Faune

10 mai 2019 12:31; Act: 10.05.2019 12:33 Print

Les crapauducs ont fait leurs preuves en Valais

Les trois crapauducs installés en 2015 sous la route du Pas-de-Morgins (VS) ont permis de sauver des centaines de batraciens.

storybild

Un crapauduc s'avère plus efficace qu'un panneau pour sauver batraciens et amphibiens. (Photo: Keystone)

Une faute?

Chaque printemps, un millier de batraciens finissaient sous les roues des voitures empruntant la route internationale du Pas-de-Morgins (VS). Depuis 2015 et l'installation de crapauducs, la situation s'est améliorée.

Le lac de Morgins est l'un des principaux sites valaisans pour la reproduction des batraciens. Ils sont plusieurs milliers de crapauds communs, grenouilles rousses et tritons alpestres à migrer entre les coteaux et le lac en avril-mai, indique l'Etat du Valais vendredi dans un communiqué.

Pour éviter qu'un millier d'entre eux ne finissent fauchés par des véhicules, trois crapauducs ont été installés en 2015 sous la route du Pas-de-Morgins, le long du lac. «Projet unique pour le Valais, mais aussi pour la Suisse au vu de son ampleur», le service valaisan des cours d'eau, des forêts et du paysage (SFCEP), la commune de Troistorrents et Pro Natura ont mandaté un bureau privé pour mesurer l'efficacité des installations entre 2015 et 2018.

700 batraciens épargnés

Les résultats montrent que ces espèces de passages sous voies pour batraciens sont efficaces. De mille animaux écrasés recensés, on est passé à 600 en 2016 et à 300 en 2017. En 2018, la quantité de neige exceptionnelle et tardive a empêché l'accès aux crapauducs et le taux de mortalité est remonté.

Cette nouvelle hausse prouve l'importance des installations de sauvetage. Des «mesures de déneigement des crapauducs seront mises en place en fin d'hiver», précise le canton.

Le sauvetage des batraciens a débuté dans les années 1980-1990: consternés par l'hécatombe, des bénévoles se sont mobilisés, ramassant et déplaçant les batraciens dans des seaux jusqu'au lac. En 2004-2005, deux crapauducs ont été installés entre Morgins et le sud du lac, complétés en 2015 par trois autres au nord du lac.

(nxp/ats)