Suisse

05 avril 2019 13:44; Act: 06.04.2019 07:14 Print

Les crédits pour le trafic d'agglomérations gonflent

L'enveloppe totale prévue pour les projets dans le trafic d'agglomérations devrait approcher les 1,5 milliard de francs.

storybild

Parmi les nouveaux projets retenus pour un financement fédéral figure le trafic d'agglomération à Delémont. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le Parlement devrait se montrer plus généreux que le Conseil fédéral concernant les crédits pour le trafic d'agglomérations. La commission des transports propose au plénum de suivre le National sauf sur un point.

L'enveloppe totale devrait approcher les 1,5 milliard de francs. La Chambre du peuple avait rajouté 145 millions par rapport à la copie du gouvernement. La commission sénatoriale se contente de 70 millions.

Trois nouveaux projets

Contrairement au National, elle refuse unanimement de retenir le contournement d'Oberburg (BE) dans l'Emmental. Ce projet ne satisfait clairement pas aux exigences définies pour un financement. Son intégration serait disproportionnée et irait à l'encontre du principe d'égalité de traitement applicable à tous les projets en Suisse, fait valoir la commission vendredi dans un communiqué.

Elle accepte en revanche d'ajouter trois projets aux 32 retenus par le Conseil fédéral: l'agglomération de Delémont, Argovie Est et Lugano. Comme la Chambre du peuple, elle souhaite aussi accroître le taux de subventionnement du Grand Genève et de Bulle (FR).

Parmi les projets majeurs retenus par le Conseil fédéral figure la réalisation d'une étape supplémentaire du métro lausannois. L'agglomération Lausanne-Morges bénéficiera à cet effet d'une contribution maximale de la Confédération de 135 millions de francs.

S'y ajoutent la deuxième étape du Limmattalbahn, entre Schlieren (ZH) et Killwangen (AG) pour 229 millions de francs au maximum, ainsi qu'un ensemble de projets servant la mobilité piétonne et cycliste dans l'agglomération de Saint-Gall - Lac de Constance et le prolongement d'une ligne de tram à Berne.

Routes

La commission s'est aussi penchée sur l'enveloppe prévue pour les prochains aménagements de l'infrastructure routière. Ce crédit de plus de 5 milliards est nécessaire à ses yeux: elle est entrée en matière à l'unanimité. Elle bute toutefois sur les trois projets qui avaient également causé du souci au National.

La Chambre du peuple a souhaité inclure la construction d'un tunnel sur l'A18 qui relie Delémont à Bâle (devisée à 150 millions de francs), une route dans la région du Lac de Constance qui devrait coûter 300 millions et un autre projet dans l'Oberland zurichois dont on ne connaît pas le prix.

Les députés s'étaient finalement contentés d'ajouter une disposition chargeant le Conseil fédéral de soumettre au Parlement un crédit d'engagement correspondant après que les projets généraux auront été élaborés. La commission du Conseil des Etats attend des informations supplémentaires de l'administration avant de trancher le 30 avril.

Le gouvernement avait proposé une copie contenant les projets de suppression du goulet d'étranglement de Crissier (316 millions) et de contournement du Locle (481 millions) et de Lucerne (1,47 milliard), ainsi que le financement du deuxième tube du tunnel routier du Gothard (2,084 milliards). Le National a ajouté un milliard pour les contournements de La Chaux-de-Fonds (546 millions) et de Näfels (454 millions).

(nxp/ats)