Suisse

12 décembre 2019 12:05; Act: 12.12.2019 13:33 Print

Les eaux helvétiques bientôt mieux protégées

Le Conseil national veut protéger davantage les eaux suisses en interdisant certains pesticides.

storybild

Les eaux helvétiques pourraient mieux faire. (Photo: Keystone/Photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

La qualité des eaux suisses n'est pas suffisante et il est nécessaire de prendre des mesures supplémentaires. Par 105 voix contre 88, le National a décidé jeudi de donner suite à une initiative parlementaire de Beat Jans (PS/BS).

Actuellement, lorsque les eaux sont polluées, la réponse est simplement d'interdire l'accès aux sources, a dénoncé Beat Jans. Il n'y a aucune conséquence pour les auteurs de ces pollutions. Une telle situation n'est pas acceptable.

Les États devront se prononcer

Le Bâlois entend interdire les pesticides qui nuisent fortement à la qualité des eaux, souterraines et potables, ainsi qu'à la biodiversité. Contrairement à l'avis de leur commission, les députés l'ont soutenu.

Seule l'UDC, rejointe par une partie du PDC et du PLR, a refusé l'objet. Des mesures de protection sont déjà prévues dans le cadre de la politique agricole 2022, a souligné Pierre-André Page (UDC/FR). Elles permettront de limiter les effets nocifs des produits phytosanitaires. Il suffit d'appliquer les mesures décidées.

De plus, l'approche n'est pas la bonne, a-t-il aussi soulevé. Deux initiatives font encore l'objet de discussions. Il ne serait pas opportun de débattre d'un nouvel objet en parallèle. Aux yeux de la gauche, cet argument n'est qu'une tentative de report des débats. Le texte passe au Conseil des États.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • sarah le 12.12.2019 12:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    facile de taper encore sur l'agriculture

    par contre les résidus de médicaments et autres ne gênent pas !

  • Etienne le 12.12.2019 13:15 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait surtout...

    à terme empêcher à tout prix le secteur privé de contrôler la distribution de l'eau,surtout les multinationales (*Veolia)...

  • Lars le 12.12.2019 13:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Empoisonneurs

    Pour Page et le lobby de l'agriculture une seule logique: laissez-nous polluer tranquille ! et svp augmenter encore les paiements directs c'est très utile pour payer pesticides et autres poisons

Les derniers commentaires

  • Employé syndiqué obèse et oppresseur le 13.12.2019 15:43 Report dénoncer ce commentaire

    Une quête en ma faveur

    Je vais passer le 25 décembre pour bennir les eaux de la région... 100 frs par habitant y compris les nouveaux né

  • in veritas le 12.12.2019 17:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vérité

    encore un truc de l'UDC pour déstabiliser la Suisse.

  • Grisbi le 12.12.2019 13:39 Report dénoncer ce commentaire

    Economie mon ennemi

    Même pas foutu de protéger la flotte. Vive le libéralisme et les privatisations! Vu dans la liberté 30% des sources en suisse ne sont plus exploitable en 20 ans. Principalement à cause de l'immobilier. Y'a bien plus urgent que vos quelques degrés sur 30 ans. L'industrie à tout pourri, air, eau, sol, on serra intoxiqué avant de crever de chaud ou de catastrophe naturelles. Mais je reste très heureux de ne pas voir de vert au CF. Faut des solutions pragmatique rapidement et pas du blabla! Mais qui osera (et arrivera) s'en prendre au sacro-saint pognon? Je bon espoir dans les banques ^^

  • Aie le 12.12.2019 13:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La farce

    On aura tout vu. Le PS à la botte des pharmas. A la place de se pencher sur les molécules, ils interdisent des produits. Avec ça, l'industrie est épargné. De l'écologie "poudre aux yeux".

  • cmoa19 le 12.12.2019 13:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Or bleu

    Le Conseil national pourrait également se pencher sur le problème de l'utilisation d'eau encore potable juste pour que chaque villa puisse remplir sa piscine