Eglises

05 juin 2011 22:03; Act: 05.06.2011 22:16 Print

Les fidèles prient sous l’oeil de caméras

Des systèmes de vidéosurveillance pourraient être installés dans les églises alémaniques. Des paroisses romandes sont déjà équipées.

storybild

A Soleure, le feu avait occasionné des dégâts pour plusieurs centaines de milliers de francs. (Photo: Keystone)

Une faute?

«Le vandalisme et les vols sont un vrai problème pour l’Eglise», confie Walter Müller, porte-parole de la Conférence des évêques. Pour enrayer ce fléau, les milieux ecclésiastiques se mobilisent. «Nous envisageons d’installer des caméras vidéo aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la cathédrale», confie Karl Heeb, président du conseil paroissial de Soleure, à «Der Sonntag». En janvier dernier, le chœur de la cathédrale avait été ravagé par un incendie criminel. Mais avant d’installer un tel dispositif, il faudra que l’aval des instances compétentes, précise Karl Heeb.

«Big Brother» veille à Fribourg

Une autorisation que le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg a déjà obtenue. La cathédrale Saint-Nicolas de Fribourg est ainsi équipée de caméras. «Nous essayons de les rendre les plus discrètes possible, mais il est vrai que cela peut aider à réduire les risques de vol et de déprédations. Surtout lorsqu’on a des objets de valeur à proximité, comme des statues», indique Nicolas Betticher, vicaire général du diocèse. La chapelle catholique de Begnins (VD) est, elle aussi, dotée d’un système de vidéosurveillance depuis 2007 après des actes de vandalisme.

Les portes restent ouvertes

«La décision ne nous appartient cependant pas toujours. La cathédrale de Lausanne, par exemple, est propriété du canton. Nous ne pouvons donc pas décider de tout», rappelle le vicaire. Et pas question de fermer la porte aux fidèles. La Conférence exige que l’accès aux lieux de culte soit garanti. A Begnins pourtant, la porte de la chapelle se ferme automatiquement à la nuit tombée.

(rga/frs)