Grisons

16 février 2011 09:24; Act: 16.02.2011 11:37 Print

Les écolos s’opposent à un tire-fesse solaire

La petite commune de Tanna (GR) veut se doter d’un téléski solaire. Les défenseurs de la nature s’y opposent pour des raisons esthétiques.

storybild

C'est dans cette charmante vallée de Safien que la commune de Tanna veut construire un téléski solaire. (Photo: Keystone)

Une faute?

La petite commune de Tanna (GR), dans la vallée du Safien, veut se doter d’un téléski solaire. Les défenseurs de la nature s’y opposent pour des raisons esthétiques.

Une grande première mondiale

Si ce projet révolutionnaire se réalisait, ce serait une première mondiale: Tanna (GR), une petite commune grisonne d’une centaine d’habitants, située dans la vallée de Safien, veut se doter d’un téléski équipé de panneaux solaires pour assurer son fonctionnement.

Un grand surplus d'énergie

L’installation, d’une longueur de 430 mètres, a quarante ans et doit être rénovée. Le projet, qui est budgété à 1,2 million de francs, prévoit que les panneaux solaires flexibles soient montés sur un câble placé en-dessus du câble porteur de l’installation actuelle. Les capteurs solaires produiront trois fois plus d’énergie que celle nécessaire au bon fonctionnement du téléski, ce qui permettra de vendre de l’énergie pour couvrir une partie des frais.

Felicia Montalta, une conseillère de «Enjoy Switzerland dans les régions alpines», qui propose des idées pour promouvoir le développement touristique de la vallée de Safien, est à l’origine de ce projet qui a d’ailleurs déjà été breveté: «La vallée a déjà réalisé pas mal de projets impliquant le solaire. En ce qui concerne le téléski, nous disposons de toute la matière première nécessaire», confie-t-elle au «Tages-Anzeiger».

Etonnante opposition des écolos

Curieusement, l’Association pour une énergie compatible avec l’environnement (VUE) a refusé, l’automne dernier, d’attribuer aux promoteurs du projet un label écolo leur permettant d’écouler la production d’électricité excédentaire à un prix majoré. Selon l’association, il s’agit de respecter certaines normes environnementales qu’il s’agisse d’installations écologiques ou non. De plus, le téléski ne se trouve pas dans la zone à bâtir de Tanna. Les inventeurs du projet ne se sont pas laissés abattre par cette mauvaise nouvelle. Pour financer le tire-fesse, ils ont fait appel à la commune, à des sponsors privés et aux banques.

Pro Natura émet des réserves

La demande de construction du téléski sera déposée dans les semaines à venir et les habitants de Tanna ignorent la position qu’adopteront d’autres associations de protection de la nature. Hans Schneider, le secrétaire de Pro Natura aux Grisons, n’est guère très encourageant: «Je trouve l’idée certes excellente, mais les «dégâts» à l’environnement visuel sont considérables. C’est surtout en été que les panneaux solaires seront beaucoup trop visibles».

La commune se défend

Thomas Buchi, le président de la petite commune entend bien les arguments des écologistes mais il ne les partage pas du tout: «Sans quelques petites modifications du paysage, il est impossible de se développer. Le téléski solaire est indispensable au développement économique de notre région qui dépend encore essentiellement de l’agriculture».

(rga)

Les commentaires les plus populaires

  • Francis le 16.02.2011 17:55 Report dénoncer ce commentaire

    Votre titre est mensonger

    Le parti écologiste suisse n'a rien à voir dans cette histoire mais il semble que l'auteur de l'article aime à entretenir la confusion pour taper sur tous les écologistes même ceux qui ne sont pas concernés par les faits.

  • Non à la dictature verte le 16.02.2011 10:31 Report dénoncer ce commentaire

    Ecolo éculée

    Il est temps que les Ecolos, Verts et autres mouvements parasites, laissent la voie libre au développement, à l'innovation. Nous voulons vivre et non pas devenir des esclaves.

  • mopil le 16.02.2011 13:11 Report dénoncer ce commentaire

    estétique

    je crois que l'esthétique sur notre terre n'est plus de mise pour beaucoup de raisons. mais ne plus polluer est primordial...y ont qu'à fermer les yeux, les écolos !!!!!

Les derniers commentaires

  • lili33 le 17.02.2011 09:28 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui ne se voit pas ...

    Il n'y pas de solution miracle. Ce qui produit de l'électricité sans se voir ça s'appelle la magie. Au nom de quoi un territoire mérite t-il plus qu'un autre d'accueillir les centrales de production ? Entre nous, je préfère quelques panneaux solaires à une centrale nucléaire ...

  • critical le 16.02.2011 20:52 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle opposition ?

    L'article dit exactement le contraire. Ils n'ont pas fait opposition mais ont juste refusé d'attribuer un label écolo parce que les normes n'étaient pas respectées. Qu'est-ce qu'il faut faire dans ce cas-là ? Les normes ne sont pas respectées mais on s'en fout on leur donne le label quand même ? Mais qui paiera plus pour un label écolo si tout le monde sait qu'il est bidon ?

  • Francis le 16.02.2011 17:55 Report dénoncer ce commentaire

    Votre titre est mensonger

    Le parti écologiste suisse n'a rien à voir dans cette histoire mais il semble que l'auteur de l'article aime à entretenir la confusion pour taper sur tous les écologistes même ceux qui ne sont pas concernés par les faits.

  • Michel MARTIN le 16.02.2011 17:09 Report dénoncer ce commentaire

    Ce sera trop tard ...

    Quand tout sera bétonné et pollué au nom de la croissance économique, vous regretterez de n'avoir pas écouté les écologiste ...

  • Thaco @ hispeed.ch le 16.02.2011 16:36 Report dénoncer ce commentaire

    Ecolo caviar

    Les écolos ne veulent que du pognon en faisant opposition,ils espérent que la commune ou autre verse une certaine compensation financiére ou autre avantage pour lever les oppositions comme partout ailleurs.