la traversée de la Méditerranée. L'Italie doit se préparer à une nouvelle vague d'arrivées pour éviter une aggravation de la crise des réfugiés, a averti mercredi le président du Conseil européen. (13 avril 2016) En deux jours, dix-sept embarcations ont été secourues par les gardes-côtes italiens dans le canal de Sicile. L'ensemble des 4000 migrants qui se trouvaient à bord ont pu être sauvés. (12 avril 2016) L'Autriche a commencé à préparer le terrain pour la construction d'une clôture destinée à barrer la route aux migrants au col du Brenner, un des principaux points de passage avec l'Italie. (12 avril 2016) Le calme est revenu dans le camp d'Idomeni après les heurts de la veille. Près de 300 migrants ont dû recevoir des soins dimanche après que des policiers macédoniens eurent fait usage de gaz lacrymogènes. Le gouvernement grec et les ONG ont dénoncé l'usage de balles en plastique pour repousser des migrants tentant d'entrer en force en Macédoine. (11 avril 2015) Des migrants sont débarqués sur les côtes turques après avoir été reconduits depuis l'île grecque de Lesbos. (vendredi 8 avril 2016) Les migrants retenus sur les îles grecques de Lesbos et de Chios vivent dans des conditions «effroyables», a dénoncé Amnesty International dans un rapport publié jeudi 7 avril. (Image jeudi 7 avril) A la frontière entre la Grèce et la Macédoine, des réfugiés cherchent à se vêtir. La Commission européenne veut adapter le droit d'asile en repensant une répartition des réfugiés plus juste en remaniant le système. (Mercredi 6 avril 2016) , ce bateau a transporté des migrants arrivés sur l'île grecque de Chios au port turc de Dikili, (Mardi 5 avril 2016) Un premier ferry chargé de migrants clandestins renvoyés de Grèce prend la mer. (Lundi 4 avril 2016) Le 20 mars, l'UE et la Turquie parviennent à un consensus dont l'objectif est réduire le flux migratoire vers l'Europe. Cet accord prévoit , dans le cadre d'un plan limité à 72'000 places. (20 mars 2016) En mars 2016, la Slovénie décide de ne plus laisser passer de réfugiés par son territoire. La route des Balkans est désormais fermée. La fermeture de cet itinéraire augmente un peu plus la pression sur l'UE et la Turquie pour finaliser un accord destiné à juguler le flux de réfugiés. Des milliers de migrants se retrouvent dans des camps à la frontière entre la Grèce et la Macédoine. Comme ici, à Idomeni. A partir de septembre 2016, de plus en plus de pays situés dans les Balkans installent des contrôles aux frontières, voire les ferment totalement. Le principe fondateur de l'espace Schengen est ébranlé et remet en cause l'existence même de l'UE. La chancelière allemande Angela Merkel annonce une politique d'accueil d'envergure envers les réfugiés. L'Allemagne compte accueillir 800 000 migrants sur l'année 2015. Mais confrontée à l'afflux de migrants et aux critiques, le pays rétablit sa frontière avec l'Autriche le 13 septembre. L'UE doit décider d'un moyen juste de répartir les réfugiés entre les états membres. Le lundi 14 septembre 2015, un Conseil de l'Union européenne n'a pas pu arriver à un accord sur la répartition de 120 000 migrants stationnés en Grèce, en Italie et en Hongrie. Les tensions entre Etats sont vives. Après le passage de la Méditerranée, des milliers de réfugiés empruntent la route des Balkans pour rejoindre l'Europe du Nord. La Grèce et l'Italie ne savent plus comment gérer cet afflux massif de migrants et font appel à la solidarité de l'UE. Un petit Syrien de trois ans, sur une plage de Bodrum en Turquie. Le malheureux était sur un bateau qui a fait naufrage. Son frère de 5 ans, sa mère et une dizaine d'autres personnes sont mortes aussi noyées. (2 septembre 2015) L'Organisation internationale pour les migrants (OIM) et le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) fait état de 1 005 504 entrées de migrants en Europe, par voies maritime et terrestre, sur l'année 2015.

Sur ce sujet
Une faute?

Le renvoi forcé depuis l'été de milliers de demandeurs d'asile de Suisse vers l'Italie est critiqué par Amnesty International (AI) dans son rapport publié mercredi. L'organisation dénonce en particulier des contrôles au faciès, le zèle des gardes-frontières helvétiques et le refoulement de mineurs non accompagnés venant de Côme, en Italie voisine.

