Fonctionnaires

16 août 2019 08:44; Act: 16.08.2019 08:44 Print

Les Romands champions des congés pour maladie

Avenir Suisse a étudié le nombre de jours d'absence des fonctionnaires de 10 villes suisses. La différence entre Romands et Alémaniques est grande.

storybild

En moyenne, les fonctionnaires genevois et lausannois prennent davantage de jours de congé maladie que leurs homologues bernois, selon des informations publiées par Avenir Suisse (Photo d'illustration). (Photo: iStock/PeopleImages)

Sur ce sujet
Une faute?

Les fonctionnaires lausannois et genevois seraient plus susceptibles que leurs collègues alémaniques de ne pas aller au boulot pour des raisons médicales. C'est du moins ce que révèle Avenir Suisse dans un article de blog récemment publié.

Ainsi, les employés de l'administration de la Ville de Genève prennent en moyenne 14,6 jours de congé maladie par an. À Lausanne, ce chiffre est de 13,2 jours. Selon l'OFS, la moyenne nationale est de 7,95 jours.

«La différence entre la Suisse romande et les autres villes est frappante», écrit Avenir Suisse. Et pour cause: en Suisse alémanique, la plus haute valeur est à chercher à Berne, avec 9,9 jours par an en moyenne, soit environ 2 semaines de travail pour un poste à plein temps. À titre de comparaison, les fonctionnaires bâlois passent en moyenne 5,7 jours par an cloués au lit, ceux de Saint-Gall 6,5 jours et ceux de Lucerne 8,5 jours.

S'agissant de moyennes, il convient toutefois de considérer ces valeurs avec précaution. En outre, certaines villes telles que Zurich et Bienne n'ont pas été en mesure de fournir des informations sur le nombre de jours de congé maladie.

Chiffres «trop élevés»

Quoi qu'il en soit, le chef du service du personnel de la Ville de Berne, Roland Nydegger, estime qu'il faut agir: «Le nombre de jours de congé maladie est trop élevé», déclare-t-il. Selon lui, cette situation est due en grande partie à l'âge des employés. Car plus ces derniers vieillissent, plus la durée moyenne de leurs congés augmente.

À titre d'exemple, à Berne, les absences pour cause de maladie durent quatre jours en moyenne pour les 20-25 ans, contre seize pour les employés de plus de 60 ans. Faut-il alors se débarrasser des éléments les plus âgés? «Pas question», rétorque Roland Nydegger. «Nous voulons sensibiliser nos employés et leur demander où nous devons agir. Nous pourrons ensuite lancer des mesures ciblées», explique-t-il. C’est aussi le souhait d’Avenir Suisse, dont l’étude n’a pas pour but de blâmer les Romands. Le groupe de réflexion libéral appelle à des mesures pour endiguer les coûts provoqués par les congés maladie.

(sul/lph)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • EM le 16.08.2019 09:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hahahaha

    Dans les 14.6% pour geneve , le 14 juillet est inclut comme jour maladie?

  • fff le 16.08.2019 08:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    jememarre

    ah les stats... pour info dans mon bureau ça serait plutôt les 20 - 25 ans les champions du congé maladie , après le week-end ou avant et après les vacances...

  • Marie le 16.08.2019 08:53 Report dénoncer ce commentaire

    La honte comme d'hab

    Ah bon? Quel scoop!

Les derniers commentaires

  • sunshine le 17.08.2019 13:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    virus

    combien de fois j'ai entendu mes collègues qui crachaient leurs poumons venir tavailler et dire : Je n'ai pas de fièvre je ne suis pas malade... et refiler leur m... aux autres... et je travaille dans l'administration à Genève...comme quoi ils restent pas tous à la maison

  • C'et Mieux avant le 16.08.2019 22:00 Report dénoncer ce commentaire

    Le travail bien fait helvétique se perd

    À Genève, combien de travailleurs sont suisses ....... à méditer

    • Jean-Marc le 17.08.2019 09:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @C'et Mieux avant

      Dans ma boite, nous sommes 10 sur 72!

  • Reality le 16.08.2019 19:41 Report dénoncer ce commentaire

    Cause à effets

    Pas étonnant, on nous presse comme des citrons ou au contraire on nous démotive, sans compter qu'on nous augmente pas malgré des années de fidélité (en tant que femme je ne peux que confirmer qu'on est moins payées que nos collègues masculins) donc pas étonnant qu'au bout d'un moment on lâche et que l'on se mette en arrêt maladie. Pourquoi devrais-je me saigner alors que certains ne foutent rien et sont payés le triple de mon salaire ?! Au bout d'un moment ça suffit d'être prise pour une pigeonne.

    • Dash le 16.08.2019 21:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Reality

      La faute à vos patrons, fin de l'année ont compte le nombre de jours de maladie sans certificats médical. Un avertissement sinon loin et les collègues seront contents de se débarrasser de ces fameux malades imaginaires sur qui ont peut jamais compter sur eux.

    • Reality le 17.08.2019 13:14 Report dénoncer ce commentaire

      Hein ?

      Rien à voir avec ce que j'ai écrit...

  • Sam Renmalad le 16.08.2019 16:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'ai une gastro

    c'est une moyenne, donc si je prends les 2 extrèmes, ça voudrait dire que certains ne sont jamais malades et d'autres le sont 28 jours par année...

  • Marc le 16.08.2019 16:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Recherche

    Est ce que le journaliste qui a fait cet article peut développer ? Il n'a pas assez été loin dans sa recherche, ou il n'a pas voulu aller plus loin ...