Patrouille

14 juin 2011 10:33; Act: 14.06.2011 10:52 Print

Les cyclistes sont contrôlés par la police

Depuis plus d'un mois, la «Bike-Patrol» opère à nouveau dans les rues de Bienne.

storybild

Le comportement des cyclistes dans les zones limitées à 30 km/h sera particulièrement observé. (Photo: police cantonale bernoise)

Une faute?

En route depuis plus d'un mois, les équipes de la «Bike-Patrol» procèdent à des contrôles ciblés à l'encontre des cyclistes en ville de Bienne. Ils ont également pour mission d'assurer une présence préventive et de faire de la répression lorsqu'il y lieu d'en faire.

Cette année, l'accent est mis sur: le non respect des feux de signalisation aux carrefours, le non-respect des passages piétons et le non-respect de la priorité. Par ailleurs, le comportement des usagers de la route dans les zones où la vitesse est limitée à 30 km/h sera particulièrement observé.

Une tradition

La «Bike-Patrol» fait partie de la tradition de la police à Bienne depuis dix ans déjà. En 2011, grâce à ses avantages et basée sur l'expérience de ces dernières années, la «Bike-Partrol» a été renforcée par rapport l'année précédente. Elle est aujourd'hui encore composée de collaboratrices et collaborateurs de la police territoriale ayant suivi une formation spécialisée.

Ce type de patrouille est un excellent complément aux patrouilles motorisées ou pédestres, car elle permet entre autre aux policiers de se déplacer rapidement dans les ruelles de Bienne où la circulation motorisée est difficile.

(comm)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Peter le 14.06.2011 13:57 Report dénoncer ce commentaire

    La Suisse a la traine

    La réglementation concernant les cyclistes ne tiens pas compte de nouvelles recherches. Dans d'autres pays européen une cycliste peux passer au rouge pour tourner à droite, tout en donnant priorité aux autres usagers évidemment. Suite à une étude, en Belgique les cyclistes peuvent rouler 2 à 2 sur les routes: cela cause moins d'accidents car les voitures ne leur doublent que quand personne viens en face. En Suisse cela n'est autorisé que si on roule en groupe de plus que 10 cyclistes.

  • Kent3teck le 14.06.2011 10:54 Report dénoncer ce commentaire

    BRAVO

    BRAVO! Et bien ils auront du boulot, c'est très bien que la police se concentre sur TOUS les utilisateurs de l'espace publique, car il est devenu notoire de faire n'importe quoi en vélo!!

  • Martin le 14.06.2011 15:21 Report dénoncer ce commentaire

    Contrôles...

    Pourquoi seulement à Bienne ? Le problème n'existerait-il pas ailleurs, à Lausanne par exemple ?

Les derniers commentaires

  • Harry le 14.06.2011 21:01 Report dénoncer ce commentaire

    Que chacun assume ses actes !

    Arrêtez tous avec vos "Verbalisez d'abord les autres avant de vous occuper de mes toutes petites infractions forcément pas graves puisque c'est moi qui les fais" ! La loi vaut pour chacun et la police doit s'occuper de toutes les personnes qui ne la respectent pas. Ca n'est pas parce que d'autres commettent des infractions ou délits (même des plus graves) que vous n'avez plus à respecter la loi.

  • Orion78 le 14.06.2011 20:01 Report dénoncer ce commentaire

    Inutile

    La police est censé s'occuper de la criminalité. Hors entre, des vols, viols etc... et faire des patrouilles de contrôles, ont leur dit de mettre des amendes aux cyclistes. S'occuper de la criminalité n'est pas plus important que donner un cours à un passant?

  • Kotkot le 14.06.2011 19:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et toc

    On a la police que l'on mérite.

  • mattieu le 14.06.2011 16:05 Report dénoncer ce commentaire

    Très bien

    Quand je vois cette dame, une furie qui descend cette rue à sens unique (qu'on peut seulement monter) à 30km/h sur les trottoirs devant chez moi, le jour ou elle shoote un gosse, elle dira sûrement que c'est pas de sa faute mais celle de l'enfant... Automobilistes, cyclistes, piétons (qui pourraient aussi pour certains, montrer leurs intentions avant de se ruer sur le passage piéton) tous devons le respect des autres.

  • Martin le 14.06.2011 15:21 Report dénoncer ce commentaire

    Contrôles...

    Pourquoi seulement à Bienne ? Le problème n'existerait-il pas ailleurs, à Lausanne par exemple ?