Beaucoup de migrants interrogés par Amnesty à Côme ont indiqué avoir sollicité en vain la protection des autorités suisses. Nombre d'entre eux auraient déposé une demande d'asile à plusieurs reprises, sans résultat. AI indique avoir discuté avec des jeunes qui ont tenté d'entrer en Suisse jusqu'à huit reprises.

Le camp de migrants de Côme, près de Chiasso, a été ausculté sur place par des membres de l'organisation de défense des droits humains. L'ONG y a observé des contrôles de faciès abusifs sur «des personnes de couleur ou avec une physionomie maghrébine».

Pour Denise Graf, coordinatrice Asile pour la section suisse d'AI, «il est clair que les modalités du contrôle des frontières mises en place par les autorités suisses empêchent ou dissuadent des personnes d'entrer dans le pays», résume-t-elle dans des recherches dont l'ats a eu copie.

Gardes-frontières zélés

Le rapport accuse les gardes-frontières suisses d'avoir empêché de nombreux migrants de solliciter l'asile en Suisse. «En refusant ce droit, les gardes-frontières violent le droit suisse», s'insurge Amnesty.

Le rapport recense par ailleurs plusieurs milliers de cas de réfugiés et de migrants renvoyés de force vers l'Italie via des procédures frontalières «simplifiées», ce qui correspond pour Amnesty au renvoi forcé illégal (push-back) de milliers de demandeurs d'asile vers l'Italie. A la suite d'entretiens qu'AI a eu avec ces personnes, il en ressort «une absence d'évaluation des situations individuelles» liée aux risques d'un retour en Italie, voire d'un refoulement depuis l'Italie vers un Etat comme le Soudan.

De plus, l'absence d'interprètes lors de la forte présence d'Erythréens et de Soudanais à Côme au plus fort de la crise migratoire n'a pas facilité la compréhension entre les personnes interceptées et les gardes-frontières, relève encore AI.

Abus constatés

Le renvoi forcé vers l'Italie expose aussi les requérants d'asile à des mesures jugées «disproportionnées» pour les contraindre à se laisser prendre leurs empreintes digitales en Italie. Le «hotspot» de Tarante, dans les Pouilles (sud), a ainsi été épinglé par AI dans un précédent rapport.

«La situation est d'autant plus grave» pour les mineurs non accompagnés. Plusieurs centaines d'entre eux se sont présentés à la frontière suisse et n'auraient pas fait l'objet «de l'attention requise» eu égard à leur vulnérabilité et aux exigences de la loi sur l'asile relative à la protection de l'enfance.

Durant toute l'année 2016, «les gardes-frontières ont renvoyé vers l'Italie des douzaines de ces mineurs ayant de proches parents en Suisse», condamne l'ONG pour qui l'intérêt supérieur de l'enfant doit primer dans ce cas.

Mal orientées

Autre constat: aucune des personnes interrogées à Côme par AI n'aurait reçu d'informations de la part des autorités suisses à propos de la procédure à effectuer: orientation vers le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) ou vers des lieux d'hébergement où elles auraient pu se rendre après leur renvoi vers l'Italie.

Cette situation a perduré en janvier alors que la température frisait les -10 degrés en fin de soirée. Plusieurs personnes renvoyées par la Suisse erraient sans lieu de séjour et sans ticket pour tenter de rejoindre le centre de Côme, à 5 km, note AI.

Voile et renseignement

Des abus en Suisse même sont aussi montrés du doigt. L'ONG reprend à son compte les préoccupations de la Commission nationale de prévention de la torture qui avait déploré en juillet le recours de la police «à une force disproportionnée dans certains cantons» lors d'opérations d'expulsions de migrants.

Près d'une quinzaine d'immobilisations complètes et des sevrages de nourriture et de boissons ont été recensés lors de trajets de plusieurs heures. AI a pu constater l'an passé des abus de la part des polices des cantons de Zoug, du Valais, de Neuchâtel, de Bâle-Ville et de Zurich. En outre, l'interdiction du port du voile intégral qui est entrée en vigueur en juillet dans le canton du Tessin inquiète fortement AI.

Enfin, la loi sur le renseignement, qui octroie de vastes pouvoirs au Service de renseignement de la Confédération, n'est pas de nature à rassurer l'ONG. Amnesty met en garde notamment contre l'accès à des informations personnelles «à des fins définies de manière vague comme la lutte contre les menaces terroristes».

(nxp/ats)